L’année après toi- Nina De Pass (2020)

Critique roman: L’année après toi de Nina De Pass

La couverture cache un petit trésor. Etonnant. L’histoire de Nina de Pass se pare de couleurs tristes, poignantes, de culpabilité, de chagrin, mais aussi d’un grand bol d’espoir, de reconstruction. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

San Francisco, le soir du nouvel an. Cara survit miraculeusement à un tragique accident de voiture. Mais sa meilleure amie, Georgina, n’a pas la même chance…
Après cette terrible nuit, Cara est consumée par le chagrin. Ses parents l’envoient alors dans un lycée international en Suisse pour qu’elle puisse se reconstruire. Au coeur des montagnes, l’ancienne vie de Cara semble bien loin derrière elle. Pourtant, Georgina et la culpabilité restent présentes à chaque instant.
Ici, personne ne connaît l’histoire de Cara et elle compte bien qu’il en soit ainsi. Même si ses nouveaux amis Ren et Hector font tout pour la soutenir et l’aider à avancer. Surtout Hector, qui semble étrangement comprendre le deuil comme personne…
Cara sait pertinemment qu’il faut laisser le passé derrière soi et s’ouvrir aux autres pour que la vie puisse enfin continuer. Saura-t-elle accepter qu’elle mérite une deuxième chance ?

Mon avis:

L’année après toi a chamboulé mon coeur. Les larmes ont coulé. Les sourires se sont faits timides. Cara m’a pris par la main. Elle m’a entraîné dans ses pas. Peu à peu, les révélations tombent. Peu à peu le voile se lève. Peu à peu, les souvenirs bousculent le monde.

Nina De Pass ne narre pas une histoire tendre, mignonne et sympathique. Non, elle égratigne, tape et frappe en plein dans le mille. L’auteure aborde un sujet fragile avec brio. Elle traite du deuil pendant l’adolescence. Cara a perdu sa meilleure amie lors d’un accident de voiture.

Le difficulté du survivant, la culpabilité, le trouble, le chagrin, les pas à réaliser pour arriver à surmonter le drame est habillement traité. Les mots se transforment en messager. Ils sont touchants, magnifiques, émouvants.

Cara ne parvient pas à oublier. La page refuse de se tourner. Le mal la ronge. Comment continuer à vivre? Comment se pardonner? Nina De Pass explique le voyage de son héroïne, sa souffrance. Le nouveau départ se présente avec la mère de la jeune fille qui l’envoie en pensionnat en Suisse. L’occasion de sortir de sa coquille, recommencer ailleurs loin de la perte… apporte une nouvelle possibilité.

La seconde chance se ponctue d’une romance en toile de fond avec Hector. Mais elle n’est pas le principal attrait du roman. Le charme repose sur son imperfection, ses thèmes: suicide, maladie mentale, deuil, reconstruction. Un récit triste, intrigant, troublant, plein d’espoir se dessine au gré des pages.

Si les remords pouvaient tuer, je serais déjà morte.

L’année après toi de Nina De Pass

Nina De Pass use d’un ton teinté d’une infinie douceur. Malgré les thèmes durs, bruts abordés, elle tisse une toile qui dégage un chemin peuplé de délicatesse et bienvaillance. Le coeur est touché. Emporté. Il suit la reconstruction après le deuil. Il suit la route offerte avec une certaine tendresse au fil des pages pour son héroïne. Le pensionnant donne vie à un lieu où les blessures se pansent. Un lieu où les ténèbres s’effacent progressivement pour laisser place à une lueur.

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Auteure: Nina De Pass
  • 346 pages
  • Editeur : Hugo roman new way
  • Date de parution: 9 janvier 2020
  • Collection : New Way
  • Disponible en numérique et en papier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.