Le jour où j’ai adopté un trou noir- Michelle Cuevas

Critique roman: Le jour où j’ai adopté un trou noir de Michelle Cuevas

Petite surprise dans ma boîte aux lettres, Le jour où j’ai adopté un trou noir a attiré mon regard. Entre son titre et son résumé, j’ai été intriguée. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Stella, 11 ans, découvre un jour dans sa chambre… un trou noir. Il l’a suivie après une visite à la NASA et elle doit maintenant s’occuper de lui. Le problème, c’est qu’il avale tout ce qu’il touche ! Parfois, c’est pratique, comme lorsqu’il s’agit d’objets qui lui rappellent son père décédé. Mais lorsque son chien disparaît à son tour, Stella et son petit frère doivent faire un voyage extraordinaire à travers le trou noir pour sauver leur compagnon… et les souvenirs de leur père.

Editions Nathan

Mon avis:

Michelle Cuevas aborde avec une originalité toute en délicatesse le thème du deuil. Stella a perdu son père, il y a quelques mois. L’arrivée d’un trou noir l’entraîne dans une aventure particulière.

Le ton détonne. Il marque. Adapté à son public jeunesse, la mort est là sans être lugubre.

Stella adopte un trou noir qu’elle prénomme Larry. Leur rencontre décalée, loufoque est superbe. Les souvenirs de son père sont aspirés par le trou noir. Mais rien n’est simple. Oublier n’est pas si aisé.

Si un trou noir avalait une personne, est-ce que ça ferait comme si elle venait de mourir ? Ou est-ce qu’elle serait complètement effacée, avec tous les souvenirs qui lui sont associés, comme si elle n’avait jamais existé ? Je trouve ça triste, jusqu’à ce que je me rende compte que je vis l’inverse. L’inverse, c’est que j’ai perdu quelqu’un que j’aimais, mais que je me souviens encore de toutes les petites choses et de toutes les grandes choses liées à lui, et que ces souvenirs prennent toute la place.

L’aventure de Stella avec Larry s’avère brillante. Le jeune fille est brillante, réfléchie. C’est une âme brisée. Son père lui manque terriblement. La souffrance de la perte est palpable. Alors comment résister à sa tristesse? J’ai eu envie de serrer dans mes bras l’héroïne. Je me suis attachée à elle.

Larry offre à Stella un moyen de sortir de son silence. Avec lui, les émotions s’expriment. Les liens se retissent. Cosmo son petit frère et sa mère sont toujours là. Eux aussi ont subi un malheur. Le cheminement du deuil prend un tournant surprenant, extra-ordinaire.

Les touches d’humour donne un vent de légèreté. Le thème dur, ténébreux se cache derrière un trou noir. Il représente la perte, le trou dans la vie et le coeur après un décès. Les mots sont magiques. Le récit est émouvant. Lisez le! Vous allez voyager d’une manière improbable qui ne vous laissera pas indifférent.

Stella permet de s’interroger sur comment continuer à vivre après la mort d’un parent. La jeune adolescente a le coeur meurtri. Les enfants ne devraient pas connaître ce genre de deuil avant bien des années. Pas si jeune. Michelle Cuevas se pose la question sans être brusque.

En bref, Le jour où j’ai adopté un trou noir est une lecture étonnante. Emouvante. Le deuil est touché du doigt avec un tact, une subtilité, pointes d’humour et une délicatesse surprenante. Derrière la brutalité de la perte, une histoire de reconstruction se dessine touchante, lumineuse. Les mots touchent en plein coeur.

Ma note:

Rien ne peut rester éternellement. Nous voulons nous accrocher aux choses, mais la Lune finit toujours par se dissoudre le matin.

9/10

Informations:

  • Auteur : Michelle Cuevas
  • Edition :  Nathan
  • Date de sortie : 6 février 2020
  • Prix : 12.95 €
  • 224 pages

1 commentaire sur “Le jour où j’ai adopté un trou noir- Michelle Cuevas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.