Interview d’Alexiane Thill pour la sortie de L’ogre et le chardon

Interview d’Alexiane Thill pour la sortie de L’ogre et le chardon

Il y a quelques jours, je vous parlais d’une romance qui m’avait surprise avec ses Highlanders modernes. A l’occasion de la sortie de L’ogre et le chardon , Alexiane Thill a accepté de se prêter à quelques questions. Je la remercie encore pour cet échange ainsi que Fyctia.

Je vous laisse les questions/réponses suite à notre discussion:

  1. Comment vous est venue l’envie d’écrire

Alexiane Thill: J’avoue avoir réfléchi à cette question durant bien cinq minutes avant d’y répondre. À vrai dire, je ne me souviens pas vraiment quel a été le déclic. C’est un peu flou comme j’ai commencé assez jeune. Je pense que j’ai moi aussi désiré créer des mondes, des personnages capables de transporter le lecteur, d’être capable de lui faire ressentir ce que je vivais moi-même en lisant un bon livre. Quand je me suis aperçue que ça plaisait à mon entourage, que mes amis et camarades aimaient beaucoup lire mes petites histoires, j’ai persisté et c’est devenu une passion. Partager un peu de moi pour un peu des autres. Une connexion que je trouve magique entre l’auteur et celui qui s’évade grâce à ses mots.

  1. Quel est votre moment préféré pour écrire? Matin, après-midi, soir ou nuit? Planifiez-vous des plages pour avancer ou travaillez-vous au feeling?

Ayant un enfant en bas-âge, je me réserve un certain créneau : entre 14H et 16H pour écrire durant sa sieste ; je fais de mon mieux pour travailler un maximum en deux heures. Sinon, c’est le soir quand tout est calme et que je me retrouve enfin seule. Je mentirais si je prétendais ne pas écrire parfois au feeling : cinq minutes par ci, vingt minutes par là quand j’en ai l’occasion, que l’on ne me réclame pas et quand mon inspiration devient incontrôlable ! (Oui, il m’arrive aussi de me lever à deux heures du matin pour écrire ou de faire des nuits blanches…) Je crois que si je le pouvais, j’écrirais nuit et jour ! Quoiqu’il en soit, qu’importe ma journée, j’écris au moins quelques mots, une phrase, quitte à me forcer.

  1. Quelles sont vos sources d’inspiration? Comment vous est venue l’idée d’une romance avec des Highlanders

 

L’Écosse est ma source d’inspiration !

J’ai découvert très tôt le film Braveheart avec Mel Gibson (j’y fais plusieurs références dans le premier tome des MacCoy d’ailleurs) et je l’ai aussi étudié en cours d’anglais sous forme de petit roman. Le coup de foudre ! Depuis, l’Écosse me charme toujours autant et je dévore les romans, les films, qui l’ont pour thématique. Sans compter que je dévore les documentaires, les ouvrages historiques, les vidéos… J’ai même un petit dictionnaire gaélique près de mon clavier en toute circonstance.

Pour l’idée en elle-même, j’avais commencé à écrire une romance que je trouve un peu « bateau » avec du recul. L’héroïne était Phèdre, mais avec un background différent. L’histoire se déroulait en France avec des gangs et je pensais m’inspirer des Yakuzas… mais plus j’avançais dans l’écriture, plus je réalisais qu’inconsciemment, je retransposais l’idée que j’avais des clans écossais. J’ai tout stoppé, jeté cette histoire à la corbeille. Puis, plus tard, une série d’évènements m’a poussé à écrire les premières pages des MacCoy avec ce système clanique mêlant tradition et modernité.

 

  1. En dehors de l’écriture, quels sont vos hobbies ou passions?

 J’adore les jeux vidéo, surtout les RPG et MMORPG. C’est mon passe-temps favori avec la lecture. Je suis aussi Chroniqueuse et gère un blog qui recense tous mes avis sur les romans qui me passent entre les mains.

À côté, j’aime beaucoup dessiner et m’amuser avec une tablette graphique.

Je suis aussi très cinéma et séries, bien que ma préférence se porte plutôt sur les dramas coréens.

 

  1. Avez-vous d’autres projets de romans ou nouvelles en cours? Si oui, pouvez-vous nous en parler

 

La suite des MacCoy, bien sûr ! L’écriture du second tome est quasiment terminée. Plusieurs tomes succéderont si tout va bien.

Je prévois aussi de sortir les premiers tomes d’une saga médiévale fantastique.

Et un one-shot Thriller paranormal.

Du travail en perspective !

 

  1. Petite pause détente, seriez-vous plus chat, chien, lapin, hamster? Ou rien de tout cela?

 

Les chiens, sans hésitation ! J’en raffole. Surtout les gros, tout câlins !

 

  1. Quelles sont les douceurs que vous dévorez avec plaisir? Bonbons, nutella ou autres? 

J’ai un sérieux penchant pour les donuts fourrés au chocolat… et les beignets au Nutella… Je suis capable de me transformer en Homer Simpson si on m’en met un sous le nez !

 

  1. Êtes-vous plus thé ou café? Ou aucun des deux ;)

Thé, café, tisane, infusion, chocolat chaud, lait chaud ou froid… je bois de tout ! J’alterne tout au long de la journée.

  1. Avez-vous des auteurs de référence à citer?

Maxime Chattam ! Tolkien, C.S Lewis, JK Rowling, Margaret Mitchell, Emily Brontë, Victor Hugo… il y en a tant ! Ces derniers temps, je suis tombée sous le charme de la plume d’Élisa Sebbel avec Le Rocher, un roman historique à l’époque napoléonienne. Et un gros, gros coup de cœur pour Le Tourment des Rois, une saga dark-fantasy, de Gaëtan Noël : m’est avis qu’il a un bel avenir devant lui !

 

  1. Pouvez-vous citer une lecture incontournable pour vous? Pouvez-vous nous donner le titre d’une lecture doudou qui vous donne le sourire à tous les coups.

 

Autremonde de Maxime Chattam est mon incontournable.

Pour la lecture doudou, j’admets que je n’en ai pas… C’est un peu au gré de mes humeurs. Je prends le roman qui me tente le plus pour une relecture sur l’instant T.

 

  1. Quels sont vos couples favoris en romance

J’aime beaucoup Matthew et Lucie d’Open Minded, écrit par Lisa Soto. J’ai trouvé une justesse très attendrissante, ils sont très touchants.

Ambre et Matt de la saga Autremonde, Maxime Chattam.

Je garde aussi en mémoire Richard et Khalan dans L’Épée de Vérité de Tery Goodking

En réalité, j’ai beau réfléchir, ce sont des couples qui n’évoluent pas dans le genre « romance » qui me viennent à l’esprit. Je dérive de la question !

  1. Pour vous, un livre réussi, doit contenir quels ingrédients pour emporter le lecteur?

Je pense que ça dépend beaucoup de l’esprit du lecteur, de ses envies, de ses goûts.

Si je devais choisir, je dirais : une intrigue qui tient la route, des personnages crédibles et profonds, des relations cohérentes, des backgrounds soignés, travaillés, une plume au service des émotions et pertinente en fonction des scènes qu’elle aborde.

En tant que lectrice, j’aime bien une petite romance en fond d’une intrigue riche, avec de l’action, de l’aventure, de la complexité et des personnages très forts, charismatiques.

Voilà, je pense avoir fait le tour ! En espérant avoir apporté toutes les réponses à vos questions.

Merci beaucoup !

Alexiane Thill

Merci à vous Alexiane pour ces réponses et votre réponse.

Vous pouvez retrouver l’auteure sur son blog:
http://marmiteauxplumes.com/
N’hésitez pas à la suivre. C’est une plume prometteuse.

Sa bibliographie:

Les MacCoy tome 1: L’ogre et le chardon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *