Roulez Jeunesse ! de C. Milles

Critique:

Roulez jeunesse! me séduisait pas son accroche. J’ai eu le sourire rien qu’en lisant le résumé. Pour ajouter du peps, la couverture simple, efficace envoie un message de farniente qui fait mouche. Ai-je rencontré la lecture fraîche de mon été? Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Quand les vacances de ses rêves virent au cauchemar…

Quelques années après le décès de son mari, Aline Parillos décide qu’il est grand temps de changer de vie. Pour cela, elle ne voit qu’une solution : quitter la grisaille de la Haute-Marne dans laquelle elle s’est murée jusqu’alors, et foncer en direction du Sud. Advienne que pourra.

Tel quel, son plan lui semble parfait. Mais c’est sans compter sur les élucubrations de sa mère Jo et de sa grand-mère Eva. Ces dernières n’ont certainement pas l’intention de rester spectatrices d’un tel changement, surtout si cela signifie vivre à des kilomètres d’Aline.

Complices, les deux  » vieilles  » se chargent alors d’organiser pour toute la famille des vacances bien méritées dans le camping de leur choix. Au programme : bronzette, détente, baignade et… naturisme. Ça, Aline ne l’avait pas vu venir !

Mon avis:

C. Milles signe un roman acidulé. Le ton piquant, drôle emporte dans l’univers du camping. Je déteste le camping pour ma part. J’aurai eu des frissons d’horreur rien que d’accompagner Aline, Jo et Eva. Pourtant, j’ai rencontré un univers sympathique, coloré.

Aline, l’héroïne est une jeune mère, devenue récemment veuve. Les pertes cumulées de son mari et son emploi, la pousse à réfléchir à un nouveau départ. Elle souhaite s’éloigner de mère Jo et sa grand-mère Eva. C’est sans compter sur les idées loufoques de ces deux dernières. L’une d’elle est de partir en vacances ensemble dans un camping naturiste.

Le format court impose une trame fraîche, rapide. Le charme agit par petites notes. J’ai adoré voir comment la jeune femme perdue revient à la vie. Elle s’éveille aux autres. Forcée de cohabiter avec tout un tas de personnages hauts en couleur, elle sort de sa coquille. Le ton est mordant. J’avoue que j’aurai été aussi mal à l’aise qu’Aline face aux postérieurs et autres tout nu des campeurs. Mais derrière la gêne, les êtres se dévoilent. Des rencontres bouleversent les pensées.

Les personnages sont attachants. Les liens sont émouvants. C. Milles possède un style agréable, fluide. Les sentiments et les situations se dévoilent avec des détails qui font mouche. Le chemin du deuil, les difficultés d’être mère célibataire se détachent avec un réalisme touchant. Les pointes d’humour permettent de jolis moments. La douceur qui souffle dans le récit est mignonne pleine d’espoir. C’est un charmante lecture d’été qui se pose avec Roulez jeunesse!

Ma note:

7/10

Informations:

Titre : Roulez Jeunesse
Auteure : C.Milles
Editeurs : Fyctia – La condamine
Date de publication : 18 Juillet 2019
Nombre de page : 184 Pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *