Ragnafall- tome 1- Shizuha et Marujirushi

Critique manga: Ragnafall- tome 1 de Shizuha et Marujirushi

Un manga sur fond de mythologie nordique ne pouvait que m’intriguer. J’ai eu la surprise de le découvrir dans ma boîte aux lettres. Je découvre la collaboration entre entre @tsumeart et @kurokawa avec Ragnafall. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Affrontez la colère des dieux !Le Minerald brisé
Lynir est en effervescence, la ville accueille pour la première fois le Sommer Solstice, événement majeur du Midgard.
Adalrik et Hammer, deux apprentis forgerons incapables de travailler ensemble, mettent en péril le succès de la fête. Les voilà lancés dans une course au Minerald afin de réparer leur erreur.
Mais quelle est donc cette ombre qui plane sur Lynir ?

Editions Kurokawa

Mon avis:

Souvent, je craque pour des graphismes comme ceux de Kyo, Kenshin, Black Clover, Vinland Saga, Moi quand je me réincarne en slime, Black Butler… j’ai tenté un autre style avec Ragnafall. L’aspect rude, brut de décoffrage colle avec l’histoire. Etrangement, j’ai accroché. (Je dis bien étrangement car aux premiers abords, je n’aurai pas donné ma langue au chat pour parier que j’aimerai).

Dès les premières pages, une ambiance particulière s’installe. Les personnages ont des côtés bruts. L’impression de plonger dans un univers viking se dessine. Une certaine effervescence règne à Lynir. Le premier tome pose les bases du récit: protagonistes, quêtes…

Le lecteur fait connaissance avec Tarjei le forgeron et ses deux apprentis, Adalrik et Hammer. Les deux héros sont deux opposés. C’est comme voir deux faces d’une même pièce se tapant sur les nerfs. Leur point commun est l’attrait qu’ils éprouvent pour Astrid, une belle jeune femme qui taille le minerald. Un événement modifie leur destinée. Les deux comparses brisent la pierre. Leur maître les envoie racheter leur bévue

Aldarik est discipliné. Hammer fonce dans le tas (j’ai souri en lisant son nom à chaque fois j’avais un personnage de comics en tête…). Le duo promet bien des aventures. Ils se balancent un tas de vacheries. Certaines amitiés naissent d’un animosité. Peut-être est-ce leur cas? Leur équipe va avoir du mal à ne pas se mettre des bâtons dans les roues toute seule.

Le rythme est assez rapide. La trame distille ses indices pour les futures péripéties. Les méchants se découvrent. L’hameçon fonctionne. La partie mythologie nordique a éveillé mon intérêt. Ajoutez à l’ antagonisme des héros, leur désir de bien faire qui se devine, tout se met en place de telle façon à maintenir l’attention. L’action est au rendez-vous.

Les traits sont énergiques. Les dessins sont clairs, incisifs, mordants. Le scénario efficace envoie de belles promesses. A voir sur les prochains tomes ce que le manga devient. La narration titille la curiosité et offre un aperçu sympathique du potentiel de Midgard et ses héros. Affaires à suivre.

Ma note:

8/10

Informations:

  • Auteurs: MARUJIRUSHI,  SHIZUHA
  • 192 pages
  • Editeur : Kurokawa (9 janvier 2020)
  • Collection : Ragnafall
  • Disponible en papier et en numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.