S’il fallait se dire adieu de Madeleine Reiss

Critique roman: S’il fallait se dire adieu de Madeleine Reiss

S’il fallait se dire adieu est une de ses lectures qui ne laissent pas indifférentes.
Elle est toute en émotion.
Peut-être trop pour mon coeur.
Les larmes coulent.
Mon coeur de mère a hurlé. Mon coeur de mère a saisi tout le cheminement.
Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

« Durant le trajet du retour, alors que la pluie battait le pare-brise et que les arbres défilaient, sans conscience de leur feuillage passé et à venir, Scott, fragilisé de ne pas avoir pu révéler à sa mère ce qu’il avait à dire, prit une résolution farouche : il lui trouverait quelqu’un à aimer pour qu’après leurs adieux, elle ne se retrouvât jamais seule. »
 
Scott souffre d’une insuffisance cardiaque et ses derniers examens ne sont pas bons…. Mourir à 19 ans, le jeune homme s’y prépare, mais d’abord, il est déterminé à offrir à sa mère une seconde chance en amour et se la,ce pour elle dans la quête de l’homme idéal en postant une vidéo sur les réseaux sociaux. Ignorant tout de son projet et incapable de refuser quoi que ce soit à son fils, Josie accepte les rendez-vous et va de déconvenue en déconvenue. Or, ce que Scott ignore encore c’est qu’il ne peut pas prévoir l’imprévisible.

Mon avis:

Les mots de Madeleine Reiss marque de biens des manières.

Scott, n’a jamais été un enfant comme les autres. Il souffre d’une insuffisance cardiaque depuis son plus jeune âge. Son coeur a vécu sa vie. Une greffe lui a accordé un sursis. Celui ci arrive à sa fin. Avant de tirer, le rideau définitivement, le jeune homme se rend compte de l’amour de sa mère. De tous les sacrifices qu’elle a réalisé pour son enfant, s’oubliant sur le chemin… Les liens s’en ressentent. Forts. Intenses. Le héros souhaite trouver un compagnon à sa mère. Il use de tous les moyens modernes pour y parvenir. Tout en lui cachant son idée, il cherche la personne qui saura l’aimer plus que tout quand il ne sera plus là. La démarche m’a marquée.

J’ai été émue. Touchée. Percutée. Le roman m’a remuée. Dans tous les sens. Scott emporte dans ses dernières étincelles. Le récit au lieu d’être dramatique, sombre, se voile d’une part lumineuse, pleine d’espoir et d’une amour immense. La rencontre avec Emily bouleverse tous les plans de Scott. J’aurai presque aimé que la trame change laissant une chance improbable au jeune homme de ne pas mourir. Mais le ton ne laisse aucun doute. C’est inévitable.

En bref, S’il fallait se dire adieu s’avère une lecture riche, pleine de symboliques, émouvante et prenante. Les yeux se teintent d’une mélancolie, d’une tendresse et d’un deuil difficile à aborder. Comment se remettre de la mort de son enfant? Comme un enfant digère-t-il que son destin s’arrête?
 

Ma note:

8/10

Informations:

Auteure: Madeleine Reiss
Traduit par Cedric Degottex
474 pages 
Titre original : Before We Say Goodbye (2018)
Sortie le 13 mars 2019 chez Milady
Collection Milady Feel Good Books

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.