Black Night – Black Wings #2 – Christina Henry

Critique roman bit-lit: Black Night – Black Wings #2 de Christina Henry

Second tome de la saga Black Wings de Christina Henry, Black Night continue sur sa lancée. Madeline, la faucheuse entraîne les lecteurs à sa suite. Ses aventures ne manquent pas de mordants. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

En tant que Faucheuse, Madeline Black a pour rôle d’escorter les âmes des défunts dans l’au-delà. Evidemment, ils sont rarement ravis de la voir… Pourtant, c’est là le cadet de ses soucis.   Des morts contre-nature sont en train de se produire, des ennemis inconnus ou malheureusement trop familiers la suivent, et pour couronner le tout, Gabriel, son garde du corps, a disparu avec sa gargouille de compagnie  ! Mais Maddy est la petite-fille de Lucifer, et ses ennuis personnels pèsent bien peu face à la mission diplomatique délicate aux enfers dont elle se voit chargée…

Mon avis:

Peu de temps après les événements du tome 1, Maddy repart dans une nouvelle péripétie. L’héroïne a le don de faire grimper le nombre de ceux qui lui en veulent. Sa peau est recherchée par un paquet de personnes humains, démons, anges, faes, loups-garous et autres créatures surnaturelles.

Le monde de Black Wings est impressionnant. Fascinant. Captivant. La mission de Maddy consiste à collecter les âmes pour les faire passer de la vie à trépas. Elle est accompagnée de Beezle et de son gardien Gabriel. L’action ne manque pas. L’ennui n’est jamais au rendez-vous. Le ton est rythmé, dynamique et addictif. Christina Henry écrit un savoureux cocktail surnaturel.

Les problèmes semblent apprécier Maddy. Ils lui collent à la peau . Partout où l’héroïne passe, les obstacles se dressent. La trame se déploie avec des indices, des ficelles, des rebondissements et des connexions intéressants, brillants. Les ombres sur plusieurs protagonistes se lèvent. L’auteure permet d’en apprendre davantage sur son univers complexe, prenant. Les vraies intentions de certains sont mis sur le devant de la scène. Les masquent tombent.

Maddy fait de nouvelles rencontres. Les confrontations gagnent en intensité. Les combats et les alliances se succèdent. La magie et la réalité se mêlent habillement. C’est un vrai régal à suivre. Le gros atout charme de la série repose sur son héroïne à la langue bien pendue. Fougueuse, vrai aimant à emmerdes, elle possède un peps irrésistible. Bataille après bataille, Madeline accroit son potentiel. Il est difficile de ne pas craquer pour elle. Ses actes irréfléchis lui coûtent parfois très chers.

L’ambiance de Black Wings est un délice, mystique, étrangement envoûtante. Elle m’a conquise. Le récit est brillant, très bien détaillé. L’intrigue monte crescendo. Et cerise sur le gâteau, les liens entre Maddy et Gabriel piquent la curiosité. La Faucheuse a le don même en amour de ne rien faire comme les autres. La simplicité n’est pas de mise. C’est génial. Oui, c’est bien moi qui dit ça. Les hommes tentent de séduire l’héroïne. Ils posent chacun leur galon, mais je ne sais pas pourquoi, je reste persuadé, qu’un seul à ses bonnes grâces.

En bref, Black Night s’avère aussi bon, voir meilleur que son prédécesseur. Christina Henry pose une héroïne haute en couleur dans un monde complexe, rempli de rebondissement et de révélations. La séduction opère avec un grand OUI. Les indices et les promesses se distillent avec une force incroyable. Vivement la suite.

Ma note:

9/10

Informations:

Auteure: Christina Henry
Saga Black Wings
Tome 1
379 pages
Editeur : Milady
Date de parution: 22 mai 2019
Collection : Bit-lit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *