Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde

Critique film: Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde de Hélène Giraud et Thomas Szabo

Minuscule la série et le film la vallée des fourmis perdues avaient emporté le coeur de tous à la maison. Nous avions très envie de découvrir le second volet sur grand écran. Avons-nous succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes ! Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers… Les secours arriveront-ils à temps ?

Mon avis:

L’aventure Minuscule  est un délice d’inventivité, de détails impressionnants, de graphismes renversants. Je ne pensais pas que le charme pouvait augmenter. C’est chose faite avec Minuscule 2.

Vous allez craquer. Attention.


Après Minuscule – La vallée des fourmis perdues , le public retrouve les héros de la première histoire dans des nouvelles péripéties. La coccinelle est devenue un parent. Elle a fondé une famille. Ses amis la fourmi noire et l’araignée poilue sont toujours à ses côtés. Suite à un événement, le trio voyage jusqu’en Guadeloupe. Sur leur route, il croise de nouveaux insectes pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Les surprises se succèdent. L’intrigue se pare d’un fond plus complexe. Les paroles s’expriment autrement qu’avec des mots clairs. Mais la compréhension est là en bruits et en images. Les interactions entre le monde des insectes et des hommes se développent. Les sourires s’installent. Le récit narre une aventure étonnante, approfondie et superbe de bout en bout. Les personnages possèdent un traitement qui leur donne littéralement vie. L’impression de voir des vrais petits êtres vivants prend au coeur. Les yeux sont ravis du spectacle. La psychologie et les émotions de chaque insecte se traduisent sur la pellicule avec des expressions qui retiennent l’attention.



Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde, offre un opus charmant. Un nouvel affrontement entre fourmis noires et fourmis rouges a lieu dans une fabrique de crème de marron. La petite coccinelle part à la rescousse de son amie la fourmi. Laissant derrière elle, sa famille, elle part en pleine nuit. Un de ses enfants la suit. Ce dernier rentre malencontreusement dans un carton . Il est expédié en Guadeloupe. Ni une ni deux, coccinelle file à sa rescousse.

Un nouvel environnement se déploie sous nos yeux. Szabo et Giraud présentent de nouveaux spécimens et de nouveaux gags. Les sensations sont au rendez-vous. L’envie de devenir un petit insecte et de suivre la coccinelle dans sa quête est vivace. Une rencontre poétique presque fantastique est proposée avec l’entretien de nos coccinelles françaises et des chenilles urticantes.



En toile de fond, laisser grandir son enfant, accepter ses choix, les liens filiaux se dessinent avec un très joli écrin. Les larmes se pointent à plusieurs moments. Une petite boule dans la gorge sous le coup des émotions persiste. Pour de multiples raisons, les relations entre la coccinelle et sa progéniture, le premier amour de cet enfant curieux qui grandit, les amitiés. Le récit se teinte d’une romance toute mignonne, toute douce entre coccinelles françaises et guadeloupéennes.

La fourmi noire et l’araignée poilue (qui écoute de la musique classique sur un IPod dans sa maison de poupée, en dormant sur un coussin tout rose) foncent au secours de leur amie à bord d’un galion. Les tempêtes, les chutes, les animaux et autres dangers sur leur chemin ne ruineront pas leur désir d’aider le dernier membre du trio.

Un gros grain de tendresse adorable, un peu fou se dévoile au fil des scènes. L’humour est omniprésent. Il accompagne à merveille la magie des images. Les insectes ont des expressions d’un réalisme troublant. J’ai adoré les yeux si expressifs, si vifs, si beaux.


  • Les Mandibules du Bout du Monde s’avèrent colorés, drôles, irrésistibles, magiques, féériques. Ce Minuscule 2 n’a rien de petit. Il est grand, majestueux, original et somptueux. Un film parfait peu importe votre âge. C’est une pépite de A à Z.

Ma mini de 10 ans: « C’EST GENIAL. C’est trop beau les yeux des insectes. Les blagues sont hilarantes. Tu vois, la coccinelle doit accepter qu’un jour, son petit quitte le nid. Même si c’est un peu triste, c’est la vie de partir un jour sur son propre chemin. »

Ma note:

10/10

Informations:

 Réalisateurs : Thomas Szabo – Hélène Giraud
 Genre : Animation, Film pour enfants
Avec: Avec Thierry Frémont, Bruno Salomone, Stéphane Coulon
 Nationalité : Français
 Distributeur : Le Pacte
 Date de sortie : 30 janvier 2019
 Durée : 1h30mn

Copyright Futurikon Films – Ifilmfilm – France 3 cinéma – Le Pacte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *