Les fils du péché, tome 2 : Le plus précieux des joyaux de Anna Campbell (2019)

Critique roman: Les fils du péché, tome 2 : Le plus précieux des joyaux de Anna Campbell (2019)

Anna Campbell m’avait conquise avec son premier fils du pêché. J’étais curieuse de découvrir l’histoire du second enfant illégitime. Les hommes de cette série sont tous illégitimes. Ils sont des parias aux yeux de la bonne société anglaise. Leurs pairs ne les approuvent pas. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Richard Harmsworth en a assez de subir les conséquences de la frivolité de sa mère ! Même s’il est l’héritier du titre aux yeux de la loi, tout le monde sait qu’il est un bâtard, et il doit essuyer les sarcasmes des freluquets de la haute société. Alors, pour asseoir sa légitimité, il est décidé à récupérer le fameux joyau des Harmsworth, symbole de la puissance familiale. Or, ce bijou est détenu par Geneviève Barrett qui refuse de le vendre. Mais Richard se fait fort de tourner la tête à cette fille de pasteur. Et comme la jeune entêtée est ravissante, l’opération promet d’être fort plaisante.

Mon avis:

Anna Campbell possède un talent pour rendre addictif ses récits. Je voulais retrouver l’intensité et les émotions que j’avais eu avec Jonas. Richard était prometteur sur le papier.

La flamme n’a pas brillé avec la même force. La trame de l’histoire s’illumine d’une manière différente. Le charme prend un autre visage. Richard n’a pas la séduction de son aîné. Bien décidé à récupérer le joyau de la famille, pour gagner sa légitimité, le héros rencontre sur son chemin Geneviève Barrett, un bas-bleu. La jeune femme a reçu le précieux en cadeau. Pour s’en rapprocher et réussir sa mission, le bâtard n’hésite pas à la séduire.

Le duo détonne. Le Sir raillé par les nobles et l’érudite offrent un délicieux roman. Anna Campbell décrit à merveille son héros comme une personne dilettante. Au début, j’ai trouvé son personnage principal un peu moi du genou, presque détestable. Puis, au contact de la jeune académicienne, une lumière semble s’éveiller. Comme un papillon qui sort de sa chrysalide, Richard évolue.

Le récit est assez tranquille. Malgré la quête du bijou, les dangers. Les rebondissements ne sont pas percutants. Ils n’arrivent pas à la hauteur de leur prédécesseur. Il m’a manqué des étincelles. Le côté sombre et mystérieux que je désirais n’a pas été très prononcé. (Voir même absent).

Vous n’avez pas besoin de lire l’histoire de Jonas pour profiter de celle de Richard, mais elle se complète. Les deux héros sont un pendant avec des charmes différents. Le héros de ce roman forme avec Geneviève un coupe très sympathique. Leur romance possède des belles doses de tendresse et d’affection. La séduction opère par touche. La trame est intéressante malgré les petites faiblesses qu’elle contient. Le plaisir de la lecture demeure. Anna Campbell possède une plume agréable, intelligente et pleine d’humour qui emporte dans un récit émouvant. J’ai hâte de lire l’histoire de Cam, le troisième fils du pêché risque de réserver de belles surprises.


Ma note:

8/10

Informations:

Auteure: Anna Campbell
Titre original : A rake’s midnight kiss (2013)
Les fils du péché – Le château des miroirs 
Editions J’ai Lu
Collection: Pour elle – Aventures & passions
Traduit par Agathe Nabet
384 pages
Date de sortie : 3 Avril 2019
Prix: 7,60 euros
Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.