Lou après tout, tome 1 : Le grand effondrement- Jérome Leroy

Critique roman: Lou après tout, tome 1 : Le grand effondrement de Jérome Leroy

J’ai découvert Jérôme LEROY avec Macha ou l’évasion. Le roman Lou après tout promet un récit pré- et post-apocalyptique. Il suit le destin de Lou et Guillaume. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Une odyssée pré- et postapocalyptique d’un réalisme extrême. Fascinant, remuant, vibrant.Lorsque la civilisation s’est effondrée, le monde allait mal depuis longtemps. Bouleversements climatiques, émeutes, épidémies inquiétantes et dictatures… c’était un monde en bout de course, où l’on faisait semblant de vivre normalement. Le Grand Effondrement était inévitable, mais nul n’aurait pu imaginer ce qui allait suivre. 
Quinze ans plus tard, Lou et Guillaume font partie des survivants. Elle est adolescente, lui a une trentaine d’années. Il l’a recueillie quand elle était toute petite. Réfugiés dans une ancienne villa perchée sur un mont des Flandres, ils savent que le danger peut surgir à tout instant.

Mon avis:


Le grand effondrement
pose les bases d’une trilogie. Le regard se penche sur deux héros: Lou et Guillaume, deux survivants d’un événement survenu quinze auparavant. Elle a été recueillie par le jeune homme quand elle avait 4 ou 5 ans. L’adolescent d’alors a voulu lui sauver la vie, la protéger des dangers.

L’univers post-apocalyptique est très bien amené. Même si l’esprit peut par moment se perdre entre les « clans ». Les « Cybs » et les « Bougeurs » m’ont semblé complexes. Les détails sont impressionnants. Des longueurs s’installent par morceaux. Pourtant, le charme opère. L’impression d’être immergé dans le monde si proche du nôtre prend aux tripes.

Lou est tout pour Guillaume. Elle est la raison d’être du jeune homme. Il a pris le rôle de père de substitution par la force des choses. J’ai eu des picotements étranges face aux liens qui unissent les deux héros. Parfois, j’ai eu comme un malaise. Leur relation est particulière. Je me doutais qu’une facette me dérangerait. C’est un peu comme si vous sentiez venir une trame. L’amour qui unit Lou et Guillaume est hors norme. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé au Lagon bleu et à d’autres oeuvres. Un version où deux vies se mêlent, apprennent à s’aimer envers et contre tout… J’ai été perturbée. Je n’arrive pas à coller des mots à mon sentiment. Je bloque sur des détails peut-être…

L’histoire distille un rythme tranquille qui monte peu à peu. Les descriptions sont nombreuses. Les dialogues quasiment absent donnent une atmosphère singulière au monde post-apocalyptique de Jérome Leroy. Mon esprit imaginait un Mad Max croisé à un Waterworld.

L’écriture est troublante. Elle souffle un vent réaliste en s’appuyant sur notre monde. L’actualité se montre sous un jour effrayant. Perturbant. L’avant et l’après du grand effondrement se touche du doigt avec une force qui ne laisse pas insensible. Guillaume se dévoile dans la seconde partie du récit. Jérôme Leroy offre aux lecteurs de rencontrer sa mère, Charlotte, Karim… Les pertes sont d’autant plus grandes. Les émotions frappent en plein coeur.

En bref, Lou après tout s’ouvre sur un monde où la survie est devenue le centre de tout. C’est original, fluide et addictif. Le nouveau monde postapocalyptique s’avère hostile, brutal. L’attrait est là. L’esprit souhaite savoir comment tout se terminera. Je suis curieuse de voir les routes prises par l’auteur pour la suite.

Ma note:

8/10

Informations:

Titre : Lou après tout – Livre 1 : Le grand effondrement
Trilogie Lou après tout.
Auteur : Jérôme LEROY
Éditeur : Syros
Nombre de pages : 384
Parution : 16 mai 2019
A partir de 13 ans et +++
Prix: 16,95 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *