Betty Angel, tome 2 : La mort dans ma peau- Louisa Méonis

Critique roman: Betty Angel, tome 2 : La mort dans ma peau de Louisa Méonis

Betty Angel a marqué mon esprit. La mort me va si bien, a amorcé une séduction. J’avais hâte de retrouver l’apprentie de la Mort et son maître. Louisa Méonis a su éveiller ma curiosité et une flamme avec le début des aventures de son héroïne peu ordinaire. Ai-je succombé à cette suite? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Entre entraînement militaire et expédition dans les limbes, la vie au Paradis est loin d’être une sinécure, c’est moi qui vous le dis ! Fraîchement morte et devenue, je ne sais pas trop comment, apprentie de La Mort, moi, Betty, petite, ronde et maladroite comme pas deux, n’ai rien à voir avec ces canons de beauté que sont les anges.
Pourtant, La Mort semble persuadé que j’ai du potentiel. Et pour ses beaux yeux, je serais prête à faire tous les efforts du monde. Toujours sombre et mystérieux, il se montre étrangement plus prévenant à mon égard depuis qu’il y a du mouvement en Enfer. Loin de moi l’idée de m’en plaindre, mais je ne vois pas vraiment en quoi l’Enfer me concerne…

Mon avis:

Betty Letournier réussit à se démarquer des autres héroïnes. Elle est drôle sans le vouloir. Même sa mort est un décalage total. Au fil des pages, son personnage évolue, gagne en maturité et en étincelles. L’attrait ne faiblit jamais. Il grandit.

J’ai adoré voir la jeune femme perdue entre Paradis et Enfer. Elle charme tout ceux qui croise son chemin. Difficile de rester de marbre face à son personnage, haut en couleur, maladroit, humain et divinement décalé. Elle détonne parmi les autres habitants des cieux. Peu à peu, un mystère s’installe autour de Betty. Qui est-elle vraiment?

Loin des standards habituels de ses congénères, la nouvelle arrivée petite, ronde, sensible déclenche des troubles chez la Mort. Elle le pique à vif. Pourquoi? Comment? L’ange est retourné dans tous les sens par son apprentie.

Je me suis attachée à Betty. J’ai adoré son peps, ses répliques et ses interactions. Elle est superbe face à la Mort. Son univers a été explosé. Mis sans dessus dessous, mais elle résiste. Les règles ont changé. Tout son quotidien n’existe plus. L’ange de la Mort est son nouveau maître. Une attirance de plus en plus forte semble s’installer entre eux. L’alchimie est palpable. Les sentiments s’éveillent. Les pensées s’entrechoquent. Les corps se cherchent et s’échauffent.

La Mort ressent un truc pour Betty. Il ne comprend pas. Il ne devrait rien pouvoir ressentir. Elle le détraque. L’Ange a envie de la protéger, de l’aimer… Un lien accentue le malaise. Intense. Brut. Impossible à rompre. L’intrigue s’en retrouve toucher. Les rebondissement sont divers et variés. L’attention est transporté dans plusieurs aventures. Le coeur est chamboulé. Le sourire n’est jamais loin. Les tumultes nous embarquent dans une action sans temps mort avec une pointe de romance savoureuse.

En bref, Betty Angel poursuit sa route. Le charme s’accroit un peu plus. Je suis curieuse de voir où toute l’histoire entraîne ses héros et ses lecteurs. J’espère que Betty et sa Mort seront heureux. Je ne doute pas que si Louisa Méonis leur réserve une fin heureuse, elle ne soit bousculée avant de tirer le rideau. Les émotions sont au rendez-vous.

Ma note:

8/10

Informations:

Auteure: Louisa Méonis
Tome 1 La mort me va si bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.