Hot protection- Jodi Ellen Malpas

Critique roman: Hot protection de Jodi Ellen Malpas

J’avais découvert la plume de Jodi Ellen Malpas avec Forbidden Man. J’avais espoir d’avoir un meilleur ressenti avec Hot Protection, surtout que le roman a été adapté sur Passionflix. J’étais curieuse. J’ai tenté l’aventure. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Fille d’un riche homme d’affaires, Camille pourrait se contenter de dilapider la fortune paternelle en virées shopping et soirées branchées à Londres. Mais ce qu’elle désire vraiment, c’est créer sa propre marque de vêtements et devenir vraiment indépendante.

Alors quand son père lui impose un garde du corps, elle n’est pas vraiment ravie… Même chose pour Jake, l’ex-soldat d’élite, qui doit assurer la protection de cette fille à papa. Mais après s’être fait virer de son précédent boulot, il n’a pas le choix.

Il découvre bientôt que Camille est loin d’être la gamine trop gâtée à laquelle il s’attendait.  Chaleureuse et douce, elle le touche au plus profond de son âme et une passion torride embrase leurs cœurs. Sauf qu’entre eux se dresse rapidement le passé trouble de Jake et ses démons intérieurs…


Une femme indépendante. Un homme dangereux. Une relation impossible  ?

Mon avis:

Je ne sais pas par quoi commencer. J’en attendais peut-être trop. J’ai peut-être bloqué sur des détails insignifiants. Je ne sais toujours pas. Quoi qu’il en soit Hot Protection signe pour moi la fin de mes lectures signées Jodi Ellen Malpas. Je crois que son style, ses histoires ne sont pas pour moi. Je n’accroche pas. Définitivement. Il me manque cette étincelle pour me faire craquer. Je préfère laisser cette auteure à d’autres et partir vers d’autres horizons.

L’idée de base me séduisait, le thème d’un garde du corps qui tombe amoureux de sa séduisante cliente qu’il est chargé de protéger, me rappelait Bodyguard. J’imaginais déjà des scènes avec Kevin Costner. (Laissez moi rêver cinq minutes, voulez-vous? J’adorais son costume et sa prestance dans le film). La réalité a été différente. Camille et Jake succombent en un éclair. Tout est rapide. Tout se déroule sans aucun temps morts.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Camille. Les apparences sont trompeuses. Elle semble pourrie gâtée, superficielle, limite tête à claque. Je me suis demandée si le héros ne voyait pas juste son physique et l’assouvissement de son désir aux premiers regard. Et d’un coup, le visage doux arrive. Car à côté, la fille du riche homme d’affaires possède une facette loyale, travailleuse. C’est un petit paradoxe à elle toute seule. Malgré ses atouts, je n’ai pas eu d’attachements.


Jake, de son côté, un ex-militaire, devenu garde du corps, souffle un vent un peu mystérieux. Il retient l’attention. Le hic, il vire possessif, protecteur à l’extrême. Presque trop alpha. Presque trop tout. J’en suis arrivée à passer à côté de son personnage. Puis, bêtement, j’ai bloqué sur des passages où le héros est nu pour ensuite prendre dans sa poche des balles… (je donne un exemple, je suis revenue en arrière pour relire les pages. Ca m’a déroutée).

L’intrigue entraîne dans un dédale rempli de suspens. Les scènes sont assez souvent ponctuées de moments érotiques. Ils en cassent presque la tension dramatique. Les informations se guettent. L’attention reste maintenue. Elle veut connaître les secrets. Et les rebondissements se dosent habillement.

En bref, Hot Protection s’avère divertissant si vous aimez les romances pimentées, sensuelles avec une dose d’action, de suspense. Je n’ai pas adhéré dans sa totalité. Entre le sexe et la rapidité des enchaînements, je n’ai pas eu cette alchimie que je souhaitais trouver. Dommage. Cependant, le récit offre des scènes sympathiques.

Ma note:

6/10

Informations:

Titre original : The Protector (2016)
Auteure: Jodi Ellen Malpas
Traduit par Camille des Aubes
416 pages
Editeur : City Edition
Date de parution: 31 octobre 2018
Collection : EDEN
Prix: 17,90 euros
Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *