You kill me boy, tome 1 – Tina Ayme

Critique roman: You kill me boy, tome 1 de Tina Ayme

Je découvrais la plume de Tina Ayme avec ce roman. Evenusia m’avait conseillée de me lancer et de partir à l’aventure avec cette auteure. J’apprécie ses conseils, du coup j’ai cédé à la tentation avec cette nouvelle saga. Le résumé m’intriguait. Je me suis dit pourquoi pas. Et me voilà lancée…

☙Synopsis:☙

Entre amour passionnel et déchirement, Lexie et Austin découvriront les élans et les douleurs d’un amour sans limite.
Lexie est une jeune lycéenne brisée. Elle a perdu son meilleur ami et unique amour dans un accident de voiture alors qu’elle conduisait. Après qu’elle a tenté de noyer sa culpabilité dans les soirées et les drogues, son père lui impose un ultimatum.

Entre un internement en maison de repos et un séjour chez sa grand-mère, Lexie choisit la seconde option et retourne à Mary Island, sur les traces de sa mère décédée. Mais alors qu’elle commence à remonter la pente, le destin décide de la mettre sur le chemin d’Austin. Jeune homme sombre, arrogant, caractériel et bien trop attirant pour que Lexie ne tombe pas dans ses filets. Les étincelles créées par leurs deux caractères incandescents allumeront un brasier qu’il leur sera bien difficile d’arrêter.


☙Mon avis:☙

Le couple Lexie/Austin m’a fait penser à celui de Tess/ Hardin dans After. J’ai eu par moments envie de les uns comme les autres de duo de le secouer ou de le claquer ou les deux. Les deux héros jouent à je t’aime moi non plus, ne cesse de se chercher, de se piquer, de s’attirer et de se repousser. Les étincelles ne crépitent jamais loin quand ils sont en contact. Peut-être trop?

You Kill me boy pose les bases de leur romance. Ce tome présente les personnages. Il les place sur un échiquier, j’ai l’impression. Lexie tente de se remettre de la mort de son meilleur ami. Ce dernier était aussi son premier amour. Le coeur brisé, elle tente de noyer par tous les moyens sa tristesse. Peu importe ses actes, la déchéance lui convient et panse ses blessures. La descente aux enfers passe par la drogue, les fêtes… tous les abus sont bons pour oublier. Seulement, son entourage n’entend pas d’une bonne oreille ses choix. Son père la pousse à aller chez sa grand-mère pour trouver une solution et se remettre sur les rails.

La relation entre Lexie et sa grand-mère Mamina est cette petite lumière adorable qui captive et donne le sourire. Elle est magnifique, n’a pas sa langue dans sa poche, elle a un petit côté secret qui titille la curiosité. A son contact, notre héroïne reprend goût à la vie. La jeune femme s’ouvre au monde. Elle rédécouvre l’amitié et la tendresse. La reconstruction se dessine. Comment reprendre pied après la perte d’un être cher? Le sujet est habillement amené.

La mamie est juste terriblement adorable. J’ai craqué pour cette femme. Rhaaa. Pas à pas, elle soutient sa petite fille. Elle est là précieuse alliée. Lexie sort la tête de l’eau. Elle prend un nouveau départ: lycée, amis. Tout change. Une nouvelle toile vierge se présente à elle à Mary Island. Jusqu’à cette rencontre avec Austin… les explosions sont immédiates.

Austin est un séducteur. Il chamboule l’univers de Lexie. Il semble cacher un lourd passé. Un peu bad boy sur les bords, un peu intrigant, il m’a un peu mis sur le carreau. J’ai eu du mal à le cerner. Trop? Je ne sais pas. Certaines de ses actions m’ont énervée au plus haut point. Je me demande si ce n’est pas du à sa jeunesse. (J’ai l’impression d’être un vieux dinosaure en sortant cela… mais sérieusement, il a des facettes qui sont à baffer). Son frère s’avère la belle surprise du tome. Oups, à un moment, je me suis dit que j’allais finir par davantage aimer les personnages secondaires que les principaux… c’est dur… quand vous avez une romance avec des héros qui vous collent des moments de nerfs avec leur tempérament.

Comment succomber totalement quand l’un comme l’autre membre du couple vous file des sueurs d’horripilation? Pourtant, je dois avoir un côté maso car j’ai aimé paradoxalement le jeu du chat et de la souris. J’ai apprécié que Tina Ayme ne choisisse pas la facilité pour régler les problèmes. Autant vous dire que You Kill me Boy me laisse un sentiment perplexe, mitigé après l’avoir quitté. J’ai apprécié certaines tournures des événements et détestés d’autres. MAIS je n’ai pas voulu arrêter ma lecture et pour moi c’est un bon point.

En bref, un prémisse déroutant porteur de promesses se dévoile avec You kill me boy. Tina Ayme possède un style addictif, fluide, prenant et très agréable à suivre. Les bémols s’oublient presque. L’attention est capturée. Et l’envie de savoir où tous les « je t’aime moi non plus » nous mène s’installe. Les révélations accentuent cette impression. Les pages se tournent sans s’en rendre compte. Vivement la suite.

☙Ma note:☙

🌟7/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Tina Ayme
560 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de parution: 5 avril 2018
Collection : New Romance
Prix: 17 euros
Disponible en numérique: Oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

1 commentaire sur “You kill me boy, tome 1 – Tina Ayme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *