A.L.F.A., Tome 1 : Parish – Milly Taiden

Critique roman: A.L.F.A., Tome 1 : Parish de Milly Taiden

Milly Taiden n’est pas une inconnue. Elle fait partie de mes auteures « bouche-trous-détente-lecture-sans-prise-de-tête ». J’ai lu toute sa saga Sauvages métamorphes. Des romances avec des métamorphes qui vont droit au but. Vous savez que vous plongez dans un récit rapide. J’étais curieuse de lire sa nouvelle série aux éditions Milady: A.L.F.A. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Ils ont juré de servir et protéger l’humanité.
 
La brillante scientifique Melinda Caster a découvert une nouvelle souche de virus qui développe l’intelligence animale bien au-delà des facultés humaines, allant jusqu’à leur donner des capacités presque surnaturelles. Lorsque son laboratoire est cambriolé et ses recherches mises en danger, l’A.L.F.A. dépêche l’agent Parish Hamel, un métamorphe jaguar, pour enquêter sur l’affaire. Mais l’importance de cette découverte est peu de chose comparée à celle que fait Parish : que celle qu’il doit protéger est son âme sœur…

Mon avis:

Je ne sais pas par quoi commencer. Ce tome 1 est dans la lignée des autres romans de Milly Taiden. Si vous aimez les romances paranormales avec toutes sortes de métamorphes sans prise de tête, vous allez être servie. C’est loin d’être recherché avec un mythe autour des change formes. Si vous voulez des détails, ne les cherchez pas ici. Vous risquez de rester sur votre faim.

Ce premier tome plonge dans l’univers des membres de l’agence A.L.F.A sans fournir des gros développements sur le pourquoi du comment de cette organisation. Sauf qu’elle emploi des métamorphes. Les origines restent floues. Trop à mon goût. Des petits indices sont distillés dans le flot des chapitres mais les questions restent en suspend.

L’idée de base est prometteuse. Je suis friande des histoires avec des héros à la Hybride capable de se transformer en loups, jaguar, puma, tigre…. J’imaginais les hommes du style de Parish comme des pseudo militaires, des agents entraînés dignes de la CIA, SWAT ou autres. La réalité est différente.

Comme le titre l’indique, nous partons à la rencontre de Melinda et Parish.Melinda est une chercheuse scientifique. Elle est tombée sur un nouveau brin de virus qui semble donner aux infectés des pouvoirs surnaturels (ESP, télékinésie, etc…). La jeune femme étudie les effets dans son laboratoire. Jusqu’au jour, où un être sexy en diable, qui lui ouvre la porte vers des fantasmes brûlants se présente à son travail. Parish Hamel (je cherche encore pourquoi il préfère que tout le monde l’appelle Hamel…) est très peu décrit physiquement. D’accord, il devient un puma. D’accord, son sang s’échauffe. D’accord, il est séduisant en diable, musclé, cheveux courts… mais je suis restée étonner de ne rien savoir sur lui, couleurs des yeux, cheveux? traits du visages? Mystère. Mystère.

Milly Taiden ne dévoile rien sur ses héros. Le protecteur métamorphe arrive dans la vie de Melinda. Il s’aperçoit que c’est son âme soeur. Des désirs frénétiques les enferment tous les deux dans une spirale torride. Des rêves érotiques relient les deux compagnons. Seulement, la sauce a du mal à prendre. Du moins avec moi, plus j’avançais plus je me demandais dans quoi j’étais partie.

Parish et Melinda doivent lutter contre des forces démoniaques qui souhaitent s’emparer du virus. Peu importe les moyens pour y parvenir, ils sont prêts à tout. Le rythme est rapide, très. Tout s’enchaîne dans un assemblage étrange. L’envie de savoir où toutes les routes nous mènent poussent à terminer le volet. L’auteure reste en surface tout le long de son histoire. Aucun vrai développement se pose sous les yeux du lecteur. La trame se focalise sur les relations entre ses deux héros et leurs ébats. Le reste de l’intrigue est survolé. Pourquoi? C’est dommage, plusieurs amorces de pistes se croisent et le soufflé retombe comme un caca.

Les rebondissements et les tournants emportent dans un dédale surprenant. Le cocktail détonne. Pas dans le bon sens, trop d’idées se présentent. Trop de chemins possibles et peu de fins abouties pour me charmer. Cela vire presque au saugrenu, grotesque. Des démons, des succubes, des raisins… j’ai cru à un mélange post-cuite.

Je voulais un métamorphe alpha, digne de protéger son âme soeur. Si vous voulez des versions à la Patricia Briggs, passez votre tour. Pourtant, je connaissais Milly Taiden. J’ai été surprise. Parish ne ressemble à rien de ce que j’avais pu lire d’elle avant. L’unité A.L.F.A. est pointée du doigt sans être traitée. Les compétences, les capacités de ses membres sont aux abonnées absents. Rien. Que dalle.

En bref, la série A.L.F.A commence sur une saveur mitigée. De gros défauts plombent la séduction. L’univers aurait pu être davantage prometteur si il avait été exploité. L’assemblage peut dérouter. Milly Taiden n’a pas su attiser la flamme qui se présentait. Sa trame laisse sur sa faim. Les tensions, l’alchimie, les métamorphes sont plats. 


Je tenterai le tome 2 pour me fixer… J’avoue que le côté mafia m’a tapé dans l’oeil. Affaires à suivre.
 

Ma note:

5/10

Informations:

Auteure: Milly Taiden
384 pages
Editeur : Milady
Date de parution: 19 juin 2019
Collection : Bit-lit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *