Où tu iras j’irai- Jojo Moyes

Critique roman: Où tu iras j’irai de Jojo Moyes

Jojo Moyes est un de mes auteurs favoris. J’adore ses romans. Je suis toujours impatiente de découvrir ses nouveaux titres. Je sais qu’à chaque fois les émotions seront au rendez-vous. Où tu iras j’irai offre une immersion dans le milieu équestre. Il permet de suivre la jeune Sarah, avec son grand père Henri.  Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Avec le recul qui vient de l’expérience, il aurait pu se dire que la passion qui l’animait était caractéristique d’un premier amour, et que ses sentiments finiraient par s’atténuer avec le temps. Mais tout ce qu’il savait à l’époque, c’est qu’à partir du moment où ses yeux s’étaient posés sur elle, il avait été incapable de penser à autre chose.  » Passionnée par les chevaux, Sarah espère intégrer la prestigieuse école d’équitation du Cadre Noir. Elle s’entraîne sans relâche avec l’étalon que son grand-père lui a offert. Lorsque le vieil homme tombe malade, Sarah doit jongler entre sa famille d’accueil, le collège, l’équitation et les visites à l’hôpital. Natasha, brillante avocate, a connu des jours meilleurs : son mariage s’est soldé par un désastre, son nouveau compagnon ne se montre pas à la hauteur, et elle est contrainte de vivre sous le même toit que son ex-mari, le temps de revendre leur maison. Pourtant, quand elle croise le chemin de Sarah, elle décide de la prendre sous son aile. Mais l’adolescente cache un secret qui risque de bouleverser plus d’une vie.

Mon avis:

Sarah Lachapelle est une jeune adolescente de 14 ans. Ses grands-parents Papa et Nana l’ont élevée. Le prologue permet de mieux les rencontrer. Il offre une très belle plongée dans leur histoire d’amour. J’ai eu des frissons. J’ai adoré toucher du doigt leur romance Florence et Henri, l’anglaise et le français passionné d’équitation. Dès le début, les sentiments virevoltent. Ils prennent leur marque. Et au fil des pages, ils s’envolent.

Les liens se tissent avec une puissance, une magie qui emportent dans un tourbillon. L’amour inconditionnel qui s’agite entre les protagonistes est d’une splendeur, d’une douceur, d’une intensité brute qui ne laisse pas indifférent. L’amour a plusieurs visages. Henri transmet celui pour les chevaux à sa petite fille Sarah. Il lui offre un univers riche avec Boo. Le cheval de prestige bouleverse à jamais la vie de la jeune fille.

Un événement ravit brise le coeur de Sarah. Les difficultés s’amoncellent. Les pierres sur sa route ne seront pas sans heurts, les blessures sont là. L’âge de l’héroïne joue sur son comportement. Si jeune et tant de responsabilités, j’ai eu envie de l’aider, de la soutenir, de lui tendre la main. Son amitié sans faille avec Boo est son étincelle dans les jours sombres.

Obligée de passer de famille d’accueil en famille d’accueil, personne ne semble s’intéresser à ce que cache cette adolescente rebelle. Un jour, elle tombe sur Natasha et Mac qui se penchent sur son cas. La vie est dure, brutale, cruelle. Les adultes ne comprennent pas tout. Parfois, une main tendue, un sourire, et le bonheur prennent des chemins de traverse pour se développer et s’épanouir.

Natasha MaCauley et Connor font pâle copie à côté de Henri et Florence. Difficile de passer après le couple des grands-parents. L’amour se montre sous une autre facette. L’avocate semble plus froide. Mais ensemble avec Connor, ils m’ont touchée. Les carapaces se percent. Mac son ex mari est ma coup de coeur dans le trio. Son attitude, son regard, sa manière d’agir avec Sarah, il est excellent. Il réussit à passer ses murailles d’adolescente blessée avec tact et douceur.

En bref, Jojo Moyes donne vie à un récit troublant, poignant, complexe et intense. Il emporte dans des liens forts. Les personnages sont attachants. Les références au milieu équestre sont brillamment en scène. L’envie de voir heureux tous les protagonistes pousse à rester dans l’univers créé par l’auteure. Le charme se déploie jusqu’à la dernière page.

Ma note:

8+/10

Informations:

Titre original : The Horse Dancer (2017)
Auteure: Jojo Moyes
Date de parution: 10 avril 2019
Editions Milady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.