Le Voyage du Dr Dolittle

Critique film: Le Voyage du Dr Dolittle

Dolittle reste pour moi Eddie Murphy et le héros qui parlait aux animaux. J’adore l’idée d’un personnage qui peut échanger avec des chiens, chats, éléphants et autres… J’étais curieuse de découvrir Robert Downey Jr dans la peau du Docteur Dolittle. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Après la perte de sa femme sept ans plus tôt, l’excentrique Dr. John Dolittle, célèbre docteur et vétérinaire de l’Angleterre de la Reine Victoria s’isole derrière les murs de son manoir, avec pour seule compagnie sa ménagerie d’animaux exotiques.


Mais quand la jeune Reine tombe gravement malade, Dr. Dolittle, d’abord réticent, se voit forcé de lever les voiles vers une île mythique dans une épique aventure à la recherche d’un remède à la maladie. Alors qu’il rencontre d’anciens rivaux et découvre d’étranges créatures, ce périple va l’amener à retrouver son brillant esprit et son courage.


Au cours de sa quête, le docteur est rejoint par un jeune apprenti et une joyeuse troupe d’amis animaux, dont un gorille anxieux, un canard enthousiaste mais têtu, un duo chamailleur entre une autruche cynique et un joyeux ours polaire, et enfin un perroquet entêté, le plus fiable conseiller et confident de Dolittle.

Universal Pictures France

Mon avis:

Si vous cherchez un film divertissant, parfait à voir en famille, vous avez trouvé le bon long métrage. L’oeuvre de Stephen Gaghan est un vrai régal pour les sens. C’est drôle, piquant, aventurier, rêveur. Laissez-parler votre âme d’enfant devant. Vous allez apprécier le voyage auprès de la clique la plus extraordinaire qui soit.

Le docteur Dolittle a un don particulier. Robert Downey Jr. lui prête ses traits. Il sait parler aux animaux. Un événement dramatique l’a poussé à vivre reclus. Une demande de sa Reine le sort de sa torpeur. Accompagné d’un apprenti et de divers animaux sauvages, il part à la quête d’un remède. Sa répartie est divine.

La trame est remplie d’action et d’émotions. Chaque personne a sa place. A poils, à plumes ou humain, tout le monde a un rôle dans la drôle d’aventure qui se dessine scène après scène. Le sourire s’installe. La dynamique fonctionne. Les chemins se devinent et pourtant le charme opère. La magie est là. Un attachement se forme.

Les décors et les costumes accentuent l’impression de voyager. Le plaisir s’étend à de multiples détails. Les effets spéciaux sont convaincants. Les animaux semblent presque vrais.

Harry Collett joue le jeune Stubbins. Il tente de comprendre les animaux avec un côté naïf et innocent irrésistible. L’amitié qui le lie aux autres animaux offrent un peps assez doux et savoureux.

J’ai pris plaisir à revoir Antonio Banderas. Son rôle est parfait pour lui.

Michael Sheen m’a fait hurler de rire en méchant détestable à souhait.

En bref, le voyage du Dr Dolittle s’avère un joli film sympathique. Un film d’aventure particulier, où un savant sait parler aux animaux. Les rencontres improbables se suivent et ne se ressemblent pas. C’est léger, frais, pétillant et hilarant.

Ne partez pas tout de suite à la fin du film, vous risquez de louper des morceaux supplémentaires.

Ma note:

9/10

Copyright photos @ Universal Pictures International France

Informations:

  • Réalisé par Stephen Gaghan
  • Avec Robert Downey Jr., Carmel Laniado, Antonio Banderas, Michael Sheen, Jim Broadbent, Jessie Buckley, Ralph Ineson…
  • Avec les voix, en version originale, d’Emma Thompson, Tom Holland, Octavia Spencer, Kumail Nanjiani, Rami Malek, John Cena, Craig Robinson, Selena Gomez, Marion Cotillard…
  • Long-métrage Américain
  • Titre original : Dolittle 
  • Durée : 01h41mn
  • Date de sortie: 5 février 2020
  • Année de production : 2020
  • Distributeur : Universal Pictures International France

1 commentaire sur “Le Voyage du Dr Dolittle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.