The Hate U Give – La Haine qu’on donne- Adaptation

Critique film:

Ma lecture de The Hate U Give d’Angie Thomas m’avait laissée dans les cordes. J’avais pris un uppercut en plein coeur. En repensant à Starr, j’ai des poussières dans les yeux. J’ai encore des flashs, j’ai encore des dialogues en tête. J’avais hâte de découvrir l’adaptation. J’étais curieuse de voir si j’allais être scotchée. La projection m’a-t-elle apportée tout ce que je voulais? C’est un grand OUI.

☙Synopsis:☙

Starr est témoin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil, tué par balles par un officier de police. Confrontée aux nombreuses pressions de sa communauté, Starr doit trouver sa voix et se battre pour ce qui est juste.


☙Mon avis:☙

The Hate U Give – La Haine qu’on donne est une CLAQUE. Une claque magistrale. J’ai été retournée comme une crêpe de A à Z. Amandla Stenberg vu dans « Everything, Everything » a définitivement conquis mon coeur. Elle illumine l’écran. Elle crève le coeur. Elle emporte dans un tourbillon avec son interprétation de l’héroïne du film issu du roman d’Angie Thomas. Elle donne vie à une Starr Carter plus vraie que nature. La jeune actrice est juste sublime de bout en bout.

L’ouverture sur une mini Starr de 9 ans qui apprend les règles de comment se comporter face à un policier frappe d’un direct en pleine face. Elle met les pieds dans le plat. Elle pose le ton. L’intensité et la violence qu’elle dégage colle des frissons. L’innocence s’efface. Pourquoi? Parce que Starr est noire. Ses actions doivent suivre une ligne…Les préjugés ont la vie dure. Et les mots offrent des gestes qui sauvent. C’est brut. Direct. Le souffle se coupe. J’avais beau savoir le déroulement de l’intrigue. J’ai plongé tête baissé. J’ai crié. J’ai hurlé. Et j’ai pleuré.

Starr voit son univers s’écrouler quand son meilleur ami d’enfance est abattu par un policier blanc sous ses yeux après un contrôle d’identité. Seule témoin des événements, l’adolescente subit des pressions de toutes parts pour que la justice et la vérité éclatent. Elle se retrouve perdue entre sa tristesse, son deuil et la condition des hommes et femmes de couleurs aux Etats-Unis.

The Hate U Give pose deux univers qui s’entrechoquent. Deux mondes qui se brisent. Starr Carter (Amandla Stenberg) est au milieu des deux. Impressionnante. Brillante. Forte. Elle essaie de trouver sa place entre son école huppée et son quartier loin d’être florissant. Tout se mêle dans un ballet qui accentue cette impression. La musique, les lieux, tout se place comme une chorégraphie fascinante d’une réalité brute, sans fard. Le ton s’adoucit. Plusieurs événements du roman sont vus d’une façon moins dure. Peut-être pour éviter de sombrer totalement, de craquer. Le coeur en prend déjà une bonne dose. L’intrigue n’épargne pas son héroïne ni les spectateurs.

J’ai retrouvé cette sensation que j’avais éprouvé en lisant les mots d’Angie Thomas.

Longtemps après les derniers mots, une mélodie résonne. La jeunesse a besoin de découvrir ses écrits. J’ai dévoré le roman. Il est juste impressionnant. Juste. Engagé. Violent. Touchant. Poignant. Brutal. Révoltant. Subtil. Nuancé. La version de Starr permet d’aborder le racisme avec une émotion vive, qui pousse à réfléchir. Angie Thomas transmet à travers son héroïne forte, un récit profond, complexe et addictif. Un vrai page-turner qui happe l’attention jusqu’au dernier chapitre se dessine. J’ai été touchée, j’ai pleuré et j’ai souri. Car le ton se pare d’une nuance d’espoir impossible à éviter ou oublier. Lisez The Hate U Give en urgence. Peu importe la couleur de peau, les chances, les émotions, la vie ne devraient pas avoir de nuances. Les destins d’un être humain devraient être teintés d’une infinie de possibilité, de rêves, de désirs, de souhaits et d’avenir sans prendre en compte les couleurs.

THUG dispose d’un casting fort et des dialogues puissants. Il impose son style. Il puise son inspiration dans ‘The Hate U Give’ une citation de Tupac « The Hate U Give Little Infants F’s Everybody » (THUG LIFE). Les propos sont toujours d’actualité. La haine persiste. Elle a son empreinte encrée au fer rouge qui se transmet. Starr devient un messager. Elle doit trouver le courage de briser le silence.

THUG à travers ses traits Young adult adoucit la réalité. Il montre du doigt le racisme. Il laisse des pistes. Il pousse à réfléchir. Le racisme et la violence policière sont mis au devant de la scène. Les comédiens avec Amandla Stenberg en tête narrent l’histoire avec les trafics, les jugements de couleur de peau, les perspectives d’avenir et les classes sociales sans artifices. Je regrette que certains pans du récit soient minimisés comme les affrontements entre les King Lords et les Garden Disciples. Mais le choix se comprend. Mon plus gros soupir a été de voir certains personnages réduits. Pourtant, le charme agit. Il est là. Il tient la route.

THUG se livre d’une manière simple, directe, efficace. Il ne joue pas d’artifices. Le masque tombe. Il se pare parfois de notes inégales, propres, peut-être un poil lisse, presque trop gentillet, pourtant, il évite d’être larmoyant. L’être humain peu importe sa couleur mérite le respect, les mêmes droits que les autres. Derrière la colère, l’espoir se cache. Et ce film le crie haut et fort. L’émotion est au rendez-vous. Somptueuse. Emouvante. Etonnante.

The Hate U Give est une pépite de colère, de violence et d’espoir dans son genre. Il est à lire, à voir, à dévorer dans tous les sens du terme. Imparfait et brillant à la fois. Il souffle un vent décalé d’humour qui permet de ne pas se noyer, de croire en l’homme. Ne jamais abandonner. Ne jamais oublier la portée de sa voix. Même si les autres nous font douter. Voilà le message à retenir.

☙Ma note:☙

?9/10?

☙Informations:☙

Date de sortie 23 janvier 2019
Durée: 2h 13min
De George Tillman Jr.
Avec Amandla Stenberg, Regina Hall, Russell Hornsby
Genre Drame
Nationalité Américain
Titre original The Hate U Give
Distributeur Twentieth Century Fox France
Récompense 1 nomination

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.