Sleeping beauties de Stephen King et Owen King

Critique roman: Sleeping beauties de Stephen King et Owen King

Ambiance Halloween, peur au rendez-vous, j’ai eu envie de replonger dans Stephen King. Quoi de mieux que de tenter l’aventure avec le roman écrit avec son fils Owen? Ai-je succombé à Sleeping Beauties? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Un phénomène inexplicable touche les femmes sur toute la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil, et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies. Bientôt, presque toutes sont touchées par la fièvre Aurora, et le monde est livré à la violence masculine. À Dooling, petite ville des Appalaches, la mystérieuse Evie semble immunisée contre cette épidémie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, échappera-t-elle à la fureur des hommes privés soudainement de femmes ?

Le surnaturel se mêle subtilement au réalisme, aussi bien psychologique que social. Du très bon (double) King. Hubert Artus, Lire.

Mon avis:

Sleeping Beauties promet une savoureuse histoire entre son résumé et sa couverture. Je regrette d’autant plus d’avoir l’impression d’être passée à côté. Je me souviens avoir dévoré des King à en avoir fait des cauchemars. Je voulais retrouver ce côté effrayant, perturbant, dérangeant. Je voulais revoir des héroïnes comme Jessie, Dolores Claiborne et Rose Madder. Je suis restée sur ma faim quelque part…

L’idée d’un monde sans femmes est originale.  Les femmes luttent contre le sommeil. C’était accrocheur. Le résultat est mitigé. J’ai mis un temps fou à lire les 900 pages. Trop. J’avoue que j’ai tendance à décrocher si je n’avance pas avec fluidité dans une oeuvre. Là, j’ai été retenue par les longueurs. Nom d’une noisette, je ne pensais pas en rencontrer autant. Ajoutez les détails sur les personnages… trop de trucs tuent l’intérêt ou le noie. J’ai tenu pour connaître la fin. Ma curiosité voulait savoir.

Une multitude de personnages va et vient. Ils ont tous un attrait particulier. Angel, Evie, docteur Norcross… seulement le charme est resté en surface. Difficile de m’attacher aux personnalités, je suis restée en retrait.

En bref, Sleeping Beauties me laisse un petit goût d’inachevé. Une sensation douce amère mitigée, j’ai cru plongé dans un récit d’une longueur assez désespérante. J’ai presque cru ne pas voir le bout du rythme déséquilibré. Je ressors un peu sceptique. Je n’ai pas connu une magnifique aventure ni du King pur et dur. Tout a sonné étrangement.

Ma note:

6+/10

Informations:

  • Auteurs: Stephen King et Owen King
  • 960 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche
  • Date de parution: 4 septembre 2019
  • Collection : Imaginaire
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *