Les soeurs Talbot, tome 1 : L’inoubliable voyage de Sophie- Sarah MacLean

Critique roman: Les soeurs Talbot, tome 1 : L’inoubliable voyage de Sophie

L’inoubliable voyage de Sophie est le premier tome de la saga les soeurs Talbot. Il présente les cinq soeurs de la fratrie et se concentre sur Sophie. Il fait de l’oeil aux scandales liés à la célébrité. Les tabloïds sont pointés du doigt avec leur rumeur. Le jeu des apparences, les regards, la bienséance, se présentent sous un regard original.

☙Synopsis:☙

Trop c’est trop ! Lady Sophie Talbot ne supporte plus la haute société qui raille sa famille, de noblesse trop récente aux yeux des snobs. Après un énième esclandre, Sophie quitte une garden-party sur un coup de tête. Déguisée en valet, elle se glisse dans la voiture du marquis d’Eversley. Hélas celui-ci ne repart pas à Londres, mais dans son domaine de Cumbrie ! Cet aristocrate arrogant représente tout ce que la jeune fille déteste. Pourtant, au cours du voyage, ils sont contraints de se faire passer pour mari et femme, dans une troublante promiscuité. Et c’est ainsi que sur la grand-route du Nord, Sophie embarque pour un inoubliable périple…

☙Mon avis:☙
La famille Talbot est au coeur des potins. Les feuilles de choux se font une joie de propager son attitude incorrecte. Le père industriel minier, richissime, a hérité d’un titre de noblesse au grand damn de ses nouveaux pairs. Leur ascension sociale leur déplait. Les anciens de la bonne société ne voient pas leur arrivée dans leur cercle d’un bon oeil. Chaque pas est jugé. Et les filles Talbot Seraphina, Sesily, Seline, Seleste et Sophie sont mis sur le devant de la scène à chaque apparition. Aux yeux des biens pensants, les demoiselles sont des croqueuses d’hommes. Elles ne souhaitent qu’attirer un duc, comte ou autre titré dans leur filet. Toutes sauf Sophie baignent dans l’infamie. Du moins, jusqu’à un soir, où les événements se bousculent.

Sophie, d’un tempérament plus calme, plus enclin à s’éloigner des mauvais choix, désire vivre loin de Londres. Elle est parachutée lors d’une fête à la tête d’une terrible esclandre. Cette dernière ne sera pas sans répercussions sur chacun des Talbot. Le mari de Seraphina l’a fait sortir de ses gonds. Le duc a osé trompé sa femme enceinte. La situation compromettante n’est pas sans laisser des traces. Des mots sont échangés, durs, piquants et méchants. L’héroïne réagit et pousse le lord dans une marre devant toute une assemblée de gens biens-nés.

Ne pouvant pas supporter la déception de sa mère ou la censure de la bonne société, Sophie décide de fuir. Les ennuis sont trop lourds de conséquences pour ne pas avoir envie de se retrouver Mossband, la ville où elle a grandi, où tout est beau selon son coeur, même après une décennie loin de Cumbria. Son rêve est d’ouvrir une librairie et d’épouser le fils du boulanger. Pour y parvenir, la plus jeune Talbot cherche une solution afin de quitter les lieux du crime. Elle la trouve en se déguisant en valet de pied. Après une collision avec son employeur le marquis d’Eversley, elle a pris la décision de profiter de son carrosse.

Le héros a la réputation de ruiner les vies des jeunes femmes de la haute. Il ne veut pas s’embarrasser d’une des jeunes femmes dangereuses. Le S sont un vrai tapage à la elles toutes seules. Une ruine. Et King n’a pas besoin d’elles pour être rejeté par ses pairs. Catégorique sur le fait qu’il ne sera pas piégé dans le mariage, malgré les protestations de Sophie qu’elle n’a aucune intention de faire une telle chose, peu à peu, la séduction de la jeune femme agit. Leur association se réalise bon gré mal gré. Le Marquis est en route pour rejointe son père mourant le duc de Lyne, un homme à qui il n’a pas parlé depuis des années. Plein de ressentiment, plein de colère, King n’a toujours pas pardonné à son paternel, un fait précis de son passé. Le coeur brisé, il a juré de ne jamais lui offrir une descendance.

Sophie se travestit. Personne ne voit ses formes. Personne ne devine la vérité sauf King. Ce qui, j’avoue entraîne un certain sourire. La majeur partie du roman se concentre sur les péripéties pour rejoindre Cumbria. Les répliques se savourent, comme les étincelles de désir. L’alchimie crépite. Les rires fusent. C’est savoureux, pétillant, riches et intenses. Le voyage se ponctue de petits gestes qui donnent un aperçu différent de King.

Sous ses insultes, ses railleries, ses comportements brusques, il montre une gentillesse, une prévenance, une attention qui le rendent craquant. Etrangement, le lord semble comprendre la belle. Une balle modifie leur rapport. L’énervement de King se ponctue d’une fascination déroutante. Au fil des rebondissements, le jeune homme décide de veiller à la sécurité de Sophie. Il l’aide dans sa quête de liberté, quitte à la cacher aux yeux de ceux qui la recherchent.

J’ai adoré la manière dont Sarah MacLean traite les idées préconçues, les regards, les jugements de la société entre les titres de naissances et ceux gagnés. Sans parler des situations compromettantes qui tournent souvent autour du mariage, les deux héros refusent de se lier. Pourtant le destin se plait à nouer des relations impossibles à oublier. Les apparences cachent des coeurs brisés, des blessures, des hommes en or et des bonnes actions parfois.

Le ton se pare de notes amusantes, délicieuses. Le road-trip un peu dingue emporte dans une aventure particulière. Tout est original, déjanté, décalé. Même les personnages secondaires, comme le docteur fou qui soigne à coup de tisanes et de miel. Les protagonistes par la force des choses sont obligés de passer du temps ensemble. Ils apprennent à se connaître. La tension sexuelle grandit doucement mais sûrement. C’est délicieux de voir les choses évoluées pas à pas. Sophie et King apprennent à aller au delà des apparences. Elle n’est pas qu’un attrape scandale et lui un coureur de jupons.

En bref, L’inoubliable voyage de Sophie est imparfait. Mais il offre un cocktail sympathique entre ses personnages, son action, sa romance et la société. La lecture s’avère captivante, passionnante, addictive, fluide et prenante jusqu’à la dernière page. L’esprit vif, les traces d’humour, les échanges plein de peps, la chimie qui brûle entre Sophie et King consume tout sur son passage, forment un ensemble succulent. Une histoire qui ravit les sens. Une belle dose de sourire, vous attend si vous passez la couverture. De quoi réchauffer la grissaille et chasser les nuages, foncez!

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟
Coup de coeur

☙Informations:☙

Titre original : Scandal & scoundrel, book 1: The rogue not taken (2015)
Auteure: Sarah MacLean
Traduit par Paul Benita
Editions J’ai lu pour elle
Collections Aventures et Passions
416 pages
Sortie : 7 Février 2018
Prix: 7,40 euros
Disponible en numérique: oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

1 commentaire sur “Les soeurs Talbot, tome 1 : L’inoubliable voyage de Sophie- Sarah MacLean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *