Les dossiers de Zap Collège – Tome 1 – Le trône de fer blanc – Téhem

Critique BD: Les dossiers de Zap Collège – Tome 1 – Le trône de fer blanc de Téhem

Imaginez l’adolescence, l’âge où tout est possible face aux migrants. Téhem pose sa trame en banlieue dans une classe de 3e. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

À l’âge de l’adolescence, tout est permis. Même de s’intéresser aux autres.
L’installation d’un camp de migrants à côté du collège n’est pas du goût de tout le monde, et surtout pas de celui du nouveau principal. À l’intérieur de l’établissement, les « pour » et les « contre » s’affrontent à coup d’actions, de sit-in et de manifestations. Lorsqu’ils rencontrent Mamoud, un gamin du camp qui leur raconte son histoire, Jean-Eudes, Écoline et Eddy décident de tout mettre en œuvre pour l’aider. Au risque de se confronter avec le principal, ils vont prendre fait et cause pour le jeune migrant et sa famille…

Bamboo Editions

Mon avis:

Direction, un collège de banlieue. Jean-Eudes, Ecoline, Hayat, Eddy et Victor font partis du club journal du collège. Les cinq héros emportent dans une aventure peu banale. Ils s’occupent de la gazette du Zap Collège.

Un jour, la bande de copains découvrent dans la cour à côté de leur collège un camp de réfugiés. Les tensions naissent rapidement au sein de l’établissement. Le nouveau principal s’avère très strict et assez fermé aux sujets liés aux migrants et aux réfugiés. Les camps montrent des facettes insoupçonnés chez les gens (collégiens, professeurs, parents…). Les clans s’organisent en pour et en contre. Les dessins accompagnent les mots avec talents. Ils se parent d’un réalisme assez bluffant. La présentation de la bande dessinée est originale comme son contenu.

Le racisme est abordé avec tact, délicatesse et sans fards. Il ne se cache pas. Il est montré à travers cinq collégiens de quartier difficile et l’éducation. Les enseignants n’apparaissent pas toujours sous leur meilleur jour. Plusieurs sortent du lot, ils n’abandonnent pas les enfants. Un lien se créé.

Téhem possède un trait de crayons vif, dynamique parfait pour une BD jeunesse. Et son thème colle à l’actualité. La crise des migrants et les réfugiés se montrent sous un regard à contre pieds qui fait mouche. L’humour dédramatise les événements. L’axe jeunesse se ressent. Comme la recherche et l’expérience derrière le ton pris.

Beaucoup de situations sont bien vues, réalistes et drôles. C’est comme une plongée dans le monde où les exilés cherchent leur place. Parfois naïve, parfois dépassée par les rebondissements, néanmoins toujours teintée de bonne volonté. Les cinq adolescents sont des messagers percutants. Ils sont un parfait contre poids face aux adultes comme le proviseur sournois, méchant… Un titre très bon qui saura faire mouche avec son mélange entre humour, réflexion, et fraîcheur. Le trône de fer blanc détonne. A lire!

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Scénario, dessins et couleur: Téhem
  • 56 pages
  • Editeur : Bamboo
  • Date de parution: 29 janvier 2020
  • Collection : BAMBOO HUMOUR
  • Disponible en numérique et en papier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.