Dark Obsession- Penelope Douglas

Critique roman: Dark Obsession- Penelope Douglas

Penelope Douglas plonge ses lecteurs dans une romance brute, difficile et assez perturbante avec sa saga Devil’s Night. Après Dark Romance, Dark Desire, place à Dark Obsession et Damon. Les indices semés promettaient un récit sombre. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Il la déteste autant qu’il la désire…

Damon Torrance. Un nom qui fait frémir Winter. Depuis qu’elle l’a dénoncé à la police et envoyé tout droit en prison, Winter est hantée nuit et jour par le beau visage de Damon. 
Bientôt, il va être libéré.
Bientôt, il aura tout le loisir de se venger de celle qui l’a privé de sa liberté. Car cela fait trois ans qu’il prépare sa vengeance dans l’obscurité de sa cellule ; il connaît tout de Winter et il n’hésitera pas à utiliser chacune de ses failles pour lui faire payer sa trahison…

Editions Harlequin

Mon avis:

Je ressors mitigée de ma lecture. J’ai aimé par certains côtés et d’autres, j’ai eu du mal. Peut-être est-ce le penchant de Penelope Douglas à écrire une relation entre harceleur et victime qui commence à devenir lassante. Je ne sais pas. J’ai trouvé étrange le déroulement de Dark Obsession. J’en attendais trop probablement. Quelque chose a retenu le coup de coeur. Je savais dans quoi je me lançais.

Winter et Damon sont les chouchous de beaucoup. Leur romance peut choquer. Elle heurte les sensibilités. Penelope Douglas n’hésite pas à les malmener. Plusieurs passages sont assez tendus. Le coeur s’accroche, a des ratés.

Damon est fascinant. L’auteure a su créer un héros brisé, étonnant, limite psychopathe. Elle plonge les lecteurs dans ses pensées, son univers. La plongée n’est pas sans heurts. Le voile se lève sur sa personnalité, ses diverses facettes.

L’histoire mêle présent et passé. Les événements trouvent leur nid bien des années auparavant. Le destin a lié les héros depuis leur enfance. Des brides se touchaient du doigt dans Dark Desire. Là, tout explose. Tout le mystère s’éparpille.

Winter et Damon ont un passif. Rien n’est simple entre eux. Complexe. Intense. Brûlant. Parfois complètement délirant. J’ai trouvé certains passages longs, inutiles, répétitifs. Ils cassent le rythme. C’est dommage car ils rompent presque le charme particulier. Car, ne mentons pas, Damon n’est pas un ange. Non, non, non. Sa vengeance tient en haleine. Il est brut de décoffrage. Presque limite. Damon franchit les barrières. Mais il a sa rédemption. Le diable n’est pas si démoniaque que cela.

Winter m’a laissée perplexe. Elle ment… Elle laisse faire. Elle subit. Elle est attachante. Enervante aussi un peu. Je suis partagée face à cette héroïne. Peut-être que j’ai loupé sa complexité. Je comprends que Damon lui en veuille de ne pas avoir réagi… Mais pour connaître tout le pourquoi du comment, il faut lire le roman.

Il est juste regrettable que des ficelles semblent se recycler d’un tome à l’autre. Ou alors je me lasse. Ou j’étais dans un mauvais jour. Je ne sais pas. Je cherche encore. Malgré tout, j’ai été emportée. C’est presque malsain, presque étrange de trouver fasciner les liens qui unissent Winter et Damon.

En bref, Dark Obsession s’avère une lecture surprenante. Les personnages sont captivants dans leur genre. J’ai un petit faible pour les histoires qui commencent dans l’enfance, à l’âge des découvertes. Ajoutez à un soupçon d’amour et de haine, Penelope Douglas sait doser le tout avec brio. Je continuerai pour voir comment tout se terminera. Car tous les diables ne sont pas encore passés sur le devant de la scène. Je suis curieuse de voir ce que Will réserve aux lecteurs.

Ma note:

8/10

Informations:

  • Auteure: Penelope Douglas
  • Devil’s Night, book 3: Kill Switch
  • Série Devil’s Night
  • tome 1 Dark Romance
  • tome 2 Dark Desire
  • Editions Harlequin
  • Collection &H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.