L’éternité, c’est compliqué- Jennifer L. Armentrout

Critique roman: L’éternité, c’est compliqué par Jennifer L. Armentrout

Jennifer Armentrout marque à chacune de ses sorties, mon coeur de son empreinte. Elle trace des lignes imparfaites, brisées, touchantes, surprenantes. Je ne reste jamais de marbre face à un de ses récits. Je plonge à chaque fois tête baissée comme en apnée à la découverte des nouvelles routes que l’auteure prépare à ses héros. Le charme a-t-il une fois de plus agi ou suis-je restée sur le carreau? Réponse après le résumé.

Pour sa survie, Mallory s’est toujours réfugiée dans le silence. En dépit de ses peurs et avec l’aide de sa famille adoptive, elle décide pourtant de s’inscrire au lycée pour son année de terminale. C’est là qu’elle croise Rider Stark, son ami et protecteur perdu de vue il y a bien longtemps… Une romance young adult contemporaine signée Jennifer L. Armentrout !

☙Synopsis:☙

« Ne fais pas de bruit… »

Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur.

Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.

Le jour de sa rentrée, la jeune fille était loin de s’imaginer qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité par de nombreux démons.

Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?



☙Mon avis:☙

Mallory Dodge s’est réfugiée dans le silence. Son enfance a été brisée. Elle a eu les ailes fracassées entre 4 et 13 ans dans une famille d’accueil. Ses mots, sa parole se sont enfuis. Le choc traumatique les a effacé. Les bleus sont restés. Mr Henry et Melle Becky ont toujours une emprise sur ses souvenirs. L’âme est torturée à jamais. Elle est éparpillé en mille morceaux. Depuis quatre ans, l’héroïne essaie de ne plus sombrer, de conserver la tête hors de l’eau.

Au fil des flashbacks, le passé se dévoile. Il se montre brut, intense. Et à travers leur brume, Rider apparaît comme un soutien sans faille, comme un pilier dans la survie de Mallory. Son protecteur. Son meilleur ami. Le coeur se serre devant les traitements subis comme devant les liens tissés entre les deux enfants. Son adoption par un couple de médecins Carl et Rosa Rivas aimants, cette famille lui ouvre de nouvelles perspectives.

Les années ont passé. La jeune adolescente de seize ans ne pensait pas revoir Rider. Le destin les remet sur le même chemin. Leur relation n’a jamais cessé. Elle attendait son heure pour éclore au grand jour. J’ai été touchée, émerveillée, ravie par les étoiles que les deux font naître. Malgré les aspérités de la vie, les sentiments ont grandi. Leur amitié est magnifique. J’en ai eu des larmes. Jennifer L. Armentrout installe doucement, patiemment toutes les pièces de son puzzle. Elle entraîne dans un dédale authentique, captivant, horrible d’un pan des deux héros. Le passé ne s’effacera jamais. La vulnérabilité, les émotions, les douleurs, la souffrance, la joie se côtoient dans un ballet atypique.

Les mois se sont écoulés. Mais l’attirance, l’alchimie n’a jamais pris fin. Mallory et Rider vont apprendre à de nouveau s’aimer. C’est magique comment l’amène l’auteure. Rider Starks est une perle dans son genre. Incroyable. Un cocktail lumineux et noir à la fois, mystérieux, séduisant, il pique la curiosité. Que cache-t-il? Il vit dans la famille de Mme Luna avec Hector et Jayden. Le héros considèrent ces deux là comme des frères. Chacun a sa manière apporte une touche plus légère, moins brute à la trame. Le sujet sensible se déploie avec force.

En bref, Jennifer L. Armentrout possède un don pour écrire des romances particulières. Elle parvient à chacun de ses romans à m’emporter dans un tourbillon. Son Eternité, c’est compliqué souffle un vent différent. Plus axé young adult, plus jeune par ses héros, ce titre diffère des autres tout en conservant des thématiques chers à l’auteure. Il est impossible de ne pas ressentir quelque chose face à Mallory et Rider. Le duo offre un voyage bouleversant. Les mots se parent d’une puissance, d’une intensité étonnante. Parfois, les discours prennent leur temps pour mieux frapper en plein coeur.

☙Ma note:☙

🌟8+/10🌟

☙Informations:☙

Titre original : The problem with forever (2016)
Auteure: Jennifer L. Armentrout
Editions J’ai lu pour elle
Collection : Best
Genre : Best-sellers
Thématiques : Romance contemporaine, Young Adult
Date de parution : 13/06/2018
Nombre de pages : 480
Prix:
Disponible en numérique: oui
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *