Black wings, tome 4- Black Lament de Christina Henry

Critique roman: Black wings, tome 4- Black Lament de Christina Henry

Maddy revient dans une nouvelle aventure. Black Wings gagne des points à chacun de ses opus. Entre son héroïne, son univers et le style de Christina Henry, l’ensemble a conquis mon coeur. Pourquoi-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

La mort dans l’âme…
Anéantie par la mort de Gabriel, Maddy retrouve espoir en découvrant qu’elle est enceinte. Mais sa joie est de courte durée : son grand-père veut s’emparer de l’enfant pour détenir le pouvoir de ses deux lignées. Maddy est prête à tout pour l’en empêcher, mais que peut faire une Agente de la mort contre Lucifer lui-même ? Et lorsque l’Agence commence à interférer dans ses missions, Maddy soupçonne qu’elle est sur le point de se faire renvoyer. Ils devraient pourtant savoir qu’elle n’est pas du genre à renoncer sans se battre…
« Une histoire fantastique, et la mythologie sur les faucheurs et les démons est parfaite ! » All Things Urban Fantasy

Mon avis:

La fin de Black Owl laissait mon coeur brisé. J’attendais la suite avec impatience. Et je constate que Maddy a toujours le don pour s’attirer des problèmes. Comme si la mort de Gabriel ne suffisait pas à la faire plier. Une surprise inattendue pointe son nez. Christina Henry n’épargne pas son héroïne. Les temps calmes n’existent pas dans Black wings. Passez votre chemin si vous cherchez du doux…

La pauvre Maddy ne se pose jamais. L’hybride emporte dans un récit captivant. Le combat n’est pas fini. La bataille a mis à mal notre héroïne. Les monstres et autres créatures n’ont pas dit leur dernier mot. Ils guettent leur moment. Nombreux sont ceux qui en veulent à notre jeune femme. Les Faes ont une envie folle de faire couler le sang. Fourbes, sombres, froids, manipulateurs, ils sont des adversaires féroces. Comme Maddy, qui rêve de se venger. Sauf que la combattante n’a pas le coeur de glace. Au contraire, ses émotions sont bouleversées. Elle est en colère. La rage coule dans ses veines.

L’esprit s’interroge sur ce qui attend l’hybride. Christina Henry pose des indices, des rebondissements, des nouvelles rencontres. Elle entraîne les lecteurs dans un dédale toujours aussi complexe. J’ai été fascinée par les Seigneurs Titania et Oberon, impressionnée par le mystérieux Puck. Tout de beau monde promet bien des conflits et des sensations. Les surprises devraient être au rendez-vous. Madeleine peut compter sur son entourage. Son groupe est infaillible. Beezle, JB, Samiel, Jude et Nathaniel apportent leur dose d’amitiés, de sensations et de sourires. Ils soutiennent Maddy sans se poser de questions. J’ai adoré. Même si je m’interroge sur le comportement de certains. Des ombres subsistent.

Black Wings continue sur sa lancée. Savoureuse. Les nuances se teintent de plus en plus de noirs. La perte d’un être cher renverse la donne. Maddy a toutes les raisons du monde de tomber du mauvais côté. Les limites deviennent floues. La violence se déploie. Ajoutez des événements perturbateurs, une intrigue prenante, rien n’est simple. Jusqu’où ira la descente de Madeleine? Qui arrêtera le massacre? Le sang versé ne fait que commencer. L’humeur de l’héroïne dénote avec le peps, l’humour de sa joyeuse bande. Le mélange détonne. Et attise encore plus les étincelles.

En bref, Black Wings est une série pépite. Riche. Captivante. Elle possède des personnages attachants, de l’action, une trame captivante et mystérieuse. Le récit emporte dans un tourbillon. Christina Henry signe un bit-lit mordant à souhait. La fin laisse sur sa faim. Je n’avais pas envie de quitter Maddy et ses amis. Je voulais encore rester à leurs côtés. Le cinquième tome sera dévoré dès sa sortie. Accrochez-vous.

Ma note:

9/10

Informations:

  • Titre original : Black wings, book 4: Black Lament (2012)
  • Série: Black Wings
  • Tome 1 Black Wings
  • Tome 2 Black night
  • Tome 3 Black owl
  • Auteure: Christina Henry
  • 328 pages
  • Editeur : Milady
  • Date de parution: 23 octobre 2019
  • Collection : Bit-lit
  • Prix: 7,90 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *