Juste un signe de Liz Plum

Critique roman: Juste un signe de Liz Plum

Juste un signe m’intriguait. L’idée d’une héroïne qui n’a plus de voix soufflait une tragédie responsable. J’étais curieuse de découvrir qu’elle avait pu être le coup du destin qui avait brisé les ailes de Raine. Et la langue de signe m’attire depuis des années. Elle me fascine. Je voulais savoir comment Liz Plum allait mettre en lien les deux… Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

À la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge.
Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle. Lui est une célébrité locale  : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle  ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes  !
Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

Mon avis:

Juste un signe relate l’histoire de Raine. Sa voix a disparu après un événement tragique. Son père parti, laissée avec son frère, elle communique grâce au langage des signes. Derrière son silence, il aborde un sujet grave: le viol. J’ai eu le coeur serré de voir les drames qui touchaient l’héroïne. J’ai regretté les tournures prises par la trame.

Tout se bouscule quand un nouveau arrive au lycée. West sort de prison. Il cherche la signification du silence de Raine. Il passe ses barrières peu à peu. Le héros tombe amoureux. Tendre, patient, il réussit à faire craquer doucement son coeur. Il la sort d’un cauchemar. Il dompte ses peurs. Il les accompagne. West est une étincelle d’espoir. Une incroyable et magnifique personne. Chacun trouve le salut au contact de l’autre.

Car comment continuer sa route quand vous croisez votre agresseur? Tous les jours, voir celui qui a abusé de vous doit casser un peu plus une parcelle de votre âme… Je n’ose imaginer. Raine est forte, lumineuse. Ses amis tentent de la protéger. West aussi. L’amour se teinte d’une douceur infinie, d’une face mignonne, tendre et irrésistible. J’ai adoré voir les liens qui se tissent entre Raine et West. J’ai détesté l’autre. Profondément… et encore plus comment tout se conclut…

La fin m’a révoltée. Enervée? Je cherche mes mots. Je ne comprends pas ce choix. Ce pardon. Je suis navrée de spoiler, mais je n’y arrive pas. Pour moi, les ficelles sont trop faciles, trop simples. J’ai été dégoûtée, déstabilisée par la tournure des années après…

Dommage car Raine et West sont magiques. Sublimes. Ils se complètent à merveille. Et un autre épilogue m’aurait davantage séduite. Ils auraient mérité mieux… un pan plus réaliste. J’ai du mal à croire qu’une personne violée puisse tourner la page aussi facilement face à son agresseur. Le pardon du violeur par sa victime, j’ai eu vraiment, vraiment du mal. Liz Plum place en prenant son temps tous les rouages, elle ne les dévoile pas d’emblée. Elle marque le coeur au fer rouge. Elle pousse à réfléchir. Elle pousse à tomber amoureuse de ses deux êtres perdus: Raine et West.

En bref, 
Juste un signe est imparfait. L’attraction est inégale. Le potentiel est exploité d’une manière maladroite. Le charme est en dent de scie. Pourtant, les thèmes abordés retiennent l’attention. Liz Plum a su exposer des sujets intéressants. Leur traitement souffre simplement d’un rendu qui pêche un peu à mon humble avis. Il m’a manqué un petit truc pour accrocher totalement.

Ma note:

7/10

Informations:

Auteure: Liz Plum
480 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de parution: 9 janvier 2019
Collection : Hors-séries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *