Toi plus que tout de Mia Sheridan

Critique roman: Toi plus que tout de Mia Sheridan

Mia Sheridan a fait chavirer mon coeur avec Archer’s Voice. Je fonce tête baissée à chaque annonce d’un nouveau roman traduit. Toi plus que tout m’intrigait. Le résumé laisse entrevoir bien des blessures pour ses héros. Au final, l’attente en valait-elle la peine? Oui mille fois oui j’ai envie de dire.

☙Synopsis:☙

Pourra-t-il lui donner la force de se reconstruire ?
Crystal a souvent perdu ceux qu’elle aimait et n’a jamais pu compter sur personne. En grandissant, elle s’est forgé une carapace de défiance et elle a appris à ne plus croire en rien.
Lorsque Gabriel Dalton vient la voir dans le club de strip-tease où elle danse, elle croit qu’il est un homme comme elle en a croisé beaucoup. Il lui fait une proposition déconcertante qu’elle refuse aussitôt ; elle est déterminée à ne plus se laisser abuser par les hommes.

Gabriel a traversé une épreuve terrible, mais il a appris à se reconstruire morceau par morceau, à goûter tout ce que la vie peut lui offrir, à aimer son existence pourtant si tourmentée. Il a tout de suite remarqué Crystal, sa fragilité et sa méfiance. Lui qui garde de son passé une grande difficulté à vivre avec les autres, pourrait bien se rapprocher de Crystal. Si elle le lui permet et si elle commence à s’aimer elle-même.



☙Mon avis:☙
Certains auteurs vous poussent dans des sentiers remplis de surprise. Je ne pensais pas connaître une telle tempête dans mes sentiments en plongeant de Toi plus que tout. Le titre résumé bien des liens. Il est parfait. J’ai retrouvé le plaisir que j’éprouve à chaque roman de Mia Sheridan. J’ai retrouvé cette magie.

Dans Toi plus que tout, les deux héros Crystal et Gabriel ont connu de nombreuses douleurs. Leur ailes ont été cassées. Leur passé ne les a pas épargné. Chacun a eu des blessures qui a laissé des marques. Chacun a sa raison d’être sur ses gardes et d’avoir des barrières qui l’empêche de vivre normalement. Dès les premières pages, j’ai ressenti des frissons. Dès les premiers mots, j’ai eu des larmes. Rapidement, j’ai eu envie de protéger Crystal et Gab. Rapidement, j’ai eu une colère monstre envers le traitement que la vie leur a infligé. La bonté et la lumière n’ont jamais cessé d’être là tapie dans les deux héros. Ils sont justes splendides. J’ai chuté. J’ai chuté sans pouvoir arrêter ma descente… Pourquoi?

Crystal vit tant bien que mal comme stripteaseuse. Gabriel bouscule son quotidien avec sa demande peu ordinaire. Il souhaite apprendre à être touché, à être apprivoisé au contact d’une femme. Il l’a choisi car elle dégage une innocence, une force, une fragilité, une étincelle différente. D’abord réticente, la jeune femme cède peu à peu. Son armure se craquèle au contact du jeune homme. Au delà des apparences, l’attirance, l’alchimie se détachent et touchent. 

Au fil des pages, Crystal comme Gabriel évolue. Ils s’épanouissent doucement. Ils tombent amoureux pas à pas. Le gros gros atout du roman repose sur Gabriel. Ce héros est tout simplement hors du commun. J’ai eu les tripes en miettes de lire son vécu. La douleur. La violence. La peur. Les doutes. Les abus. Car, je vous préviens, il est question de pédophilie. Enfant, Gab a été kidnappé, il a vécu pendant plusieurs années dans une cave aux mains d’un tortionnaire. J’ai eu des vrilles. J’ai eu la nausée. J’ai eu mal. Très mal. Certains auraient craqué, abandonné l’espoir, lui non. Et il n’a pas cessé d’être bon. Il voit au-delà du physique pour Crystal. Il lui donne son coeur sans concession. Il lui donne toutes les clés pour le briser, l’aimer. J’ai adoré le voir sculpter, l’écouter, lire ses échanges. Le jeune homme a le don de donner des petites portions de bonheur l’air de rien.

J’ai souri. J’ai pleuré. J’ai aimé le voyage offert aux côtés de Crystal et Gabe. Deux opposés. Deux facettes. Deux âmes qui se sont trouvés non sans heurts se dessinent sous les yeux du lecteur. Crystal n’a plus de famille. Gab lui a son frère Dominic et George. L’un a du soutien l’autre non. Mais ensemble, ils se créent leur propre univers. Le tout en ne reniant pas ce qui a fait d’eux ce qu’ils sont. Je me dois de vous dire que j’ai eu de nombreuses larmes pendant la dernière partie. J’ai guetté. J’ai eu le coeur fracturé. J’ai suivi avec une boule la trame. Mia Sheridan m’a surprise. Elle a su me séduire de biens des façons. L’auteure décrit à merveille, avec une délicatesse et une douceur infinie la résilience, le chemin parcouru et l’amour. J’ai été envoûtée. J’ai vu deux papillons sortir de leur chrysalide. J’ai vu deux héros touchants, attachants éclore complètement au contact de l’autre.

En bref, je ne pensais pas succomber davantage au style de Mia Sheridan. Je me suis trompée. Je me suis retrouvée fracturée en mille morceaux en suivant Gabriel et Crystal. J’ai aimé l’alternance des points de vue. J’ai craqué pour les deux êtres brisés. J’ai fondu pour leur force, leur reconstruction, leur manière de chuter pour mieux se recoller. J’ai adoré Gabriel qui malgré tous les événements subis se montre d’une infini douceur, tendre, prévenant, ouvert, charmant et pugnace. Crystal est son pendant plus réservé, plus sceptique, plus encline à ne pas lâcher prise, à rester sur ses gardes. Le duo a explosé mon coeur. Il l’a malmené. Il l’a secoué. Et il l’a fait tomber amoureux. J’ai été emportée dans un tourbillon intense, passionnant, brute, étonnant. Je n’étais pas prête à cette montagne russe au niveau de mes émotions. J’ai littéralement été frappée par la puissance du message dégagé. Les épreuves traversées touchent de multiples manières. Foncez! Accrochez votre ceinture. Et laissez vous porter par la beauté de la romance entre deux anges brisés.

☙Ma note:☙

🌟10/10🌟

Coup de foudre.

☙Informations:☙

Titre original : Most of all you
Auteure: Mia Sheridan
Editions Hugo Roman
Collection New Romance
400 pages
Date de parution: 7 juin 2018
Prix: 17 euros
Disponible en numérique: oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

2 commentaires sur “Toi plus que tout de Mia Sheridan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *