Gentleman et vaurien- Victoria Alexander

Critique roman: Gentleman et vaurien de Victoria Alexander

Gentleman et vaurien ouvre le bal d’une nouvelle série. Elle est signée par Victoria Alexander. Un je ne sais qui me séduisait dans le résumé et le titre. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

— Je vous accompagne et ne discutez pas. Face à l’intraitable Mlle India Prendergast, Derek Saunders est dans ses petits souliers. Il vient de découvrir que la Société des Voyageuses, une agence fondée par sa tante et deux de ses amies, est en réalité une vaste fumisterie ! Les trois vieilles dames indignes supposées organiser des voyages pour femmes célibataires n’y connaissent rien et ont escroqué de naïves victimes. En prime, elles ont perdu la cousine de Mlle Prendergast, lady Héloïse, égarée quelque part en Europe. Il faut la retrouver d’urgence… Dans le Paris de 1889, Derek et India s’embarquent dans une aventure où la passion et le romantisme seront forcément au rendez-vous…

Mon avis:

Victoria Alexander offre une romance historique à l’époque de la Grande Exposition. Elle fait se rencontrer une charmante jeune femme avec une fripouille de belle envergure. Deux mondes qui explosent au contact de l’autre pour le plus grand plaisir des lecteurs. Voilà ce que vous allez découvrir en passant les porters de ce premier volet de la saga Escapades amoureuses.

J’ai été agréablement surprise. Miss India Prendergast et Derek Saunders sont deux personnages excellents. Aux antipodes l’un de l’autre, ils m’ont fasciné. J’ai adoré voir leur évolution et leurs échanges. C’est délicieusement mis en scène.

La Société des voyageuses est un pur bonheur à observer. Le secret derrière m’a fait sourire. J’ai adoré voir l’enquête pour localiser Lady Heloise Snuggs, portée disparue. La trame met à jour une vaste fraude qui promettait de réaliser des rêves exotiques en soutirant de l’argent à plusieurs dames de la société. Le voile se lève pendant que les indices s’égrainent pour découvrir où est caché Lady Heloise.

Le voyage est captivant. Le duo improbable entre India et Derek attise l’attrait. Le charme agit doucement mais sûrement. Les pages se dévorent en un rien de temps. Imaginez, un célibataire à la réputation de scélérat alliée avec une jeune femme toute sage. Les étincelles fusent.

Derek doit se ranger pour hériter de son comté. Il se plie aux désirs de son comte de Danby. Ses manières frivoles sont sensées être rangées au placard. Une nouvelle vie pointe son nez. Une événement modifie la donne. L’escroquerie réalisée par sa grand-tante Guinevere et ses amies. Le héros était loin de penser que sa route croiserait celle d’India. Par la force des choses, les deux jeunes gens doivent faire équipe.

Saunders tient loin du danger la demoiselle. Leurs mots sont truculents. Le désir crépite. Victoria Alexander parvient à décrire ses héros avec des caractères fascinants, intrigants. Habillement, les liens se tissent. La séduction opère. Et sa trame retient l’attention. Le mélange des deux forme une histoire passionnante.

J’ai adoré suivre Derek et India. L’héroïne est persuadée que Saunders est derrière les activités frauduleuses de la Société des voyageuses. Leur parade amoureuse n’en est que plus appréciable. Car, la jeune femme est partagée. Les joutes verbales s’en ressentent. Comme les plaisanteries. Le ton est plaisant, savoureux. L’affection est là, bien présente.

En bref, Gentleman et vaurien offre une sympathique divertissement. Les tensions sexuelles brûlent les sens. Les représentations de Paris sont magnifiques. Les personnages attrayants ravissent le coeur. Le fond manque un poil de substance pour totalement emporter tout sur son passage. Néanmoins, la romance historique présentée s’avère agréable, drôle et appréciable pour un bon moment de détente.


Ma note:

8/10

Informations:

Titre original : The Lady travelers guide to scoundrels & other gentlemen (2017)
Auteure: Victoria Alexander
Editions J’ai lu pour elle
Collection Aventures et passion
Date de parution: 6 février 2019
Prix: 7,60 euros
Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *