Why Nobody Remembers My World ? – Naze Boku no Sekai wo Daremo Oboeteinai no ka?- tome 1- Sazane Kei et Arikan

Critique manga: Why Nobody Remembers My World ?, tome 1 de Sazane Kei et Arikan

Why Nobody Remembers My World ? est l’adaptation du roman japonais de Kei Sazane mêlant fantasy et science-fiction. C’est la première oeuvre de Arikan. Le premier tome pose les bases d’un univers riche et complexe. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

La Grande Guerre pour la suprématie globale, qui opposa les cinq races, se solda par la victoire de l’humanité, menée par le héros Sid. Les ennemis furent scellés dans de gigantesques tombeaux, dont Kai assure aujourd’hui la surveillance. Mais soudain, le monde est « réécrit » sous les yeux de ce dernier. Désormais, du fait de l’inexistence de Sid, des dragons et des démons dominent la surface, les humains doivent se cacher pour subsister et, étrangement, personne ne connaît Kai.


Le jeune soldat n’a pas le choix : il va se rebeller contre ce destin réécrit pour tenter de remettre en place le monde tel qu’il était avant !

Editions Doki Doki

Mon avis:

L’introduction est assez prometteuse. Les bases s’installent. Arikan offre une oeuvre attractive. Sa vision des démons et automates s’avère originale, brillante et fascinante. L’action est au rendez-vous.

Les dessins sont magnifiques. De vrais petits chefs-d’oeuvre se savourent au fil des pages. Le trait est maîtrisé, fin, détaillé. Les personnages sont travaillés. Les graphismes se mêlent habillement pour former un monde captivant.

La narration est claire . Efficace. Elle montre les indices d’un monde mystérieux et familier. Le cocktail dessins et scénario fonctionne. L’action est omniprésente. J’ai adoré le character design. Les différentes créatures croisées sont sublimes. C’est un vrai régal pour les yeux. Et l’histoire pique la curiosité.

La richesse du monde de Why Nobody Remembers my World? s’étend peu à peu. Il met en scène un monde où cinq races se confrontent. L’attrait grandit au fil des pages. Les humains côtoient quatre autres êtres fantastiques: démons, anges, bêtes dont les dragons, et la dernière race elfes et autres nains. Chaque « clan » a ses particularités. Kai est un humain. La technologie fait partie de son quotidien. La rencontre avec une jeune fille peu ordinaire va entraîner ses pas dans une nouvelle direction.

La paix fragile régnait, jusqu’à un bouleversement. Un événement change la donne. Tout se bouscule. Un monde est réécrit. Les mémoires se modifient. Les perceptions aussi. Une alternative à l’histoire se pointe du doigt. Kai est projeté dans un nouvel univers. La donne s’est inversé. Les humains résistent aux démons…

Les bases proposées sont intrigantes, captivantes. Le mélange dark fantasy avec ses combats et créatures magiques ajoutée à une pointe de science-fiction, de magie et technologie permettent un récit original, prenant. Les défauts s’oublient. Les facilités se devinent comme le destin du héros Kai, qui risque fort d’être l’élu, le sauveur… Mais le charme opère à merveille malgré tout.

En bref, Why Nobody Remembers My World ? tome 1 introduit un monde complexe, captivant et passionnant. Le ton est original. Les créatures attirent le regard et le retiennent. La qualité des graphismes est à tomber. Je suis curieuse de lire la suite, voir si l’association entre l’humain Kai et l’étrange mi-ange mi-démon continue sur sa lancée prometteuse.

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Titre VO: なぜ僕の世界を誰も覚えていないのか?
  • Titre traduit: Naze Boku no Sekai wo Daremo Oboeteinai no ka?
  • Dessin :: ARIKAN
  • Scénario :: SAZANE Kei
  • Traducteur: MALET Frédéric
  • Editeur VF: Doki Doki
  • 180 pages
  • Sortie : 4 Mars 2020
  • Type: Seinen
  • Genre: Aventure, Fantastique
  • Editeur VO: Media Factory
  • Vo: 4 tomes en cours
  • Prépublication: Comic Alive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.