Sequels Tome 1 : L’amant de l’ombre- Judith McNaught

Critique roman: L’amant de l’ombre de Judith McNaught

Une plongée dans un classique de la romance historique, comment résister? Judith McNaught me tentait depuis longtemps. La nouvelle éditions de J’ai lu m’a permis de découvrir l’amant de l’ombre. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

A la mort de ses parents, Victoria quitte l’Amérique pour 
l’Angleterre où l’attend un cousin prêt à l’accueillir. Dès qu’il 
aperçoit la jeune femme, ce dernier n’a qu’une idée en tête: la 
marier à son fils. Aussitôt, il installe Victoria à Wakefield 
Park, chez Jason, dans l’espoir que l’un et l’autre finissent par 
se plaire. Mais la partie est loin d’être gagnée. Froid et 
cynique, Jason refuse formellement toute union. Toutefois, il 
accepte de trouver un époux à Victoria. Commence alors un 
défilé de prétendants auxquels Jason trouve curieusement 
toujours à redire…

Mon avis:

Jason est une brute qui cache ses blessures. Héritier d’un duché, il a eu une destinée qui lui a brisé ses ailes. Sa carapace froide, arrogante lui permet de ne pas sombrer. Son mariage s’est mal terminé. Un vrai désastre qui a très mal terminé. Il porte le deuil horrible de son enfant. Son côté irascible est mis à rude épreuve avec l’arrivée dans son foyer de Victoria…

La jeune femme est d’une tendresse, d’une gentillesse, d’une bonté folle. Elle est à l’opposé du héros. Pourtant, tous les deux partagent des secrets, des fêlures. Son peps, son courage, sa douceur finissent par charmer tout son entourage. Elle cache son coeur brisé. Ses parents sont morts. Sa seule famille est séparée. Les larmes coulent.

J’ai adoré les deux héros. Ils sont surprenants. Peu à peu, une étrange amitié les relie. Chacun s’éveille à l’autre. Je regrette que Jason est continué à voir sa maîtresse malgré les sentiments que Vic fait naître en lui. Il semble désorienter devant cette adorable créature qui le remue, lui offre une nouvelle étincelle. Elle chasse les ombres de son existence.

Leur relation s’avère complexe, intense, riche et étonnante. Rien n’est épargné à leurs coeurs. Judith McNaught parvient à décrire une romance historique qui emporte dans un dédale de rebondissements. Les sentiments touchent par leur candeur, leur côté pétillant et frais de l’héroïne. Victoria est un très bel atout. L’intrigue est rondement menée. Elle tient captive jusqu’au bout.

Je suis passée pas loin du coup de coeur mais un point m’a retenu. La nuit de noce… la violence de Jason et ses réactions. Je ne peux pas vous en dire plus. Rien ne justifie pour moi son attitude. Rien. J’ai vraiment eu du mal.

En bref, l’amant de l’ombre offre une romance historique prenante. J’ai été captivée par le rapprochement entre Victoria et Jason. Les deux héros sont victimes du Duc, ils sont obligés de cohabiter. Mais les étincelles, l’alchimie, elles ne sont jamais feintes. C’est beau, rempli d’ombres. A lire.

Ma note:

8+/10

Informations:

439 pages
Editeur : J’ai lu
Date de parution: février 2019
Collection : J’ai lu Aventures & Passions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.