Les autres peuvent bien aller se faire voir! – Ana Paige

Critique roman: Les autres peuvent bien aller se faire voir! – Ana Paige

J’ai découvert Ana Paige avec Parole d’un bad boy. Le roman m’avait laissé un petit goût doux amer. J’avais envie de retenter l’aventure avec l’auteure. Son style avait un petit je ne sais quoi qui avait charmé mon coeur. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Encore étudiante, Melissa porte toute sa famille sur ses épaules. Pas le choix : sa mère a abandonné le foyer, son père est débordé par le travail et son frère Leonard part à la dérive, traînant en bas des tours de leur cité. Heureusement, Melissa a un refuge, un havre de paix dans lequel s’évader : l’écriture. Son prochain projet pour nourrir son imagination : suivre pendant un an l’équipe de rink hockey locale. Au fil des entraînements et des matchs, Melissa se fait une place dans le groupe. Seul Maximilien, dont le regard bleu l’électrise chaque fois qu’elle le croise, semble réticent à sa présence. Pourquoi cela la déstabilise-t-elle à ce point ? Est-elle en train de tomber amoureuse ? Impossible, son coeur ne peut pas se mettre en travers de son roman ! D’autant que Max et elle ne sont pas du même monde… A moins d’envoyer valser les préjugés, les contraintes familiales et la pression sociale d’un coup de crosse ou d’un trait de gomme !

Mon avis:

Ana Paige m’a surprise. J’ai été emportée dans un young adult rayonnant sur un fond de sport. Je pensais vue que l’héroïne Mélissa était étudiante en journaliste plonger dans un milieu se noyant dans les études. Allez savoir pourquoi, mon esprit pensait se retrouver avec une version française de The Goal d’Elle Kennedy. J’ai rencontré un récit différent avec en toile le Hockey.

J’ai été enchantée de suivre Mélissa. Elle m’a entraînée dans ses pas en partant à la rencontre de l’équipe la Vendéenne de Rink Hockey. Elle s’intéresse à ce sport pour écrire un roman. La jeune femme semble porter le monde sur ses épaules entre son père et son frère. Ses soucis sont nombreux. Son immersion lui apporte bien des changements. Le milieu du hockey essentiellement masculin lui ouvre ses portes. Il lui permet de tomber amoureuse d’un membre de l’équipe. Maximilien et ses copains sont d’une autre univers. Ils lui apportent une bouffée d’oxygène.

Melissa ment pour ne pas être mis aux bans de ses nouveaux amis. Les hockeyeurs tombent sous son charme. Ils sont conquis. Et notre jeune femme qui refuse d’être jugée, finit par craquer pour Max. Tous les deux sont attachants, touchants. L’auteure parvient à décrire le quotidien des habitants des cités et des regards avec finesse.

Ana Paige dessine une romance adorable. J’ai adoré le rapprochement. Mélissa avait besoin de sortir de son carcan, de son rôle qu’elle s’est pris à coeur de tenir en prenant à bras le corps sa famille. Parfois, il faut savoir couper le cordon pour atteindre son propre bonheur. La jeune femme s’était oubliée sur le chemin. Max et les sportifs lui démontrent que la vie réserve de belles surprises.

En bref, Les autres peuvent bien aller se faire voir ! est un young adult surprenant. Frais. Original. Il a frôlé le coup de coeur. (La faute à la fin un peu expéditive… ou peut-être que je désirais rester un peu plus aux côtés de Mélissa. Preuve que j’étais charmée). Il offre une romance mignonne sur fond de sport. Si vous aimez les récits pétillants, foncez!

Ma note:

8/10

Informations:

Editions Hachette Romans
375 pages
Sortie : 6 Mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.