L’inversion des pôles- Guillaume NAIL

Critique roman jeunesse: L’inversion des pôles de Guillaume NAIL

Fortnite j’en mange à toutes les sauces avec mes adolescents. J’en ai un qui est accro au jeu. Dès qu’il a un moment, il se connecte avec ses amis pour des parties acharnées. Alors tous les romans qui gravitent autour de cet univers ont tendance à finir dans la bibliothèque familiale. Comme ceux qui parlent de Minecraft. Je les lis souvent par curiosité. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Il sont trois à se battre pour leur survie dans un monde post-apocalyptique ! Qui sera le dernier ?
2021. De fréquents signes avant-coureurs annoncent une inversion prochaine des pôles magnétiques. Un phénomène qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices. Et déclencher le chaos. Un consortium de pays riches décide d’étudier ce que deviendrait la population si elle était livrée à elle-même, privée de repères dans un état sauvage post-apocalyptique. 100 personnes sont ainsi régulièrement lâchées sur une île coupée du monde, et affectée par une simulation de tempête magnétique. L’absence d’enjeu fausse toutefois les résultats. Et le consortium décide de passer à la vitesse supérieure, en faisant croire aux participants qu’on ne joue plus. Et qu’ils se battent cette fois pour leur survie… 
Seule échappatoire, dans cette jungle sans pitié : ne faire confiance à personne. Et tout faire pour rester le dernier. 

Mon avis:


Dès le début, le rythme se pose, soutenu, un peu comme une partie. Guillaume NAIL entraîne son lectorat dans un assemblage de chapitres courts, efficaces et directs. Le point de départ de la terrible découverte met toute de suite dans l’ambiance catastrophe. L’inversion des pôles aura lieu et engendrera l’apocalypse. Le ton dramatique a séduit mes adolescents. Même mon multi-dys a pris plaisir à se lancer. Il a apprécié la fluidité et le style.

Le système à la battle royale version junior a conquis son public. L’aventure sur fond de bataille immense, quitte à décimer et tuer les autres pour la survie de tous a de quoi ravir les fans de Fortnite. Moins gore que la version Battle des écoliers, moins sombre, mais aussi riche et complexe, la version de Nail offre un moment intense. Le survivant de la partie sera aux anges de retrouver les marques de son jeu vidéo en vogue.

J’avoue que j’ai lu d’une traite l’inversion des pôles, mon aîné aussi. C’est riche en rebondissements, bien mené, avec une belle dose de suspense. Je me suis prise à suivre la trame avec un vrai plaisir.

Les personnages sont en territoire hostiles. Ils doivent se battre pour ne pas succomber. Ils forment un groupe éclectique, fascinant, intéressant. Ils doivent échapper à l’île et ses dangers. Les différents joueurs se complètent à merveille. Vous avez l’intello de service, la blagueuse, et le garçon cool. Perkins, Selva et Mickey. Chacun pourra trouver son héros favori dans le lot.

L’auteur a adopté la narration multiple. Ce choix permet de s’attacher aux personnages, de mieux les cerner et comprendre leurs actes. La trame ne les épargne pas. L’expérience qui a réuni la bande attend son heure pour leur exploser en pleine tête. Les affrontements et rapprochements s’entrechoquent. A la fin, un seul sera le gagnant…



Les missions s’avèrent originales. Le fond apocalyptique procure un sentiment d’urgences. La dynamique se maintient jusqu’au bout. Certains passages sont tellement décalés, qu’ils soufflent un vent de fraîcheur dans le drame. J’ai rigolé au même passage avec mon aîné: le sac à dos licorne. Nous étions pliés lui et moi. Imaginez-vous partir au combat avec un tel accessoire, niveau ninja, vous repasserez. C’est tout bête, mais ça a désamorcer les côtés noirs du récit.

En bref, L’inversion des pôles emporte dans une aventure bourrée d’action. Si vous avez aimé les Frigiel et Fluffy pour Minecraft, Guillaume Nail donne vie à un récit sur fond de Fortnite tout aussi sympathique, fluide, sans être ultra compliqué (et lourd). Le résultat est agréable à lire.

Ma note:

9/10

Merci aux éditions Slalom pour l’envoi.

Informations:

Titre : L’inversion des pôles : Il n’en restera qu’un
Auteur :Guillaume NAIL
Editions Slalom
336 pages
Date de parution: 14 mars 2019
Langue : Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *