Esprits maléfiques, tome 1 : La Maison des possédés- Ellen Oh

Critique roman: Esprits maléfiques, tome 1 : La Maison des possédés (Spirit hunters) par Ellen Oh

☙Synopsis:☙

 

À l’instant où Harper, 12 ans, emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. La rumeur dit que la vieille bâtisse est hantée… Harper n’y croit pas vraiment, jusqu’à ce que Michael, son petit frère, se mette à changer brutalement de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des accès de violence. Les accidents étranges se multiplient, Harper est assaillie de cauchemars et de visions… Aidée de sa nouvelle amie Dayo, elle va devoir découvrir la vérité si elle veut sauver son frère !

 



☙Mon avis:☙
Esprits maléfiques est une excellente surprise. L’imaginaire d’Ellen Oh dévoile un monde complexe avec une belle frayeur à la clé. Les chapitres s’enchaînent rapidement. La fluidité est là. Le charme aussi. Les pages se dégustent avec un vrai plaisir pour hanter les nuits.

La tension s’installe doucement mais sûrement. L’histoire prend dans ses filets et ne relâche plus son lecteur avant la fin. L’envie de savoir comment Harper va s’en sortir tient éveiller. Les rebondissements accentuent cette impression. Le ressenti chavire. L’horreur se dévoile. L’écriture direct, addictive, simple et efficace d’Ellen Oh permet de toucher du doigt le folklore coréen. L’identité d’Harper est introduite avec brio. C’est fascinant de lire ses origines, son monde à explorer, sa culture.
Le résultat semble être un mixte entre le Projet Blair Witch, Conjuring et autres titres à faire pâlir les grands, mais version adolescente. Ca fonctionne à merveille. Les sensations sont là. Les fantômes, les murs sanglants, les descriptions entraînent dans un monde qui paraît réel. Le coeur se serre. Les tripes tremblent. Les amateurs de contes effrayants seront servis.

Les lieux prennent vie. Ils dégagent une ambiance à faire froid dans le dos. Les descriptions détaillées de Oh trasnportent à la Washinghton DC. Les vieilles maisons, les trottoirs, les murs de briques, tout semble réel. C’est comme si nous accompagnions Harper dans son aventure. La frousse nous guette au tournant. Les esprits maléfiques deviennent des vrais personnages. La sensation de plonger dans un film d’horreur, adapté à son public, glace le sang.

Des magnifiques illustrations accompagnent les mots d’Ellen Oh. Le récit se teinte d’effroi très efficace. Le mélange entre les dessins et les phrases donne vie à une histoire passionnante, riche et intense. Les personnages sont très attachants. Et le chemin proposé permet d’aborder en douceur ses peurs et de les dépasser.

En bref, une parfaite petite incursion dans le monde des frissons pour les adolescents dès 11 ans. Un récit captivant avec une belle dose de frissons se dessinent au fil des chapitres. Le charme agit. Il séduit et captive jusqu’à la dernière page. L’attrait grandit mot après mot. Le coeur bat fort. L’esprit est partagé entre peur et excitation. Il prend plaisir à avoir des pointes de sensations effrayantes. Un délice à partager. A garder pour les soirées où le petit grain d’horreur et de fantômes vous tente. Frissons garantis pour petits et grands. 

Vivement le tome 2 « les dévoreurs d’âmes », la sortie est annoncée pour le printemps 2019. Je serai au rendez-vous. Je sais déjà ce qui fera trembler mon Halloween 2019. Et vous?

☙Ma note:☙

🌟9+/10🌟

☙Informations:☙

Titre original : Spirit hunters (2017)
Auteure: Ellen Oh
Traduit par Anne Delcourt
Editions Nathan
Prix: 15,95 euros

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *