Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d’âmes de Cassandra O’Donnell

Critique roman: Leonora Kean, tome 1: Chasseuse d’âmes de Cassandra O’Donnell

Cassandra O’Donnell a une plume qui me conquiert à chacun de ses romans. J’adore la retrouver dans des univers différents jeunesse, fantastique, bit-lit, ils parviennent tous à se faire une place dans mon coeur. J’étais curieuse de découvrir la relève de Rebecca Kean, Leonora sa fille a de qui tenir. Direction un spin-off qui a tout pour allécher les fans de la première heure. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Vivre, quand on a seize ans, au sein d’un clan de sorcières sociopathes n’est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis. 

Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau. 

Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre. 

Parce qu’on peut dire ce qu’on veut : la patience, chez nous, n’est décidément pas un trait de famille…

Mon avis:

Attention, je vous conseille de lire la saga Rebecca Kean avant de plonger auprès de Leonora. La compréhension sera facilité. Ce récit se situe à la fin du sixième tome.

Leonora ne risque pas de rentrer dans les clous avec son héritage familiale. Difficile d’être une héroïne douce, sans soucis, pas rebelle pour deux sous si votre mère est Rebecca Kean. (Remarquez son père n’est pas en reste, vu son aura, Michel s’avère terrifiant). L’adolescente
a le don de se mettre dans des situations étranges. Les complications ne sont jamais bien loin de son chemin. C’est fascinant comment la jeune fille réussit à suivre les traces de sa famille, tout en s’en détachant. Un charme unique se dessine.

Les alliés dans l’aventure de Leo sont parfois inattendus. Ils captivent comme leur compagne. Ils sont détaillés, intrigants, passionnants. Tous les personnages attirent le regard et le maintiennent captifs jusqu’à la dernière page.

La fille de Rebecca parvient à tenir la dragée haute à sa mère. Partie vivre chez les Vikaris, personne n’est franchement ravi de sa présence, certains comme Ariel savent le montrer. Leonora s’avère spéciale. Elle est incroyable, unique, une perle dans son genre. Mais comment en douté quand votre patrimoine est d’une lignée Kean? J’ai eu des fous rires, les yeux qui pétillent, des sourires ne pagailles en suivant cette adolescente particulière. Je voulais connaître la suite de ses péripéties. J’ai été happée dans le roman.

Ariel se dévoile davantage dans ce premier tome. L’âme soeur de Leo saura vous touche. J’ai été conquise pour ma part. Déjà apparu auparavant chez Rebecca, il attire davantage ici. Un mystère se lève un peu sur sa personnalité. J’ai adoré son côté drôle, adorable mêlé à une pointe de danger. Un cocktail explosif qui accentue l’atout séduction de la trame. Sa relation avec Leo titille l’esprit. Les liens se nouent pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Le grand-mère de Leo est un phénomène. Elle a du caractère. Mieux vaut l’avoir de son côté que contre soi, je vous le dis. Les ombres planent mystérieuses, fascinantes, dangereuses autour de chacun des personnages. Une atmosphère riche, complexe se forme. Les épreuves se pointent avec brio pour compliquer l’avancée de Leonora. L’intrigue place ses pions sur l’échiquier avec talent. L’esprit cherche les indices, guette les petits cailloux et réfléchit aux suspects potentiels. C’est brillant.

Chasseuse d’âme est juste SPLENDIDE. Leonora continue sur la lancée de Rebecca, elle entraîne dans un monde de vampires, lycans dans une prose fluide, rondement menée, avec son lot de rebondissements et de protagonistes géniaux. Lisez le!

En bref, Cassandra O’Donnell a vraiment le don de créer des récits fantastiques. Elle sait doser les ingrédients pour captiver, intriguer, envoûter et emporter dans un tourbillon sympathique. J’aime comment elle place ses personnages, les vampires, lycans et autres dans un dédale de possibilités qui risquent d’envoyer du lourd par la suite. Les promesses énoncées se développent dans un ballet passionnant.

Ma note:

10/10

Informations:

Auteure: Cassandra O’Donnell
Editions Pygmalion
Collection : Fantasy et imaginaire
384 pages
Sortie : 27 Mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.