Nora Jacobs, tome 1 : Démasquée- Jackie May

Critique: Nora Jacobs, tome 1, Démasquée de Jackie May

Une nouvelle héroïne dans un monde peuplé de créatures comme les loup-garous, trolls, vampires, sorciers comment ne pas craquer? J’avais très envie de découvrir Nora Jacobs. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

La plupart des humains ignorent qu’un monde dangereux les entoure, regorgeant de magie et de monstres. Nora Jacobs n’a pas cette chance. Elle sait parfaitement quelles créatures démoniaques rôdent dans les rues de Détroit. Grâce à ses étonnants dons psychiques, elle a su se tenir à l’écart de cette communauté surnaturelle jusqu’à présent. Malheureusement, tout bascule le soir où le vampire le plus puissant de la ville découvre ses pouvoirs et décide de se servir d’elle pour retrouver un membre disparu de son clan.Pour couronner le tout, Nora est certaine d’être maudite. Depuis toujours, les gens sont irrésistiblement attirés par elle, une attirance qui vire souvent à l’obsession et à la violence. Les êtres occultes ne font pas exception à la règle, et Nora a éveillé l’intérêt de certains des monstres les plus dangereux de la ville…

Mon avis:

Nora Jacobs est une humaine aux dons particuliers. Son passé est une plaie béante qui lui a laissé des marques. Son esprit demeure traumatisé. Les traitements subis retournent l’estomac. Certains se devinent en filigrane, d’autres sont énoncés. Les indices se distillent pour comprendre pourquoi les liens ne se tissent avec personne. Et surtout pas les hommes.

Nora Jacobs m’a intriguée. Captivée. Emerveillée. J’ai été agréablement surprise. Même si j’ai eu la nausée et une bouffée de colère avec les abus que l’héroïne a connu. Je ne m’y attendais pas. La noirceur des événements est brute, dure à avaler et à digérer. La plongée dans le monde des créatures surnaturelles ne s’effectuent pas en douceur. Loin de là…

La jeune femme de vingt-deux ans a le don de se retrouver jusqu’au cou dans les ennuis. Son monde a été bouleversé très tôt. Et le destin en rajoute une couche. J’ai dévoré les pages. J’avais envie de savoir le déroulement de l’histoire. La trame m’a passionnée. Elle comporte tout ce que j’aime dans la bit-lit: des êtres fantastiques allant du troll, vampire, loup-garou au sorcier, sans parler des autres personnages aux pouvoirs et origines mystérieux. L’attrait grandit au fil des chapitres. La magie opère.

Jackie May est le pseudo de deux conjoints. Ils ont pris le nom de leur fille pour leur nom de plume. Nora est une énigme. Elle dégage une aura séduisante, pleine d’interrogations, de peps. Son pouvoir entraîne bien des questions. Pourquoi une humaine a-t-elle tant de puissances? Qui est-elle vraiment?

Un cercle hors norme se forme autour de Nora. Il se compose de puissances éclectiques, de personnalités plus ou moins affirmés. L’aura de la jeune femme attire les créatures (surtout masculine se qui la rend méfiante vis à vis de leur relation). La petite bande m’a conquise. Sublime, Oli, Terrance, Parker ont réussi à marquer des points. J’ai aimé comment ils interagissent. Nora à leur contact prend son envol.

Son instinct, ses visions poussent le lecteur dans un univers fantastiques. La mythologie proposée fascine. Elle pose des bases passionnantes. Nora part à la quête des disparus surnaturels sans arrière pensées. Elle détonne.

Les rencontres et les alliés grossissent les rangs peu à peu. Nora, femme solitaire, gagne doucement mais sûrement une famille. La romance est en retrait. Le refus de contacts et rencards de l’héroïne n’y sont pas pour rien. La trame semble se concentrer sur l’évolution de ses personnages. La toile se tisse en amitiés, en lueurs étranges et en je ne sais quoi de troublants et charmants.

J’ai un peu peur du côté harem. J’espère que Jackie May ne donneront pas vie à une histoire à la Anita Blake avec une tripotée d’hommes dans le lit de Nora. Je crains l’aspect irrésistible auprès de la gente masculine.

En bref, Nora Jacobs m’a offert un divertissement appréciable. L’héroïne sort de la norme. Sa chrysalide, ses pouvoirs et son caractère détonnent. Elle n’a pas conscience de son potentiel. Le mélange suspense, humour, fantastique est délicieux. Je poursuivrais avec plaisir l’aventure. Le final promet de nouvelles histoires.

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Auteurs: Jackie May
  • 312 pages
  • Editeur : Milady
  • Date de parution: 18 septembre 2019
  • Collection : Bit-lit
  • Prix: 8,20 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *