Les Enfants de la mer- Ayumu Watanabe

Critique film: #adaptation Les Enfants de la mer- Ayumu Watanabe

Les Enfants de la mer de Daisuke Igarashi est un manga étonnant. J’étais curieuse de voir comment une telle oeuvre pouvait être adaptée en long métrage. en fait partie. Ayumu Watanabe invite à plonger dans un univers onirique. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Ruka, jeune lycéenne, vit avec sa mère. Elle se consacre à sa passion, le handball. Hélas, elle se fait injustement exclure de son équipe le premier jour des vacances. Furieuse, elle décide de rendre visite à son père à l’aquarium où il travaille. Elle y rencontre Umi, qui semble avoir le don de communiquer avec les animaux marins. Ruka est fascinée. Un soir, des événements surnaturels se produisent.

Mon avis:

Les enfants de la mer possèdent un graphisme à couper le souffle. Les dessins sont majestueux, magnifiques. Ils attirent le regard, le maintiennent prisonnier dans un carcon poétique.

Par contre, le scénario se montre à la fois fascinant et déroutant. Il recèle plusieurs niveaux de lectures, complexes, intenses. Le récit se divise entre divers mondes métaphysiques. La réalité et les mythes dansent ensemble un ballet intrigant, superbe mais ardu. Trop peut-être. Par moment, la trame se perd en route.

Le récit initiatique déploie ses ailes au fil des images. Il aborde avec un délicatesse particulière, très mystérieuse, parfois brute, le rôle de la femme. Ruka entraîne dans sa quête. Elle cherche sa place. La jeune fille en pleine adolescence ne sait pas vraiment où se situer dans l’éclatement familial. La rencontre avec les deux garçons de la mer lui offre une raison d’être, une soif de savoir, une lueur. Incomprise, oubliée des siens, l’héroïne trouve des indices pour grandir à leur contact. Les deux petits lutins de l’océan sont un échappatoire à son quotidien. Le trio emporte dans une aventure haute en couleur. Le monde du silence s’exprime par autre chose que des mots. Il utilise les couleurs, les formes avec un talent et une intelligence qui frappe en plein coeur.

Je suis mitigée. Je ne suis pas ressortie sans aucune émotion. J’ai été tiraillée. Le film est une expérience particulière, troublante et belle à vivre. Cependant, elle m’a noyée dans un flot un peu trip décalé. La magie originale, poétique, complexe, enchanteresse se révèle comme un souffle d’été plein de surprises.

Ma note:

7+/10

Informations:

Date de sortie 10 juillet 2019
Durée: 1h 50min
De Ayumu Watanabe
Avec Mana Ashida, Win Morisaki
Genre Animation
Nationalité Japonais
Distributeur: Eurozoom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *