Première année- Tom Ellen

Critique roman jeunesse: Première année de Tom Ellen et Lucy Ivison

La rentrée universitaire, l’occasion de divers changements, promettait une aventure teintée de romance. J’étais curieuse de lire Première année de Lucy Ivison et Tom Ellen. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Phoebe a attendu sa rentrée à l’université tout l’été ! Et Luke, dont elle rêve depuis le collège, sera là, lui aussi. Soirées, drague, réseaux sociaux et trahisons : les deux étudiants se laissent joyeusement prendre dans le tourbillon de la première année… Autour d’eux, l’imperturbable Negin, Frankie la survoltée et le sarcastique Arthur sont là pour les aider à remettre un peu d’ordre – y compris dans les moments les plus intimes !

Mon avis:

Phoebe commence la faculté. Elle profite de son nouvel horizon. Son quotidien est consacré à la fête, à la débauche, les rencontres, aux drogues. Je ne m’attendais pas à cela. En lisant le résumé, je pensais rencontrer un premier amour. J’ai été surprise du ton, surtout pour un roman adolescent.

La vie de Phoebe connaît une virage. La liberté de l’université offre de multiples possibilité à l’héroïne. Elle enchaîne les cours, les réunions, les nouvelles découvertes. Tout finit par exploser.

Jusque là, rien d’anormal, l’envie de tester de nouveaux horizons, d’apprendre à jongler entre les anciens et nouvelles connaissances, les cours, les fêtes… une aventure se dessine. Mon problème a été dans les tournures prises. Les soirées sont sous le signe de l’alcool et de la drogue. Trop. Les after, les délires, tout plonge dans un dédale surprenant, assez sombre. J’ai eu du mal. Vraiment. Pourquoi ce choix? Je comprends que la fac soit une ouverture mais là… je suis tombée des nues.

Je le regrette. Les deux jeunes gens ont des qualités. La romance aurait pu me séduire. Les héros sont attachants. Leur relation connait un chemin complexe. Ils grandissent doucement. La dernière partie du roman m’a davantage fait accrocher.

J’ai eu l’impression de plonger dans un bain de fêtes sans limites. Un trop plein. Première année m’a offert un visage particulier de la fac, de la jeunesse. Il est rempli de malentendus, de beuveries, de quipropos, de drogues. Je reste sceptique sur le rendu. Je me suis sentie oppressée, mitigée. Cette sensation a presque étouffé la romance entre Phoebe et Luke.

En bref, Première année est une éloge aux bêtises, à la découverte d’une nouvelle liberté. Phoebe m’a fait pensé à American Pie. Les chapitres transpirent Elle mange la vie par les deux bouts sans se soucier des conséquences. Son plaisir passe avant les études. Quelque part, c’est dommage. Les études traînent dans l’ombre. Les soirées, les fêtes passent devant. Je ressors mitigée de ma découverte.

Ma note:

7/10

Informations:

  • Auteurs: Lucy Ivison, Tom Ellen
  • 464 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Date de parution: 16 mai 2019
  • Collection : GRAND FORMAT LI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.