Le goût du bonheur de Angeline Michel

Critique roman: Le goût du bonheur de Angeline Michel

Une envie de feel good? Vous savez ces romans qui vous donnent envie de sourire, vous offrent une bulle d’évasion douce et sympathique. Le goût du bonheur en est un. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Valentina, une insulaire sarde, profite de sa vie sans surprise.
Après une déception amoureuse, elle s’installe dans un deux pièces du centre en compagnie d’un fidèle acolyte à poils roux : Ferdinand. 
Un jour, lors d’une balade matinale avec son chien, la jeune femme va découvrir un étrange message tracé dans le sable : la phrase lui est clairement destinée. C’est le début d’un immense jeu de piste, orchestré par un inconnu, qui va la tenir en haleine des semaines durant.

Laure, une élégante britannique, fait ses premiers pas en tant que journaliste événementielle : le métier de ses rêves.
Cette dernière a tout sacrifié pour intégrer un magazine de renom national. Sa période d’essai va s’avérer palpitante : tous les moyens sont bons pour épater le rédacteur taciturne qui la chaperonne. Séduire un vieillard pour rentrer dans le plus gros théâtre de Londres ou rédiger le devoir de littérature d’un étudiant pour se faire payer en billets de spectacles… La jolie brune ne recule devant aucune situation rocambolesque pour réussir.

Tout oppose ces deux femmes jusqu’à l’apparition inopinée d’une seule et unique photographie qui va bouleverser leur existence à jamais.

Mon avis:

La couverture pétille. Elle invite à partir à la rencontre des deux héroïnes. Angéline Michel dépeint le croisement des routes de Valentina et Laure. Deux jeunes femmes surprenantes, attachantes et entraînantes se montrent aux lecteurs.

L’histoire est fraîche, douce avec un soupçon de développement personnel. L’auteure pousse à s’interroger sur notre quête au bonheur. Nous ne l’atteignons pas sans efforts. Rien n’est gratuit dans la vie. Tout a un prix. Parfois, les concessions sont le meilleur moyen d’y parvenir. Les mots le montrent dans un ballet inégal. Le charme agit en demie teinte. La magie opère même si certains morceaux auraient mérité d’être un peu plus développé. J’ai eu l’impression de rester un peu en surface. Je le regrette car la sauce avait bien prise.

Nos deux héroïnes n’ont rien en commun en apparence. Tous les oppose. Laure est journaliste, elle vit à Londres. Valentina est serveuse dans un bar en Italie… Un secret les relie. La trame nous emmène dans un joli cocktail de comédie romantique, feel good et développement personnel. Les bouchées de joie se dégustent avec un plaisir sympathique.

En bref, Angéline Michel possède une écriture fluide, rafraîchissante, délicieuse. Elle invite ses héros à réaliser leurs rêves. Les embûches ne doivent pas nous faire baisser les bras. Le bout de la route réserve des belles surprises et des romances mignonnes. Un roman qui fait naître de nombreux sourires. Si vous cherchez une lecture sans prise de têtes pour vous détendre, foncez! 

Ma note:

7+/10

Informations:

Auteure: Angéline Michel
224 pages
Editeur : J’ai lu
Date de parution: 13 mars 2019
Collection : LITTERATURE FRA

Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *