Impostors- Scott Westerfeld

Critique roman: Impostors de Scott Westerfeld

Impostors de Scott Westerfeld publié chez Pocket Jeunesse est un réception surprise. La couverture m’a intriguée. Elle a attiré mon regard. Je me suis demandée pourquoi j’avais eu cet ouvrage dans ma BAL. J’ai été piquée d’une pincée de curiosité. Le résumé a terminé par m’accrocher un peu plus. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Une nouvelle saga dans l’univers d’ Uglies !

Il y a plus de dix ans, la révolution menée par Tally a mis fin au régime des Pretties et à la dictature de la beauté.
Aujourd’hui, un nouveau commandement est en place, impitoyable et guerrier.
Véritable machine à tuer, Frey a grandi dans l’ombre, anonyme. À la fois garde du corps et doublure de sa soeur jumelle Rafi, l’héritière du royaume de Shreve, elle ne vit que pour la protéger. Mais lorsque leur père l’envoie seule en mission diplomatique dans un royaume rival, Frey comprend qu’il est prêt à la sacrifier.
Désormais, elle n’a plus qu’un but : le renverser.

Mon avis:

Imaginez, j’adore les concepts d’identité secrète, de soeurs multiples qui cachent leur existence aux yeux des personnes extérieures me fascine. Je suis fan de Seven Sisters. Du coup, Frey et Rafi ont eu les traits d’une Naomi Rapace jeune dans ma tête.

J’étais excitée à l’idée d’un roman qui pose sa base sur ce concept. L’univers d’Uglies m’avait laissé sur ma faim. J’ai aimé la complexité et les traits critiques de la société. Les mots se font tordus, brutaux. Ils n’hésitent pas à donner vie à une dystopie fascinante.

Le premier tome d’Impostors suit les mêmes ramifications. Le pouvoir est au centre de tout. Les personnages changent. Une nouvelle héroïne arrive. Frey évolue. Elle suit sa propre destinée suite à un événement. Sa place invisible dans l’ombre de sa jumelle n’existe plus. Un arrangement modifie la donne. Tout se bouscule. Enfin dans un sens, car ce premier volet est à mes yeux, les promesses futures d’une histoire riche, intense.

Impostors installe ses pions. Il plonge le lecteur dans les pas de Frey. Il lui permet d’apprendre à la connaître, la voir grandir. Entre le début et la fin, Frey passe de l’ombre à la lumière. Tel un papillon, elle sort de sa chrysalide. Les conséquences risquent d’être sanglante…

Frey déploie ses ailes. Rafia et son mystère lui est lentement révélé. L’ajout un peu fleur bleue, la romance qui pointe son nez fera grincer des dents. Ceux qui veulent un young adult fantastique genre Hunger Games ou partent dans des comparaisons sans fin avec Uglies risquent d’être déçus dans un sens. Le combat attend son heure à mon humble avis pour totalement se montrer. Ils pointent le bout de son nez, le corps suivra plus tard…

La vérité sur Rafia, Frey m’a énormément plu. J’ai aimé l’ambiance sombre, si peu encline à être confiant envers les autres, cette noirceur qui étouffe presque toutes les notes d’espoir. Car ce cocktail appuie encore plus sur l’impression que l’explosion que Scott Westerfeld réserve sera spectaculaire. Du moins, je l’espère et j’imagine. Je serai au rendez-vous pour la suite en tout cas…

Au niveau de la romance, rien d’insurmontable. Elle est presque risible à mes yeux. J’ai davantage focalisé mon attention sur le devenir et la transformation de Frey. (J’adore le prénom soit dit en passant très mystique, très intrigant). L’amour propose une douceur dans un monde froid, implacable. C’est comme si l’auteur voulait éviter de trop noyer dans les ténèbres ses lecteurs ou son héroïne.

Impostors s’avère riche, rempli de scènes d’actions, de conflits (sur plusieurs plans). La vie de Frey prend une tournure fascinante. L’excitation grandit. J’ai pris plaisir à lire Scott Westerfeld. J’ai des hypothèses. J’ai aimé le jeu des apparences trompeuses. La fin percute dans son style. J’ai été frustrée de ne pas avoir le deuxième tome sous la main…

PS: Impostors est un spin-off d’Uglies. Le roman peu très bien se lire indépendamment de la série. Il possède assez d’attraits pour se suffire à lui seul. De plus, la chronologie future est différente comme les personnages et les villes. Vous serez peut-être curieux de découvrir d’autres écrits de Scott Westerfeld.

Ma note:

8/10

Informations:

  • Auteur: Scott WESTERFELD
  • Traduction: Guillaume FOURNIER 
  • 416 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Date de parution: 19 septembre 2019
  • Collection : Hors collection sériel
  • Prix: 18,90 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *