Clash-tome 4- Passion irrésistible- Jay Crownover

Critique roman: Clash-tome 4- Passion irrésistible par Jay Crownover

Passion irrésistible est LE roman que j’attendais depuis la rencontre avec Poppy. Je retenais mon impatience. J’ai craqué. Complètement. Littéralement pour le personnage brisée de Poppy. La soeur de Salem n’a pas été épargnée par les événements. Ils sont tragiques. Violents. Attention aux âmes sensibles. Son histoire c’est celui d’une femme qui a subi des mauvais traitements et se relève. Ai-je été emportée par les promesses d’émotions énoncées? Réponse après le résumé.

☙Synopsis:☙

Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…



☙Mon avis:☙

Le dernier opus de Clash marque un peu plus de points. Il a renversé mon coeur. Il l’a emporté dans un tourbillon. J’avais peur d’être déçue du voyage. Toutes mes craintes se sont envolées en un claquement de doigt. J’adore la manière dont Jay Crownover a créé une famille. Tous les héros de Marked Men et Clash ont fabriqué leur propre clan. Uni. Indestructible. Peu importe les épreuves, ils les saisissent, les domptent et montrent comment relever la tête.

Les personnages hauts en couleurs qui ont vu le jour au gré des tomes ont conquis mon coeur. Ils ont laissé leur empreinte. Tous à leur façon m’ont séduite. Même si j’avoue que j’ai mes petites préférences. Et Wheeler a achevé à merveille la boucle lancée par Zeb. L’amitié et l’amour ont une place tellement particulière chez les bad boys de Jay Crownover. Mais, l’auteure n’en oublie pas de décrire des héroïnes badasses, fortes, brillantes. Les princesses ont des tripes. Elles ont leur destin en main, n’hésite pas à croquer la pomme et à foncer malgré les coups du destin. Les hommes ne sont pas leur prince. Elles se battent sans eux. Elles bâtissent leur monde de leur propre chef. Toutes les femmes des Saints of Denver sont des pépites. Des fantastiques, des sublimes pépites. La Reine est sans conteste ma Poppy. Elle est allée au-delà de mes attentes.

Poppy a vécu un vrai calvaire. Son ex est un monstre. Il lui a fait enduré des maux horribles. Les mots manquent pour les énoncer. Le coeur se serre. Elle a été brisée en mille morceaux par l’être qu’elle pensait aimer. Les émotions sont à fleur de peau. Le volet s’avère fort, intense, percutant. Brut. Dur. Et pourtant aussi si doux, tendre, adorable, craquant.

Poppy pourrait être une âme sans défense. Si nous étions dans un conte, le prince viendrait la sauver et tout serait effacer. Dans l’univers de Jay, elle croise des personnes qui la soutiennent, la poussent à relever la tête et à gagner la donne. Les blessures se pansent pas à pas. Les chevaliers sont un tremplin pas le moyen ultime de réparer les morceaux. Wheeler en est la preuve vivante.

Le héros est une pure merveille. J’ai fondu. Son coeur en or, son côté protecteur, son caractère, sa douceur, sa gentillesse, sa patience, sa manière d’agir, forme un tout qui fait chavirer. Wheeler a ses propres démons à dompter. Pourtant, il est attiré par cette étincelle qu’il a aperçu chez Poppy. Il refuse de la voir comme une personne fragile et définitivement cassée. La passion irradie de lui. Cet homme regarde Poppy comme un diamant. Il attend patiemment de la voir sortir de sa chrysalide. Il l’aime bien avant de lui avouer et de se l’avouer. C’est somptueux.

Je me suis attachée à Poppy et Wheeler. Je me suis attachée à la construction de leur couple. Je me suis attachée à la famille autour d’eux. J’ai adoré comment les choses évoluent. Les liens se tissent doucement. Ils s’apprivoisent. Amis puis amants, le duo emporte dans un sillage sensuel, doux, étonnant. Une histoire de seconde chance, de rédemption qui m’a énormément plue. Du début à la fin, j’ai été captivée.

En bref, Passion irrésistible souffle un aurevoir un peu triste, doux, surprenant et magique. Les sentiments se nuancent en plusieurs teintes sublimes. Jay Crownover a offert une fin parfaite à son groupe d’amis. Les relations ne s’arrêtent pas, elles grandissent, prennent leur envol et continuent leur route. J’ai eu un petit pincement en refermant le tome. Cette grosse bouffée d’amour qui ponctue l’épilogue est juste savoureuse. J’espère retrouver les mêmes émotions dans une prochaine saga ou avec d’autres romans de l’auteure. (La suite de Bad gniiii? ) 

Ps: celui qui sort que j’ai craqué pour Wheeler car il est roux, je ne nierai pas mais c’est pas uniquement pour le point capillaire que je l’ai apprécié.

☙Ma note:☙

🌟10/10🌟

☙Informations:☙

Titre VO : Saints of Denver, book 4: Salvaged (2017)
Auteure: Jay Crownover
Genre : New Adult
Editions Harlequin
Collection &H
Série : Clash
Date de parution: 4 juillet 2018
&H N°102 – 360 pages
Clash #1 Passion brûlante

[Avis] ☙ Clash, Tome 1 : Passion brûlante☙ par Jay Crownover

Clash #2 Passion coupable

[Avis] Clash, tome 2 : Passion coupable par Jay Crownover

Clash #3 Passion dévorante

Passion dévorante (Clash #3) – Jay Crownover

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *