En chute libre- Jay Crownover

Critique roman: En chute libre de Jay Crownover

Jay Crownover a le don de transporter ses lecteurs dans le coeur de la ville sombre. Elle donne vie à des récits avec des personnages intenses. Je suis fan de sa série Bad. J’adore Bax. J’adore l’ambiance loin d’être douce, simple et tendre. L’idée de retrouver tous les héros le temps d’un roman me séduisait. Nul besoin d’avoir lu la série pour plonger à la suite de Orley et Solomon. Laissez-vous tenter. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:.

Elle va lui donner une raison de se battre.
Il va lui apprendre à affronter ses peurs.
Solomon Sanders n’a pas de temps à perdre avec les sentiments. Depuis toujours, la violence fait partie de son monde, de son ADN. Il se bat pour ce qu’il croit juste, pour les personnes auxquelles il tient, pour sauver les quelques graines de bonté qui subsistent dans le désert aride qu’est la ville de The Point. Alors, quand il tombe sur une jeune mère célibataire et sa fille en train de se faire agresser dans une ruelle sombre, il réveille la bête  ; celle qui le transforme en monstre tatoué, en montagne de muscles et de rage. Sa mission accomplie et les damoiselles sauvées, Solomon est bien déterminé à oublier cette rencontre et à reprendre son quotidien. Mais, lorsqu’il découvre qu’Orley et sa fille, Noble, sont ses nouvelles voisines, il pressent que sa vie ne sera plus jamais la même…

Mon avis:

Solo et Orley emportent dans un tourbillon. Certains passages de leur histoire est loin d’être douce. La violence transpire par tous les pores. Elle a mis la main sur tous les lieux. Les ombres planent. Elles attendent leur heure pour se dévoiler.

Jay Crownover a le don de créer des couples opposés. Orley semble être un ange perdu, éloignée de sa vraie place. Jeune maman de Noble presque 4 ans, elle a atterri par un concours de circonstances dans le pire quartier malfamé de the Point. Rien ne la destinait à croiser Solo. Seulement, la vie réserve son lot de surprises…

Le mystère de la fuite d’Orley titille la curiosité. Solomon lui est aux antipodes, mécanicien clandestin, boxeur, géant tatoué aux yeux de glace, il dégage une aura impressionnante. Personne ne l’approche. Personne ne cherche sa compagnie. Seule sa mère compte… Jusqu’à ce soir là… tout bascule.

Orley se fait agresser. Solo intervient. Le loup solitaire découvre deux êtres lumineux. Les étincelles d’espoir, de vie, de beauté s’immiscent dans son quotidien. Derrière la façade de brut, le héros cache un coeur en or. J’ai adoré voir l’évolution des relations.

Orley fuit quelque chose. Elle fait tout pour sa fille. Prête au pire pour la sauver. Mon esprit voulait savoir ce qu’elle cachait. C’est l’imposant, solitaire, tatoué Solo qui écaille sa carapace fragile. Le bon samaritain se dévoile. Il tombe amoureux. La rouquine enflamme ses sens. Une alchimie crépite entre les deux héros. Ils se cherchent. Ils se savourent. Ils apprennent à se connaître.

La romance est mignonne. Douce et forte à la fois. Elle emporte dans un tourbillon digne de Jay Crownover. J’ai adoré retrouver les personnages de Bad. J’ai tremblé de rage. J’ai souri. J’ai aimé les liens qui se tissent pas après pas. Les échanges du couple se déploient de plus en plus intimes, de plus en plus attachants.

Le suspense en toile de fond ajoute un charme supplémentaire. Il marque l’esprit. Même si le schéma du récit reste dans le même ton que les autres récits de The Point. Il propose malgré tout une très belle dose d’émotions. Solo protège les siens comme Bax, le diable et tous les autres. Les hommes trouvent à chaque fois leur moitié volcanique. Car sous la surface, Orley est magnifique, combattante. Elle m’a bluffée.

Orley et Solo forment un duo explosif. Les scènes entre eux sont intenses. Le coeur vrille. Les drames ont transformé les deux héros. Ils sont sur leur garde. Leur chute n’en est que plus somptueuse. Et leur romance s’avère ultra mignonne. J’ai craqué.

En bref, En chute libre offre une plongée sombre, dangereuse, brutale dans The Point. Elle montre que tous les démons ne sont pas à éviter. Certains sont des anges brisés qui se sont adaptés à leur quotidien. Solo en est la preuve… Il croise sa lumière, sa rédemption, son âme soeur… La romance touche par sa beauté. Elle est torride, mignonne. Le couple se complète à merveille. Noble et tous les déchus de The Point sont la cerise sur le gâteau. Foncez!

Ma note:

8/10

Informations:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *