Je sais que tu te souviens de Jennifer Donaldson.

Critique roman: Je sais que tu te souviens de Jennifer Donaldson.

Je suis friande des romans qui poussent dans un assemblage déroutant, brisé. Je sais que tu te souviens de Jennifer Donaldson piquait ma curiosité. J’avais envie de lire le thriller de la collection New Way. Je ne pensais pas tomber sur une surprise de ce type. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Quand sa meilleure amie disparaît lors d’une soirée, Ruthie va mener l’enquête pour la retrouver.Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en oeuvre pour la retrouver.

Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les moeurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scénario parfait pour les pires ragots.

Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Zahra plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

Hugo New Way

Mon avis:

J’apprécie quand un auteur m’entraîne dans des sentiers déroutants. Jennifer Donaldson en fait partie. Elle a dessiné un récit sinueux, complexe, haletant, original et créatif. Je n’ai pas vu venir tous les rebondissements. Les événements prennent une tournure fascinante. J’ai été dupée. J’ai été prise au piège. Je me suis laissée prendre au jeu.

Je sais que tu te souviens est un livre étonnant. Un de ceux qui vous emporte dans un mélange captivant entre thriller et young adult. Il sort de l’ordinaire. J’ai pris plaisir à suivre Ruthie dans son enquête.

Ruthie et sa mère ont quitté leur ville natale d’Anchorage, en Alaska depuis trois ans. Elles fuyait son père alcoolique. Le décès soudain de sa mère renvoie la jeune fille dans son foyer. Son père a refait sa vie. Le seul point positif repose sur les retrouvailles avec sa meilleure amie Zahra. Sauf que rien ne se déroule comme prévu…

Zahra a disparu. Le mystère autour de son absence pèse lourd dans l’ambiance du lycée. Ruthie décide de mener ses propres investigations. Au fil des découvertes, elle découvre une autre facette de son amie. La jeune fille autrefois réfléchie, créative et timide est devenue morose, triste, secrète. Pourquoi? Qu’a-t-il pu se produire pour que la lumineuse personne perde son essence?

L’histoire a suivi des pistes qui m’ont intriguée. J’ai cherché le fond. J’ai émis mes propres hypothèses. J’ai appris à connaître Zahra à travers le regard de Ruthie. J’ai été impressionnée par les tournures prises. J’ai suivi les indices. La psychologie des personnages est bluffante. Le style de Jennifer Donaldson est addictif. Il donne vie à ses héros. Il déroule des hypothèses brillantes. Le thriller se montre captivant.

Chacun des personnages a du potentiel. Il possède tous des attraits et des défauts qui les rendent crédibles. Les expressions, les actions sont remis en question. L’esprit guette la vérité. L’esprit veut voir le mystère autour de la disparition de Zahra levé.

Le lecteur voyage dans un magnifique paysage d’Alaska sur fond de secret, de disparition inquiétante. Jennifer Donaldson pose avec une beauté incroyable les lieux de son action. J’ai eu l’impression de partir à Anchorage. C’était divin. Les espaces boisés, les structures de jeu rouillées créent une ambiance propice à augmenter l’attrait du thriller. Les effets effrayants s’étendent. Les routes tordues, sinueuses réservent de sacrés émotions.

En bref, Je sais que tu te souviens propose un thriller young adult bluffant. Il dispense une atmosphère pleine de frissons. Jennifer Donaldson manipule à merveilles ses protagonistes. C’est complexe, tordu à souhait et passionnant. Mais chut, je ne vous en dis pas plus, filez sur les traces de Zahra aux côtés de Ruthie.

Ma note:

8+/10

Informations:

  • Titre original : I know you remember (2019)
  • Auteure: Jennifer Donaldson
  • 310 pages
  • Editeur : Hugo roman new way
  • Date de parution: 14 novembre 2019
  • Collection : New Way
  • Prix: 17 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.