Le dernier voyage de Monsieur Baxter- Matthew Crow

Critique: Le dernier voyage de Monsieur Baxter de Matthew Crow

La couverture pimpante me séduisait. Le résumé promettait une rencontre haute en couleur. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

« La vie fait parfois de toi quelqu’un qu’il t’arrive de ne plus reconnaître. Quelqu’un de radicalement différent de la personne que tu t’attendais à devenir. Je pense que d’une certaine façon, j’ai de la chance. Je peux montrer sur une carte l’endroit exacte où le cours de ma vie a changé à jamais. J’aimerais y retourner. Voir où j’ai commencé, avant de finir, je crois. »

M. Baxter a quatre-vingt-quatorze ans lorsqu’une chute dans son escalier le condamne à la maison de retraite. Cet homme qui a vécu mille vies s’accommode mal de la routine de Melrose Gardens. Ses vieux jours, il veut en profiter à tout prix, et troquer la télévision, le thé, et les antidouleurs contre du bon vin, de la bonne musique et des divertissements dignes de ce nom.

Accompagné d’un jeune infirmier qui traverse une période sombre, Baxter se lance dans une folle équipée pour rendre hommage à son amour perdu. À mesure que le vieillard lui raconte ses souvenirs, son compagnon de route comprend que la vie n’est pas destinée à être subie ; que le monde est vaste et magnifique ; que la gentillesse est une force. Et que la meilleure façon d’honorer les morts est de vivre pleinement.

Mon avis:

Le gros atout charme de ce roman repose sur deux personnages: Monsieur Baxter et Greg. Ce sont deux pépites dans leur style. Direction la maison de retraite Melrose Gardens pour un roman pétillant, touchant qui marque les esprits.

Mr Baxter a 94 ans et Greg l’écorché vif forment un duo détonnant. Le premier est là suite à une chute. Il serait bien resté chez lui tranquille loin de tous ses vieux. Au fil des pages, il fait des rencontres, des habitants, des soignants. Les routes se savourent. Le lecteur les suit avec le sourire.

Melrose Gardens sera le berceau pour des aventures truculentes. Si vous avez un petit coup de grisou au moral, ce roman est parfait pour le chasser. Il est loufoque, légèrement barré, sympathique à souhait. J’ai été emporté dans un tourbillon délicieux, un peu fou. Les mots mêlent drame et humour. Les émotions en sont accentués.

M. Baxter souhaite rendre un dernier hommage à son amour perdu. Pour y parvenir, il entraîne tout son petit monde dans une escapade. L’air de rien, Matthew Crow entraîne dans un voyage fascinant. L’esprit se laisse aller. Il décortique les liens, les relations, les petites pierres qui se dressent sur notre route. Les personnages évoluent au fil de leur aventure. Le sourire côtoie les larmes. Les boules d’émotions s’entrechoquent. Les épreuves permettent d’apprendre.

Les leçons de vie se distillent doucement, avec peps, avec des situations qui marquent. Le roman se dévore. Il sème des petites graines. Le voyage vaut le détour avec sa belle brochette de protagonistes atypiques, émouvants.

Une lecture qui s’avère étonnante, un ballet entre passé et présent fascinant porté par des personnages accrocheurs. Monsieur Baxter est l’étincelle qui pousse à s’ouvrir aux autres. Il entraîne son entourage à apprendre de ses erreurs, à les dompter, à avancer et à accepter d’aimer comme ils sont. Un récit digne d’un feel good, une douceur pour l’âme.

Ma note:

8+/10

Informations:

Titre original : Baxter’s Requiem (2018)
Auteur: Matthew Crow
Editions Milady
313 pages
Sortie : 20 Février 2019 
Prix: 18,20 euros
Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *