La Meute de Weston, Tome 1 : Sept ans de Dannika Dark

Critique roman: La Meute de Weston, Tome 1 : Sept ans de Dannika Dark

Je suis fan des métamorphes. Je cherchais une romance sans prise de tête. Je suis tombée sur la Meute de Weston par hasard. Le résumé m’a tentée. J’ai eu une belle surprise en découvrant la plume de Dannika Dark. Ai-je succombé? Pourquoi? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Il y a sept ans qu’Austin Cole a abandonné Lexi et sa famille, alors qu’elle enterrait son frère. Quand il refait surface, il n’a plus rien du garçon qu’elle a connu autrefois. Dangereux, couvert de tatouages, il est plus sexy que jamais mais surtout… c’est un Métamorphe.

Austin Cole est de retour dans la ville où il a grandi, et arrive à point nommé. Sa vie n’a pas été facile durant ces sept dernières années, et les ombres de son passé menacent de détruire la famille de Lexi.

Alors qu’il est décidé à lui apprendre la vérité sur son frère, les choses prennent une tournure inattendue qu’Austin n’avait pas vue venir.

Mon avis:

Ce premier tome pose les bases de la famille Cole. Elle permet de partir à la rencontre de son Alpha Austin. J’ai été agréablement surprise. Je ne pensais pas apprécier autant cette romance paranormale. Sans sortir des sentiers, elle propose un divertissement sympathiques et des personnages très attachants.

L’histoire n’est pas exempte de défauts. Mais elle a des atouts qui savent retenir l’attention. Le charme agit l’air de rien . Par touches, entre ses héros, ses ficelles, son univers, sa trame, l’ensemble forme un ballet intéressant.

J’avoue j’ai un peu serré des dents par moments. J’ai même levé les yeu aux cieux. Pourtant, j’ai apprécié le récit. J’ai eu du mal avec l’Alpha typique, protecteur, sûr de lui, viril, sexy en diable qui pense pouvoir tout régler tout seul. J’ai eu du mal avec l’héroïne Lexi un peu perdue qui accumule un paquet de problèmes dès le berceau. Elle avait su gagner des points en version louve qui soutient la dominance. Je pensais avoir une Oméga ou une Alpha. J’ai un peu déchanté par la suite de ce côté là. Etrangement, j’aurai aimé un duo épique, volcanique.

J’ai craqué car j’adore les secondes chances et les amours qui naissent dans un bain d’amitié. J’ai été servie. Lexi et Austin ont un passif. Un événement tragique a séparé leur route. Le retour du mâle alpha entraîne une cascade de péripéties. A croire qu’il était l’étincelle que le destin guettait pour allumer la flamme. J’ai parfois eu un sentiment un peu limite, presque un malaise, la première fois de Lexi, les comportements des hommes avec elle…. les mots et réactions d’Austin mais pas que lui face à la jeune femme.

Les métamorphes sont décrits avec des morceaux qui manquent de développement. Certains passages auraient mérité plus de détails. J’ai eu un sentiment de rester sur ma faim. Le fonctionnement de la meute, les règles, la Lignée, tout est en surface. La curiosité est piquée. Elle surveille les indices, les réponses. Elle se prend au jeu.

Des petit bémols, qui n’empêchent en rien d’accrocher. Loin de là… J’ai vraiment été happée auprès des Cole. J’ai souri au nom de ville de la tribu d’Austin: Reno, Wheeler, Denver… Ses frères semblent promettre bien des aventures volcaniques. Je suis tombée sous le charme de Naya, Maizy la petite soeur ou de Church.

La tension sexuelle grimpe peu à peu. L’alchimie entre Lexi et Austin entraîne dans une chorégraphie fascinante. Les héros prennent leur temps. L’Alpha ne fonce pas la queue en avant. Il réfléchit. Il veut Lex mais pas à tous les prix. C’est bien pour une fois. Même si je n’approuve pas tous ses choix ni répliques. Le sexe ne se lit pas à toutes les sauces ni pages. Merci. Sérieusement, je commençais à désespérer d’avoir un fond au milieu des romances de loups avec du cul. Le viol et le consentement sont abordés avec justesse tout comme les liens qui se tissent au gré des rencontres, l’amour, l’amitié, le respect, la loyauté.

Sept ans s’avère une lecture fluide, addictive, séductrice. J’ai refermé le roman avec l’envie d’en savoir plus, d’en lire plus. J’ai eu envie de continuer avec les Weston, de voir ce que Dannika Dark leur réservait. L’intrigue offre une trame passionnante, des petits riens qui se cumulent avec de l’action, du suspense, des meurtres, des enquêtes, romance, des disparitions. L’ambiance mafieuse m’a conquise.

Ma note:

8/10

Informations:

  • Auteure: Dannika Dark
  • Saga la Meute de Weston 1/7
  • Titre vo: Seven Years
  • Editeur : Collection Infinity; 
  • Édition : 1
  • Date de parution: 25 septembre 2019
  • Editions Mxm Bookmark
  • Prix: 5,99 euros en numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *