Betty Angel, tome 1: La mort me va si bien – Louisa Méonis

Critique roman: Betty Angel, tome 1: La mort me va si bien de Louisa Méonis

L’idée d’une héroïne qui possède un karma pourri me séduisait. Ajoutez qu’elle se décrit comme boulotte et petite, loin des héroïnes à la Lara Croft, je ne pouvais que craquer. Alors le tout dans un monde avec des créatures célestes et des démons, comment ne pas filer lire le premier tome de la saga de Betty Angel de Louisa Méonis? Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

« Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l’éternité ! J’ai vraiment un karma de merde ! »
Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence.
Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort !
Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ?
Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?

Mon avis:

Rendez-vous avec la Mort version décalée.
Betty, a vingt deux ans, elle vit avec sa grand-mère et ses chats. Un jour, l’un d’eux la pousse à se mettre dans une situation délicate. La jeune femme termine noyer dans ses toilettes. La mort dans tout son ridicule signe le début d’une nouvelle aventure…. J’ai eu une pensée pour une de mes séries télévisées favorites Dead Like Me. Louisa Méonis avouez, vous êtes fans? C’est un clin d’oeil? J’adore l’absurde de la dernière minute de vie de la demoiselle. 


Dès le début, le ton est donné drôle, rempli de peps et de moments truculents. Les sourires se dégainent en pagaille. Betty est une novice sur bien des plans. La voilà propulser dans un univers peu ordinaire, direction l’Enfer pour devenir un ange gardien. Quelle surprise pour cette héroïne qui pense être banale, voir nulle en tout. Comment est-elle arrivée là? 
Imaginez vivre des aventures avec des créatures céléstes et des démons, puis devenir l’apprentie de la Mort. L’ange est d’un sex-appeal à faire pâlir les auréoles. Il dégage un potentiel de séduction hautement inflammable. Canon à en faire baver notre Betty, il lui offre des images érotiques à la pelle. Leur association détonne. 

Betty et son nouveau maître apprennent à cohabiter. Les leçons pour récupérer les âmes ne sont pas sans heurts. Les liens se tissent complexes, hilarants. J’ai adoré avoir une héroïne qui sort des standards habituels pour une fois. Car la défunte est loin d’avoir une taille 38, elle est pulpeuse, peu sûre d’elle, petite. Son physique est loin d’être dans les critères des anges. Pourtant, son franc parler, son caractère, son libre arbitre transforment tout sur son passage. Dieu et ses messagers découvrent de nouvelles sensations. La Mort elle-même est vivement perturbée par sa présence. Betty ne la laisse pas insensible. 


Sur fond d’apprentissage, d’élections, de mystères, d’aventure et de romance, Betty Angel déploie ses ailes. L’action se teinte d’un humour succulent. Le mélange chick-lit, paranormal et bit-lit se savoure. C’est pétillant, frais, séduisant et captivant. Le tome se lit très vite. Il se dévore en une bouchée. Les rebondissements se placent habillement. L’esprit est titillé. 


Betty et la Mort fascinent, interpellent. Leur relation est un vrai bonheur. L’intimité qui s’installe est délicieuse. Je guettais le moment de la chute de l’ange. Les répliques et leurs échanges sont des pures pépites. J’ai hâte de lire la suite. Je suis archi fan du duo Betty et la Mort. Il promet bien des émotions si ça continue sur cette lancée.


En bref, Betty Angel cache bien des atouts. Son héroïne détonne.  Maladroite, hilarante, loufoque dans son genre, une innocente qui n’a aucune idée de ses origines. Son maître sexy en diable réserve des surprises. Le Paradis et l’Enfer se montrent sous une facette étonnante. Les anges guerriers, Métatrons et les autres donnent envie de plonger plus longuement à leurs côtés. 

Ma note:

8+/10

Informations:

Saga Betty Angel (5 tomes de prévu)
Auteure: Louisa Meonis
Tome 1
Betty Angel, tome 1 : La mort me va si bien
Tome 2
Betty Angel, tome 2 : La mort dans ma peau
Tome 3
Betty Angel, tome 1 : La mort me va si bien
Tome 4
Tome 5
Editions Milady
282 pages
Sortie : 20 Mars 2019

1 commentaire sur “Betty Angel, tome 1: La mort me va si bien – Louisa Méonis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *