Parée pour percer : Tu peux pas m’arrêter – On the Come Up- Angie Thomas

Critique roman: Parée pour percer : Tu peux pas m’arrêter (On the Come Up) d’Angie Thomas

The Hate U Give m’a frappée en plein coeur. Je ne me suis toujours pas remise de ma lecture. Angie Thomas revient avec un nouveau roman toujours aussi fort. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

A 16 ans, Bri s’imagine devenir la plus grande rappeuse de tous les temps, comme son père avant qu’il ne soit tué par un gang. Mais lorsque sa mère perd son emploi et que leur propriétaire les menace d’expulsion, la jeune fille n’a plus le choix. Réussir dans la musique n’est plus un rêve mais une nécessité.

Editions Nathan

Mon avis:

The hate you give, était un magnifique récit. L’adaptation en film est une pépite. J’étais très curieuse de retrouver la plume d’Angie Thomas. Parée pour percer sur fond de notes de rap, entraîne dans une aventure toute aussi intense. Je n’ai pas regretté ma lecture. Pas un seul instant. J’ai été emportée une fois de plus dans un tourbillon d’émotions.

Même sans être une accro au rap, les mots, les thèmes abordés ont su éveiller une flamme. Les protagonistes savent attiser la curiosité, la piquer et la maintenir jusqu’à la dernière danse de leur histoire. La trame se déroule après les événements de THUG. Plusieurs références le soulignent. Ici, l’héroïne se prénomme Brianna surnommée Bri. Comme Starr, son caractère ne manque pas de peps. Du haut de ses seize ans, elle possède du potentiel. Je n’ai pas totalement accroché à ses actes, ni ses mots. J’ai parfois eu envie de la secouer, de lui dire de faire attention au poids de ses actes. Mais le charme était là. Percutant. Vibrant. Somptueux.

Bri voit sa mère se noyer dans la drogue pour oublier la perte de son amour assassiné par les Crowns, un gang. Son frère Trey et elle sont confiés à leurs grands-parents. Leur relation est brisée. Rien n’est normal entre les enfants et leur mère. Brianna souhaite suivre les traces de son père mort à l’aube d’être une star du rap.

Ses mots deviendront le porte parole de sa génération. Marquants. Bruts. Ils seront les messagers face aux adultes. J’ai été étonnée, choquée de l’attitude des protagonistes plus âgés. Comme les deux surveillants du lycée qui cherchent régulièrement les lycéens non blancs. Les termes sont choquants. Le racisme se pose sans fard. Peu importe vos origines, peu importe que vous soyez du bon ou du mauvais côté de la barrière, vous avez le droit de vous exprimer.

La jeune fille avance avec des bons et des mauvais choix. Sa jeunesse lui apporte une force, une intensité incroyable. Elle ne mâche pas ses paroles. Son rap offre la possibilité de toucher tout le monde. Il devient un étendard. Racisme, amitié, amour, féminisme, famille, violence, drogue, espoir sont traités avec brio. La portée des mots se touchent du doigt. Angie Thomas dessine une trame bouleversante.

En bref, Parée pour percer pousse à réfléchir. Les yeux s’ouvrent. Les mots choquent. Les notes de musique servent d’écrin pour aborder des thématiques qui font mouche. Bri est une héroïne réaliste, imparfaite, émouvante et attachante. Une combattante qui laisse admirative. Son franc parler frappe en plein coeur. Les émotions s’avèrent électrisants, addictifs et somptueux.

Ma note:

9/10

Informations:

  • Auteure: Angie Thomas
  • Titre original : On the Come Up (2019)
  • Thèmes: FAMILLE, FÉMINISME, AMITIÉ, AMOUR, ARGENT, RACISME, INJUSTICE, MUSIQUE
  • 496 pages
  • Editeur : Nathan
  • Date de parution: 2 janvier 2020
  • Collection : GRAND FORMAT DIVERS
  • Prix: 17,95 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *