Love Crescendo- Tillie Cole

Critique roman: Love Crescendo de Tillie Cole

Tillie Cole réussit à tous les coups à faire naître mille émotions. Elle transporte dans des récits percutants, enflammés. Les mots se deviennent des messagers. Ils griffent l’âme de différentes manières. Young adult ou new adult, les romans de l’auteure ne sont jamais simples à digérer. Love Crescendo me tentait par ses notes de musique. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.

Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme.

Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps.

Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

Mon avis:

Love Crescendo est une histoire percutante. Elle pousse dans un tourbillon. Les événements s’enchaînent dans un ballet presque oppressant. Le stress ne retombe jamais. Tillie Cole donne vie à une romance new adult touchante, sublime.

Bonnie et Cromwell marquent les esprits. Le duo se complète. Chacun de ses membres a une paire d’ailes qui sera coupée, malmenée. Leur histoire n’est pas sans heurts. Bonnie est douce, solaire. Cromwell asocial, sombre. Les deux caractères trouvent écho en l’autre. J’ai du verser davantage de larmes que Mille baisers pendant ma lecture. J’ai été secouée, perturbée. J’ai eu mal. J’ai souffert. Trop. J’avais une boule en avançant dans le roman. Je guettais les accalmies.

Mon soucis ne vient pas des personnages. Loin de là, Bonnie et Cromwell sont attachants, savoureux avec leurs secrets. Tous les deux ont des cadavres dans le placard qui les ont transformé. Tous les deux frappent en plein coeur. L’un est plus simple que l’autre à cerner. Néanmoins, les deux possèdent des atouts imparfaits. Le lecteur tombe amoureux de ses deux jeunes. Il découvre la synesthésie.

Tillie Cole n’évite rien. Elle plonge dans une montagne russe. Elle aggripe le taureau par les cornes. Ses héros traversent bien des épreuves. Le coeur se serre. Il tremble de mille sentiments. Les petites bouffées de bonheur se dégustent comme des précieux moments. Elles se noient sous la tempête incessante.

En bref, Bonnie et Cromwell m’ont retournée comme une crêpe. Leur histoire est intense, bouleversante, renversante. Elle entraîne dans une tornade d’émotions. Le coeur vrille. Il subit mille piques bonnes ou mauvaises. Les maux tombent en pagailles sur les héros et le lecteur. Rien n’est épargné. Tillie Cole signe un roman profond, touchant, peut-être trop par moment. J’ai l’impression d’avoir sombré, d’avoir versé un nombre impressionnant de larmes. Mon âme a rencontré un récit passionnant, magnifique et terriblement dur. Love crescendo est brutal, intense et percutant. Il est difficile de sortir indemne de sa lecture. Attention à vous. Partez et apprenez à aimer Bonnie et Cromwell, mais aussi les personnages secondaires.  

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Titre original : A wish for us (2018)
  • Auteure: Tillie Cole
  • Traduit par Charlotte Faraday
  • Editions Hachette Roman
  • Date de parution: 10 juillet 2019
  • 360 pages
  • Prix: 16,90 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *