L’amant du prince vampire – Les Ombres de la nuit #14 – Kresley Cole

Critique roman: L’amant du prince vampire – Les Ombres de la nuit -tome 14 de Kresley Cole

J’ai dévoré les Ombres de la Nuit, il y a plusieurs années. Elle est dans mes sagas chouchous. Je guettais la traduction de la suite des aventures des héros. J’adorais l’univers fantastique, riche et complexe teinté de romance de Kresley Cole. J’étais curieuse de lire un MM signée par l’auteure. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Le prince Mirceo Daciano et son nouvel ami Caspion le Traqueur arpentent les rues, ivres et en quête de plaisir. Au cours de ce qui aurait dû être une nuit banale, ils attirent un essaim de nymphes dans leur lit. Et pour impressionner les femelles, le vampire et le démon s’embrassent, sur un pari. En rompant leur baiser torride, ils se retrouvent seuls… et troublés. Auraient-ils pu imaginer une telle alchimie entre eux ? Les obstacles menacent de détruire leurs vies et la fragile promesse contenue dans cet instant unique. Alors que Mirceo accepte l’évidence, il lui faut convaincre son ami, terriblement obstiné, que leur lien est éternel…

Mon avis:

Kresley Cole écrivant une romance homosexuelle. J’étais intriguée. Surtout vu les personnages visés. Comment résister à la tentation? Je voulais des étincelles. Je voulais une belle romance prometteuse et explosive.

J’ai l’impression que trop d’attente nuit à la fin au plaisir de lecture. Ou alors les séries s’essoufflent au fil des tomes? Ou le combo des deux? Quoi qu’il en soit, je ressors mitigée de ma rencontre MM. Il m’a manqué un truc. L’alchimie entre Caspion et Mirceo n’a pas réussi à me séduire.

L’inspiration, l’originalité semblent se noyer dans un échange de « je te veux… mais ». C’est presque lassant au bout d’un moment de ne lire que des envies sexuelles. Non pas que j’ignore que les ébats ont une part importante dans les Ombres de la Nuit, juste que là, la trame de fond s’efface. Tout est centré sur les deux amants. Rien d’autres ou presque n’existent. Une bulle se forme autour d’eux.

L’Amant du Prince vampire plonge son public dans un ensemble de scènes torrides. La chaleur grimpe dans les slips. Pardon, mais les hormones du démon et du vampire sont rarement en bas de l’échelle. Ils sont comme des lapins à se sauter dessus à tout va. L’action se situe essentiellement sous la ceinture. Ne cherchez pas à avancer dans le cours de la saga… C’est comme une parenthèse osée géante. Rien de vraiment palpitant en dehors du lit ne se présente. Dommage.

Les deux amants se courent après tout le long du récit. Rhaaa, j’avais envie de les secouer. Peu de drame, peu de créatures effrayantes, peu de frissons au rendez-vous. Je ressors avec un pincement. (Du roman, pas des personnages… je n’ai rien fait moi…)

Je regrette ce ressenti mitigé. Je le regrette car Mirceo était le prince parfait. Doux, gentil et tellement amoureux de Caspion, le vampire est génial. Le démon a du fil à tordre avec lui. La magie n’a juste pas opéré jusqu’au bout. Elle est restait en grosse partie en surface ou dans les sous-vêtements. Le sexe brûle les draps. Il emporte tout. Trop. Les tensions entre le couple perdure jusqu’à la dernière goutte…

En bref, L’amant du prince vampire laisse un goût doux amer. Il m’a moins séduite que les autres volets. La romance se centre principalement sur Caspion et Mirceo. Elle oublie les autres histoires. Kresley Cole intrigue, pose ses pions. Elle transporte dans un monde complexe, particulier, captivant. L’auteure distille de nouvelles pistes, des personnages… L’attrait est conservé. La fin apporte un cliffhanger. Le suspens a comme une saveur inachevée.

Ma note:

6+/10

Informations:

  • Titre original : Shadow’s Seduction
  • Auteure: Kresley Cole
  • Editions J’ai lu pour Elle
  • Saga: Les ombres de la nuit
  • 317 pages
  • Date de parution: 18 septembre 2019
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *