Gâteau d’amour – Sophie Jomain

Critique roman: Gâteau d’amour de Sophie Jomain

Les romans de Sophie Jomain emportent dans des sentiers étonnants à chaque lecture. J’étais curieuse de lire Gâteau d’Amour. Surtout après Cherche jeune femme avisée et D’un commun accord, les protagonistes sont devenus comme des amis. L’idée de les retrouver pique l’envie et rend irrésistible la découverte. Ce dernier opus met sur le devant de la scène Annabelle et Antoine. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

« Comme elle l’aime ce gamin… Elle ferait n’importe quoi pour lui. S’il existe vraiment, Dieu lui en sera témoin : ce soir, Annabelle réglera tous leurs problèmes. Ce soir, elle acceptera l’offre que lui a faite Cédric Berckin.Antoine, son grand amour, aura le cœur brisé et le sien saignera, mais Charles vivra encore un peu. Rien n’est plus important. »Il aura fallu vingt ans à Annabelle pour avoir le courage de quitter Cédric et affronter la peur qui la retenait. Aucun homme ne la soumettra plus jamais, mais un seul saura-t-il de nouveau faire battre son cœur?

Mon avis:

Gâteau d’amour est surprenant. Je pensais plonger dans un feel good léger avec le titre. Un roman sucré, acidulé, pétillant et doux, j’ai rencontré autre chose. Le fond est plus brut, plus acide, plus mordant que je ne m’imaginais.

Les deux héros ont un passif pas évident. Annabelle décide de quitter son mari Cédric après vingt ans d’union… Antoine a conservé des séquelles de la trahison d’un amour. Les coeurs blessés se croisent. Le harcèlement d’Annabelle par son conjoint pèse sur la trame. Peut-être trop à mon goût. Une fois de plus, je m’attendais à du léger. Il n’en est rien. Je devrais le savoir, Sophie Jomain sait placer des chemins contournés.

Les relations entre les deux protagonistes principaux ne sont pas sans heurts. Je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Annabelle m’a même énervée par moments. Je n’étais pas dans le bon feeling. Je n’ai pas totalement accroché. J’ai par contre eu un coup de coeur pour Antoine. Par peur d’une nouvelle égratignure sur son coeur, il se retient, il succombe doucement à son désir pour Annabelle. Il la protège sans lui dire.

L’attirance, les non-dits, les échanges se savourent. Les mots dansent dans un ballet sympathique. J’ai aimé voir Annabelle sortir de sa coquille. Je n’ai pas ressenti la magie des autres écrits de Sophie Jomain. Toutefois, quelque chose a fait mouche. Des petits riens se sont assemblés pour m’entraîner dans un récit passionnant. J’ai aimé revoir les personnages des autres histoires.

En bref, Gâteau d’amour narre une romance atypique. Les deux héros traversent leur lot d’épreuves. Ils se cherchent, se trouvent. Sophie Jomain sait ponctuer son texte de jolis clins d’oeil à des contes de fées qui m’ont conquise. L’ambiance revêt par instants de notes sombres teintées de maladie, de mort, de nuances grises de la vie. Réaliste, certes, mais je crois que mon esprit était parti vers d’autres pistes plus joyeuses avec la présentation. C’est un récit frais, original et étonnant.

Ma note:

7+/10

Informations:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.