Ce qui ne te tue pas… – Georgia Caldera

Critique roman: Ce qui ne te tue pas… de Georgia Caldera

Difficile de résister aux écrits de Georgia Caldera pour moi. J’adore ses récits. J’aime comment ses univers se teintent de mille émotions en pagaille. J’étais très curieuse de plonger dans son nouveau New Adult. Encore plus après l’avis de ma Lectrice Lambda. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Mon avis:

Georgia Caldera signe avec Ce qui ne te tue pas… un nouveau bijou.

L’addiction s’installe dès les premières pages. Préparer un créneau qui ne vous demandera pas de lâcher votre lecture. Vous risquez de vouloir rester auprès de Violette et Adam. Vous allez succomber à leurs charmes. Du moins, moi je l’ai fait…

Une romance new adult touchante, un vrai tourbillon s’offre avec le destin mêlé des deux héros. L’attrait grandit au fil des chapitres. La magie de Caldera opère. Les thèmes abordés sont sensibles, émouvants, percutants. Ils font mouche plus ou moins intensément selon votre vécu. Attention au voyage.

Nous suivons Violette dans ce tome. Nous partons avec elle à la rencontre d’Adam. Le jeune homme est un héros torturé. Il est excellent. Le gros gros atout du roman repose sur lui. J’ai craqué complètement pour cet ombrageux personnage. J’ai été charmée par lui. J’ai serré des dents. J’ai eu le coeur pincé. J’ai tremblé devant les rebondissements et les événements qui le malmènent. C’est le gros gros gros atout du roman. Adam est LA pépite du récit. J’ai eu envie d’en savoir plus, envie d’en avoir plus…

Un ballet succulent se dessine entre fiction et réalité.

Les deux s’entrecroisent dans un pas de danse passionnant. Les imperfections et qualités des héros prennent aux tripes. J’ai adoré suivre Violette et Adam. J’ai adoré les découvrir tous les deux. Le duo formé est piquant, pimenté et délicieux. Il est irrésistible.

L’histoire offre une alternance de point de vue. Violette, laisse un goût amer aux premiers abords, presque détestable. J’ai pourtant eu envie de savoir ce que cachait sa carapace. Et j’ai eu une agréable surprise. J’ai vu une personne lumineuse. Aux antipodes d’Adam, plus ténébreux. Ensemble, ils sont explosifs.

Adam est taciturne, renfermé, peu enclin à être sympathique. Pourtant, il dégage un je ne sais quoi de troublant, de séduisant. Il retient l’attention. Il coupe le souffle. Son silence se comprend peu à peu. Il représente le poids des actes des gens… ce carcan compliqué à dompter.

Les montagnes russes se pointent. Les cadavres dans le placard de chacun des héros donnent vie à des cauchemars. Les casseroles les ont transformé. Les liens qui se créent au fil des échanges n’en sont que plus puissants. J’ai été émue de biens des manières pendant ma lecture. La romance se savoure comme des gouttes de pluie. L’ombre et la lumière se séduisent.

Georgia Caldera montre un style fluide, parfait, qui promet bien d’autres aventures pour les héros et le coeur des lecteurs. La force des mots se touchent du doigt.

En bref, Ce qui ne te tue pas… retourne de bien des façons. Les sentiments s’entrechoquent. Les héros partent dans une romance new adult attachante. Les rebondissements et les surprises sont parfois durs à digérer, durs à encaisser. Le coeur ne sort pas indemne de sa rencontre avec Violette et Adam. Il guette la fin de leur histoire. Vivement le mois de mai pour savoir comment tout se conclura…

Ma note:

9+/10

Informations:

Auteure: Georgia Caldera
320 pages
Editeur : J’AI LU
Date de parution: 20 mars 2019
Collection : FANTASME
Prix: 13,40 euros
Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *