Kingdom, tome 1: King de T.M. Frazier

Critique roman: Kingdom, tome 1: King de T.M. Frazier

Je m’étais promis de ne pas plonger dans la Dark Romance. J’avais résisté à la tentation. King me plaisait. Et puis, mes défenses ont craqué. Je suis allée au Festival New Romance, j’ai rencontré T.M Frazier. J’y allais pour une amie au départ. Je l’ai écouté parlé de sa saga. J’ai voulu tenter l’aventure. Quelle aventure. Sombre. Violente. Cruelle. Sexy en diable avec une action très bien dosée. J’ai revécu les picotements que j’avais devant Sons of Anarchy. Alors, oui, clairement, j’ai été déroutée, dégoûtée, écoeurée, mais aussi passionnée. C’est un grand OUI. Pourquoi? Réponse après le résumé.

☙Synopsis:☙

Elle a oublié son passé, il pourrait être son avenir. 

King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue. 

Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez KIng. A ses risques et périls. 

Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais 
n’est-il pas déjà trop tard ?



☙Mon avis:☙

En passant les portes de Kingdom, je suis partie à la rencontre d’un univers brutal, dépravé, éprouvant, étonnant et percutant. Les marques restent longtemps, après le dernier chapitre, enfouies dans la peau. Je ne regrette pas une seule seconde d’avoir succombé à la tentation. King m’a fait sortir de mes sentiers. Ma zone de confort a été malmenée dans tous les sens. Elle a vibré. Elle a été secouée, détruite. Littéralement. J’ai aimé et détesté à la fois. Les bikers et leur monde sont diaboliquement horribles, attachants et impitoyables. Rien n’est épargné. RIEN. Accrochez-vous si vous vous lancez dans la lecture.

J’en ressors avec une folle envie de savoir la suite. De lire les prochains tomes, de voir Hugo les traduire et continuer la route auprès des héros King, Doe, Preppy et Bears, pour ne citer qu’eux. Une romance compliquée, complexe se dessine. Elle n’est pas douce, pas digne d’un conte de fées. Elle est noire, violente et j’en passe. Elle tord les tripes.

Doe n’a plus de souvenirs. Elle a tout perdu. Son passé, sa mémoire, son identité. Son nom annonce la couleur, c’est un tableau blanc. Le monde est à elle. Belle créature sans personne à sa recherche, vivant dans la rue sans moyens, sans but, un jour, l’héroïne se retrouve à plonger dans un monde dont elle ignorait les règles. Les bikers n’auraient jamais dû croiser son chemin. À une soirée, un concours de circonstances, place Doe sur la route de King. Ancien détenu, il prend la jeune femme en otage pour payer la dette de sa copine. Ce n’est pas un enfant de choeur et il le montrera.

J’ai adoré la manière dont les liens évoluent entre Doe et King. Les deux se retrouvent par la force des choses ensemble.

J’ai craqué pour Preppy. J’ai adoré son personnage loufoque, décalé, excentrique. Comme j’ai aimé King à sa façon… J’ai adoré l’ambiance créée par T.M Frazier. Elle m’a coupé le souffle plusieurs fois. Toutes les ficelles s’avèrent plus insaisissables qu’elles ne semblent être. Sauf un détail… sérieusement, l’identité de Doe et King… Pourquoi? Rhaaa, c’est mon bémol du tome. J’ai passé les détails, les erreurs de tenues, les positions… mais là… NON. NON. NON. Certaines incohérences ont manqué de me faire lever les yeux aux cieux. J’ai passé…

C’est débile, j’ai bloqué sur ce petit truc. Rhaaaaa. Pourtant, tout le reste se dévore. J’ai été happée. J’ai découvert une héroïne forte, combative, paumée qui se métamorphose doucement. King et Preppy ne sont pas les diables qu’ils laissent entendre. Ils sont sous la surface des hommes devenus mauvais pour des raisons précises… J’aime cette sensation de bad boy à la The Point et autres oeuvres comme Sons of Anarchy. J’aime avoir des picotements. J’aime les côtés sombres, exigeants que les héros montrent. King utilise Doe. Il est possessif, dominateur et j’en passe. Il dévoile pourtant une autre facette face à Doe. Il semble briser sa carapace à ses côtés, tout en la protégeant. C’est surprenant. Car, non, il n’est pas tendre.

Plusieurs scènes de viols, meurtres ponctuent la trame. La romance est DARK. Les sensations sont amenées sur  le plateau avec talent. T.M. Frazier a réussi à me captiver jusqu’au bout. Ce final a manqué de m’achever. Frustration je crie ton nom. Un conseil, armez-vous du second tome pour ne pas pleurer de rage.

Les personnages de King s’avèrent attachants, captivants. Ils possèdent tous une étincelle, un charme particulier. Les mots sont sans fards. Ils égratignent. Ils brûlent. Ils pillent. Ils sont sans douceur. Néanmoins derrière les ténèbres, ils cachent des espoirs, des scènes émouvantes, perturbantes et addictives.

En bref, King est une porte vers un monde sans froid, implacable, impitoyable. Il plonge dans la misère, la prostitution, les trafics de drogue, les clubs de bikers, la maladie…. de sujets vastes, complexes et très bien traités par T.M Frazier. Je n’ai pas vu les chapitres passés. J’ai été prise dans les pas des héros. Je me suis attachée à toute la bande. J’ai tremblé. J’ai aimé voir les traits vulnérables même derrière les gros durs, mais qui ne cèdent pas pour autant pour finir en ours de guimauve. Et ce cliffhanger… Nom d’une noisette… King est un mâle alpha dans toute sa splendeur. Filez le rencontrer avec Doe si vous aimez la Dark Romance.

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟

☙Informations:☙

9 tomes en vo.

Auteure: T.M Frazier
Editions Hugo Roman
340 pages
Date de parution: 18 octobre 2018
Collection : New Romance

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

1 commentaire sur “Kingdom, tome 1: King de T.M. Frazier

Répondre à Amabooksaddict Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *