Tiens bon- Nina LaCour

Critique roman: Tiens bon- Nina LaCour

Nina LaCour était un nom que j’avais déjà entendu. La sortie de son récit Tiens bon chez Hugo New Way m’intrigait. Le sujet délicat du suicide et de le reconstruction me semblait difficile. Pourtant, j’étais curieuse de voir comment l’auteure pouvait aborder des thèmes avec pudeur et réalisme. Je me demandais si j’allais être émue. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Cette nuit-là, Ingrid a promis à Caitlin qu’elle la suivrait où qu’elle aille. Pourtant, le lendemain matin, Ingrid était partie… pour toujours.

Le suicide de sa meilleure amie percute Cailtin de plein fouet. Comment continuer à vivre sans les rires, la complicité, les sessions photo dans le cinéma désaffecté et les secrets qu’elles partageaient au quotidien ? Et surtout, pourquoi ? Se lever le matin ressemble désormais à un challenge impossible. Pourtant, il faut bien retourner au lycée…

Le seul indice qu’Ingrid a laissé derrière elle, c’est son journal.

Peut-être Caitlin saura-t-elle comprendre ce que son amie a traversé et pourquoi elle a pris une telle décision ? Au fil des pages, elle devra affronter la vérité, mais aussi ses propres démons…

Mon avis:

Les éditions Hugo New Way ont le don de frapper fort, brutalement et irrémédiablement en plein coeur. Tiens bon de Nina LaCour a été une lecture loin d’être évidente. J’ai eu des larmes plusieurs fois. Des larmes qui n’avaient pas toujours la même signification.

D’entrée de jeu, le livre est un écrin étonnant. Il dégage avec sa couverture mat, ses illustrations, une note douce, étrange, fascinante. La curiosité est piquée en voyant ses deux jeunes femmes. Il s’interroge. Il veut savoir. Cette impression continue au fil des pages.

Je suis ressortie de Tiens bon avec une énorme boule dans le coeur et une pincée d’espoir assez particulière en toile de fond. Je suis allée à la rencontre de Caitlin et sa meilleure amie. J’ai été intriguée, révoltée, surprise. J’ai vu l’évolution psychologique de l’adolescente. J’ai été touchée par l’épreuve dramatique que traverse la jeune femme. Elle m’a émue. Tout comme Ingrid. Je voulais comprendre son geste.

Dès les premières notes de l’histoire, le drame se pose. Les mots ne s’énoncent pas clairement mais le doute est absent. La solitude infinie, cette sensation de perdre sa moitié, son amie prend aux tripes. Les douleurs de Caitlin deviennent palpables. Nina LaCour les dépeint avec une force impressionnante. A travers le journal, les notes de la défunte, la lycéenne découvre une facette d’Ingrid qu’elle ignorait. Les ombres se dévoilent. Le mystère se lève.

La présence d’Ingrid ne s’efface jamais. L’écrin mots-dessins offre une immersion dans son univers. J’ai eu le sentiment de suivre les pensées d’une amie. Nina LaCour semble pointer du doigt l’intimité de la jeune suicidée. Elle ne mâche pas son vocabulaire. Chaque découverte soulève de nouvelles questions. Elle remue le coeur et l’âme. Caitlin ne sort pas indemne de sa lecture du journal. Elle imagine avoir loupé son devoir d’amie. Chaque pas en avant apporte des révélations. Rien ne pourra faire revivre Ingrid, mais sa place restera à jamais graver dans les mémoires.

Mon coeur s’est brisé devant certains faits. J’ai eu envie de plonger dans le roman pour soulager de sa peine Caitlin. J’ai eu envie d’être là pour Ingrid, juste là. L’héroïne n’est pas la seule à avoir perdu Ingrid. Elle s’en rend compte au fil des pages. Elle ouvre les yeux. Son deuil doucement mais sûrement suit son cours.

Tiens bon aborde des thèmes durs avec une délicatesse infinie. Nina Lacour entraîne dans un tourbillon d’émotions. Elle touche du doigt avec tact, force le suicide et la reconstruction de l’entourage après la perte d’un être cher. L’auteure pose pas à pas, le chemin parcouru pour lever le voile sur l’acte et comprendre son héroïne brisée. Le ton se parre de teintes toutes en nuances. Les sentiments se bousculent. L’amour et l’amitié se mêlent à la partie. Ce roman est bouleversant.

Ma note:

9/10

Informations:

  • Auteure: Nina Lacour
  • 267 pages
  • Editeur : Hugo roman new way
  • Date de parution: 10 octobre 2019
  • Collection : New Way

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.